Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Ministère de l’industrie et du commerce : Pocoun Damé Kombienou cède son fauteuil à Frédéric Dohou

JPEG - 282.4 ko

Sous les ovations du public massivement mobilisé, le ministre de l’industrie et du commerce sortant Pocoun Damé Kombienou a passé la main à son homologue entrant Frédéric Dohou. La cérémonie de passation de charges s’est déroulée hier dans les locaux de l’institution. A l’occasion, le représentant du personnel et celui du syndicat ont décerné leur satisfecit au ministre sortant pour sa franche collaboration, la cohésion sociale et les actions non négligeables qui ont marqué son passage à la tête du ministère. L’heure était donc au bilan et aux perspectives. Pour le ministre sortant, Pocoun Damé Kombienou, les 8 mois passés à la tête de l’institution ont permis de moderniser et de renforcer la capacité productive et la compétitivité des entreprises, en les outillant à saisir les opportunités des accords de partenariats économiques Acp-Ue et de Tec-Cedeao. « Nous avons aussi contribué à la promotion des filières agricoles et la facilitation de la commercialisation des produits béninois sur les marchés régionaux et internationaux, notamment l’ananas, l’anacarde et le karité…. », a-t-il rappelé. Dans son message, le ministre entrant Frédéric Dohou a félicité son prédécesseur pour ses efforts et a pris l’engagement de rester dans la dynamique des actions porteuses qu’il a engagées. Ceci se traduit par l’amélioration des performances aussi bien de la production industrielle nationale que du commerce extérieur. « La richesse de notre pays, telle que connue dans le monde entier, c’est la culture du coton. Et les questions que chacun devra se poser sont : en quoi valorisons-nous au mieux le coton ? Quels impacts positifs ce coton a-t-il sur l’économie nationale et sur la réduction de la pauvreté », s’interroge-t-il. Pour relever les défis qui s’imposent à lui, Frédéric Dohou compte sur la franche collaboration de tous les acteurs.

16-03-2016, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)