Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Modernité et fiabilité de l’état civil : L’indispensable Ravip

JPEG - 264.7 ko

Le jeu en vaut la chandelle. Au nom de la modernisation et de la fiabilité de l’état civil béninois, les populations doivent se mobiliser pour se faire enregistrer dès demain, sur toute l’étendue du territoire national. A travers les opérations relatives au Recensement administratif initial à vocation d’identification de la population (Ravip) qui démarrent demain, le Bénin pose les jalons de la fin du calvaire des usagers confrontés à toutes les peines lors de l’acquisition de leurs pièces administratives. Le Ravip se veut en réalité un outil administratif qui permettra de régler définitivement le problème des citoyens sans acte de naissance. Contrairement à la Lépi, le Ravip n’est pas une opération électorale. Il vise à doter chaque citoyen d’un numéro personnel d’identification sur la base duquel il pourra obtenir une carte d’identité nationale électronique aux multiples fonctions. Ce numéro figurera sur tous les actes officiels qui l’identifient au sein de la société.
L’outil dont le processus démarre le 1er novembre pourra favoriser la planification du développement équilibré du territoire et mettre fin aux tracasseries administratives auxquelles sont soumises les populations à la quête de la carte d’identité, du casier judiciaire, ou du passeport. L’ancrage institutionnel permettra de capitaliser les travaux réalisés antérieurement pour ne plus tout reprendre à Zéro.

Tout est fin prêt
Comme prévu, les Béninois sont alors attendus demain aux points d’enregistrement pour se faire enregistrer. Il faudra s’y rendre muni des pièces telles que la carte nationale d’identité, l’acte de naissance, carte Lépi, livret de pension, fiche de déclaration de naissance pour les enfants sans acte de naissance ou un passeport. Des équipes conjointes de l’Agence nationale de traitement et du Comité technique de pilotage du Ravip procèdent au déploiement des kits d’enregistrement dans les arrondissements. Au total, 1500 kits de recensement seront déployés dans 546 arrondissements pour couvrir 2162 zones de collecte. L’identification des sites de collecte et de répartition des kits a été faite dans une démarche participative avec les élus locaux. L’opération va durer 6 mois ; et il convient que les populations sortent massivement pour éviter d’être des laissés pour compte.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

31-10-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
La polémique n’a jamais été aussi forte. L’article 242 du code électoral relatif à l’attribution des sièges aux législatives est diversement interprété (...) Lire  

Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture (...)
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Législative 2019 : La Cena éclaire les partis sur l’application de (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Le brouillard se dissipe. Les partis politiques sont fixés. Chargée de la publication des grandes tendances des (...)  

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale (...)  

Clôture de la 1ère session extraordinaire parlementaire 2019 : La (...)
12-02-2019, Karim O. ANONRIN
Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a procédé ce lundi 11 février 2019 à la clôture de la (...)  

Taxe à l’importation de l’Union Africaine : enjeux d’une autonomie (...)
12-02-2019, La rédaction
Actuellement, le fonctionnement de l’Union africaine (UA) est financé à 80 % par des fonds extérieurs, en provenance (...)