Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Négociations gouvernement-Syndicats : Un résultat prometteur !

4 heures durant, gouvernement et partenaires sociaux ont échangé sur les points objet de revendications, cause de la grève paralysante de l’administration publique. Au cœur des débats qui ont eu lieu hier à l’Infosec de Cotonou, les actes d’application des statuts particuliers des enseignants. « Le gouvernement a fait le point sur les différents arrêtés concernant le statut particulier des enseignants. Des propositions ont donc été faites et discutées avec les centrales syndicales. Les partenaires sociaux, en notant les progrès ainsi accomplis, ont promis de faire un compte rendu à leurs bases et de nous revenir… », a déclaré le chef de la délégation gouvernementale, le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané. Dans le rang des représentants des travailleurs, soit des six centrales, excepté donc la Cstb qui s’accroche au veto de la rétrocession des défalcations sur salaires, la reprise des négociations fut saluée. Des échanges, on retient que le gouvernement a fait un pas supplémentaire. « Pour les différentes primes, ce qui avait été proposé, c’est des montants et non des taux. Il y a juste eu une légère amélioration », a laissé entendre le Secrétaire général de la Cosi, Noël Chadaré. Et si c’est une évidence qu’en matière de négociation, une avancée, aussi légère soit-elle, peut toujours faire bouger les lignes, il y a de quoi être optimiste pour une véritable sortie de crise.

Voici les propositions du gouvernement sur lesquelles les centrales iront recueillir l’avis de la base
1ère installation : un mois de salaire payé une seule fois pour les nouveaux enseignants. Habillement payé par an et par catégorie : A 16.000F B 11.000F C 8.000F. Craie : payé par an 5.000F. Équipement et documentation : payé par an 7.000F
Risque déjà en paiement : 4000F par mois
Exonération pour les frais de scolarité : 25000F par enfant. Mais il ne s’agit pas d’argent à percevoir.

Le gouvernement dit ne pas pouvoir faire plus.
Abdoulaye Bio Tchané : « La rencontre de ce jour a permis des avancées significatives »

JPEG - 95.7 ko

Le gouvernement est heureux de savoir que les partenaires sociaux ont accepté sa main tendue en répondant présents à la séance de négociations. Je puis vous dire que le dialogue a repris dans l’intérêt de toutes les parties et surtout de nos compatriotes. La rencontre de ce jour a permis des avancées significatives. Le gouvernement a fait le point sur les différents arrêtés concernant le statut particulier des enseignants. Des propositions ont donc été faites et discutées avec les centrales. Les partenaires sociaux, en notant les progrès ainsi accomplis, ont promis de faire un compte rendu à leurs bases et de nous revenir. Je ne doute pas qu’un terrain d’entente pourra être trouvé car les responsables syndicaux ont pu constater la bonne foi et la flexibilité du gouvernement qui a bien tenu compte de leurs observations dans les discussions. Ensuite, comme convenu lors de nos précédentes rencontres et l’arrêté de l’ordre du jour, les ministres ont rendu compte des négociations sectorielles, notamment au niveau des enseignements primaire et secondaire. Au vu des résultats de ce jour, au nom du président Patrice Talon et de l’ensemble du gouvernement, j’appelle avec la solennité requise les enseignants, les fonctionnaires du ministère de la santé et les autres fonctionnaires de l’administration à reprendre le travail dans l’intérêt général de la nation. Je réaffirme ici l’engagement du gouvernement à poursuivre le dialogue et à œuvrer pour une sortie de crise dans l’intérêt de tous.

Noël Chadaré : « …Que le gouvernement augmente la cagnotte et donne des montants qui valorisent vraiment la fonction enseignante »

JPEG - 79.2 ko

Ils n’ont rien dit au sujet de l’indexation, alors que c’est prévu dans les statuts. Pour les différentes primes, ce qui avait été proposé, c’est des montants et non des taux. Et il y a juste eu une légère amélioration. On a le sentiment que le gouvernement fait du saupoudrage. L’option qui a été faite est de mettre ‘’quelque chose’’ sur chaque volet des six (6) différentes primes, et nous avons proposé que le gouvernement augmente la cagnotte et qu’il donne, même si c’est pour deux ou trois primes, des montants qui valorisent vraiment la fonction enseignante.

14-03-2018, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : La rentrée de tous les enjeux
20-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Dans un mois, ce sera la rentrée des classes pour le compte de l’année académique 2018-2019. Mais aujourd’hui, c’est la rentrée gouvernementale. (...) Lire  

Editorial : Urgence pour une rentrée !
20-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Repenser les fêtes identitaires
16-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Directeur sur conditions !
14-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’étonnant silence du Prd !
14-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hadj sans tapage !
13-08-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En toute sincérité : Hygiène au foyer !
17-08-2018, Naguib ALAGBE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2820

Boycott de l’évaluation pédagogique : Le gouvernement menace les (...)
20-08-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le bout du tunnel est encore loin dans ce feuilleton que déroule le ministère des enseignements maternel et primaire (...)  

Création de la coalition de l’Union nationale démocrate : Auguste (...)
20-08-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Mobilisés à la Porte du non-retour de Ouidah, les militants de la coalition Union nationale démocrate (Und) s’unissent (...)  

Département des Collines : Odile Attanasso vulgarise le Pag auprès (...)
20-08-2018, La rédaction
La ministre de l’enseignement supérieur, Odile Attanasso, n’est pas restée en marge de la fête de l’igname. Native de (...)  

Alimi Odoun, Président du parti les Transformateurs du Bénin : « (...)
17-08-2018, La rédaction
Aux grands maux, les grands remèdes dit-on. Les réformes pour le renforcement de la démocratie, notamment les (...)