Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Négociations politiques pour la présidentielle : L’inévitable conciliabule entre Yayi et Gbian

JPEG - 44.8 ko

Qu’ont-ils bien pu se dire, Robert Gbian et Boni Yayi, aux détours de l’audience du vendredi dernier au palais de la Marina ? Difficile de se prononcer. Il serait anodin que dans le contexte actuel, les deux figures politiques de proue du septentrion n’aient pas effleuré l’épineuse question de soutien politique. Trois options sont à prendre au sérieux dans ce cas.
La première option est que Boni Yayi pourrait être sollicité pour être le parrain discret de Gbian. Avec jusqu’à nouvel ordre, quatre députés et quatre mairies, le Général de la troupe « Alliance Soleil » est certainement convaincu qu’il lui faudra la bénédiction de Boni Yayi pour pousser plus loin ses ambitions dans le septentrion. D’où la nécessité de rentrer en négociation pour solliciter l’aide du patron des cauris pour un probable accord politique. L’euphorie GGR qui aura conduit à une guerre ouverte entre les deux hommes ne sera donc que de courte durée.
Aussi, une intrusion de Robert Gbian sur la liste des dauphins de Boni Yayi n’est-elle pas exclue. Dans les calculs complexes de Boni Yayi pour résoudre l’équation de la candidature unique, consensuelle et appropriée pour la mouvance présidentielle, l’inconnue GGR n’est donc pas à négliger. L’ancien intendant fait Général par le Chef de l’Etat a tous les atouts pour mériter la confiance de son « géniteur ». Et même ses affinités avec certains ténors du Sud et du Centre jouent bien en sa faveur.
A défaut d’une bénédiction, Robert Gbian pourra saisir la dernière et précieuse option : l’allégeance au 2e tour. Celle-ci est plus facile parce qu’elle laisse le temps à chacune des parties de travailler à s’imposer ou à imposer son candidat selon le cas. Ainsi, Gbian pourrait se conduire, au premier tour, en parfait ‘’élément perturbateur’’ contre Abdoulaye Bio Tchané et les autres candidats qui ne se retrouveraient pas dans le choix de Boni Yayi. Ceci devra permettre à Lionel Zinsou, Francois Abiola de se démerder contre Patrice Talon, Ajavon, Pascal Koupaki et la dizaine de candidats qui pourraient s’aligner dans le starting-block de la présidentielle de 2016.
Fulbert ADJIMEHOSSOU (Coll.)

9-11-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Grèves et bluff !
25-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
L’essentiel ! Constamment, il est menacé et sacrifié sur l’autel du moi et des divergences politiques. A l’esprit, et avant de poser tout acte (...) Lire  

En vérité : Juridisme anti développement (...)
24-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’activisme des patriarches (...)
19-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité :Talon contraint de réussir !
18-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Quand c’est Madame qui (...)
14-04-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Dégâts de chenilles !
13-04-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Ce que Talon et Rodriguez se sont dit
27-04-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2100

Assemblée nationale : Enfin la position du gouvernement Talon sur (...)
28-04-2017, Karim O. ANONRIN
Le gouvernement a répondu hier à la question orale avec débat posée par le député Antoine Kolawolé Idji et certains de (...)  

Chambre administrative de la Cour suprême du Bénin : Le nouveau (...)
28-04-2017, Karim O. ANONRIN
Le nouveau président de la Chambre administrative de la Cour suprême du Bénin, Victor Dassi Adossou, a été installé (...)  

Les observations de Jacques Migan sur des décisions de la (...)
28-04-2017, La rédaction
Le Président du Front des Républicains pour le Développement de la ville de Porto-Novo (Frd), Jacques Migan, réagit (...)  

Ce que Talon et Rodriguez se sont dit
27-04-2017, La rédaction
Je suis arrivé à Cotonou depuis hier, et nous avons eu une longue séance de travail avec le chef de l’Etat et ses (...)