Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Nouveau départ au Bénin : Et si les députés rompent avec l’absentéisme au parlement ?

JPEG - 215.2 ko

L’absentéisme a-t-elle toujours droit de cité à l’Assemblée nationale ? Le peuple aurait souhaité voir à l’ouverture de la première session ordinaire de l’année 2016 l’ensemble des députés. Mais, certains ont manqué ce premier rendez-vous parlementaire de l’ère de la rupture. Même si tout porte à croire que l’hémicycle était presque comble hier, tous ceux qui y étaient n’étaient pas des députés. Il y avait aussi bien des ministres, des présidents d’institutions que d’autres invités.
Si on s’en tient au point fait par la Secrétaire parlementaire avant l’ouverture des travaux par Me Adrien Houngbédji, 51 députés ont répondu présents sur un total de 83. Bien que le quorum soit atteint, l’on est en droit de se demander ce qui pourrait justifier l’absence d’une trentaine de députés. Un des six suppléants remplaçants des députés appelés à d’autres fonctions ou décédé était également absent. Ce n’est d’ailleurs pas un fait nouveau. Il est déjà arrivé que l’ouverture de sessions soit reportée pour défaut de quorum. La dernière en date est celle du 21 septembre 2015 avec le report de l’ouverture de la 5e session extraordinaire. Cependant, le caractère officiel et le contexte de l’ouverture de ladite session méritent qu’on s’y attarde.
En effet, la cérémonie se déroule seulement une semaine après l’investiture d’un nouveau Président de la République sous la vision d’un nouveau départ. C’est un vocable qui, a priori, sous-entend que l’on devrait en finir avec les mauvaises habitudes à tous les niveaux. Mieux, les réformes annoncées ne peuvent se faire sans l’aval de l’Assemblée nationale. Avec un nouveau départ, le peuple attend surtout de voir les élus du peuple à l’œuvre comme l’a souvent martelé le Président de la l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji, dans ses discours officiels. Peut-être que les absents rejoindront leurs collègues les jours à venir. L’aboutissement des dossiers importants inscrits à l’ordre du jour en dépend.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

13-04-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)