Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Opération de libération des espaces publics : Toboula, fermeté et efficacité

JPEG - 60.3 ko

Signé du ministre du cadre de vie et du développement durable, le communiqué en date du 17 mars relatif aux exactions commises par les agents d’exécution dans le cadre de l’opération de libéralisation des espaces publics a été diversement apprécié. Pour beaucoup, il s’agit d’un désaveu du chef de l’Etat et de son gouvernement par rapport à la méthode employée par Modeste Toboula, préfet du Littoral. En réalité, il n’en est rien. Le communiqué indexe plutôt les agents d’exécution qui ont détruit de manière sauvage les fosses septiques et puisards érigés sur la voie publique. « Pis, ces destructions, non suivies de solutions immédiates, exposent aussi bien les contrevenants que leur voisinage, à des problèmes de santé publique ; de même qu’elles sont sources de pollution de l’environnement ». Cet extrait du communiqué indique clairement que la responsabilité du préfet n’est nullement engagée dans ces errements constatés.
Néanmoins, accompagné du ministre, Modeste Toboula a effectué une descente dans la ville de Cotonou auprès de certains concitoyens victimes desdites exactions pour les rassurer des mesures prises par le gouvernement pour réparer les dommages causés. En termes clairs, la méthode employée par le préfet pour libérer les espaces publics a porté ses fruits. N’eussent été la fermeté et l’engagement dont il a fait preuve, cette opération n’aurait pas connu un franc succès. La sensibilisation n’ayant pas porté ses fruits, il a fallu que le préfet descende sur le terrain pour faire appliquer la décision gouvernementale.
A l’unanimité, les populations, par surcroît les victimes des casses ont salué sa détermination à faire aboutir ce projet. Si les piétons parviennent à circuler avec aisance dans le département du Littoral, si les terre-pleins centraux de la ville de Cotonou sont libérés, c’est grâce au préfet Toboula qui n’a pas cédé aux intimidations et autres influences de toutes sortes. Le mérite du succès de cette opération lui revient dans la ville de Cotonou. Ayant déjà prouvé sa détermination à faire respecter les décisions gouvernementales, il n’y a pas de doute qu’il mettra tout en œuvre afin que les exactions commises par les agents d’exécution soient réparées dans les meilleurs délais. Sur ce chantier, tout comme ce fut le cas sur les précédents, il apportera sa touche particulière.

21-03-2017, Gérard GANSOU


CHRONIQUES

En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
On n’en parle pas souvent. Mais il s’agit d’un indicateur de bonne gouvernance et de transparence financière. La plupart du temps, les esprits se (...) Lire  

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Standing ovation pour le Onze (...)
17-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2910

Mise en œuvre du Pag : Des partenaires prêts à réaliser 8279 (...)
18-10-2018, Arnaud DOUMANHOUN
L’un des projets phares du Programme d’actions du gouvernement (Pag) du président Patrice Talon, notamment la (...)  

Invité sur l’Ortb : Le satisfecit de Me Jacques Migan à la (...)
16-10-2018, Karim O. ANONRIN
L’Avocat Jacques Migan est intervenu dimanche dernier sur la télévision nationale. Au cours de l’émission, l’homme (...)  

Meeting de soutien au Nouveau départ : Le maire Bio Tamou Sarako (...)
15-10-2018, La rédaction
La commune de Banikoara dans le département de l’Alibori est résolument acquise à la cause du Nouveau départ. En (...)  

Meeting de soutien aux actions du chef de l’Etat : Jean-Michel (...)
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
A la place du centenaire de Kétou ce samedi, il y avait du monde. Les militants du Rassemblement national pour la (...)