Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Ouverture annoncée du Sigfip : La qualité des dépenses… un défi pour la rupture

JPEG - 40.4 ko

Les ministres du Nouveau départ sont attendus sur le terrain de la bonne exécution des Plans de travail annuel (Pta) établis dans leurs différents secteurs, et réajustés au niveau central, pour donner la preuve d’une meilleure gouvernance sous le régime du Nouveau départ. En effet, vains seront les efforts consentis, trois mois durant, pour déblayer le terrain, fermer les circuits de fuites de ressources, renforcer les capacités de mobilisation des services de l’Etat bref, assainir les finances publiques, et faire une mise en conformité entre les Pta et le Programme d’actions du gouvernement (Pag), si la mise en œuvre donne lieu à une politique de rente. La qualité des dépenses doit permettre d’apprécier la gouvernance sous le président Patrice Talon. Il est donc attendu que des dépenses opportunes et rationnelles conduisent à un meilleur niveau de développement. Il serait ahurissant d’assister à un retour des vieux démons, que l’ouverture du Système intégré de gestion des finances publiques (Sigfip) entraine une sorte de clientélisme, et à terme, induise une dilapidation des ressources, des faits de corruption, au détriment de l’atteinte des objectifs assignés aux différents secteurs.
Le ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni et ses services techniques doivent poursuivre la veille. Car, ce serait du temps perdu que d’avoir travaillé à la mise en conformité entre les Pta et le Programme d’actions du gouvernement (Pag), si au finish les résultats attendus ne sont pas atteints. Il existe des mécanismes de contrôle, dira-t-on, mais toujours est-il que ces mécanismes ont souvent montré leurs limites, et n’ont pas permis d’arrêter les dérives observées dans la gestion des ressources publiques au cours de ces dernières années. Un nouveau régime, un nouveau mode de gouvernance, et il est à espérer que les failles du système soient maîtrisées pour que l’on n’assiste pas dans les tout prochains jours à des crimes économiques dans la mise en œuvre de cette première loi des finances du Nouveau départ. Rupture oblige, il y a lieu de mettre un accent particulier sur la reddition des comptes. Des dépenses saines et pertinentes sont gage de la réussite du Pag.

26-04-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Buffles-Aspac. L’affiche est belle. Le spectacle, j’en doute. Mais, le samedi 29 septembre prochain au stade municipal de Parakou, elle marquera le (...) Lire  

En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Inconcevable pénurie de timbres (...)
6-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ils l’ont fait !
4-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Recomposition de l’échiquier politique national : Nazaire Sado et (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Le parti Mobilisation pour le Développement et l’Avenir (Mda) du député Nazaire Sado, élu dans la 23ème circonscription (...)  

Conseil des ministres/Projet de loi de finances : Le budget 2019 (...)
20-09-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le projet de loi de finances, gestion 2019 s’établit en ressources et en charges à 1877, 543 milliards de francs Cfa (...)  

Examen du projet de budget de l’Assemblée nationale : Les députés (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Les députés se réuniront probablement ce jour en séance plénière au Palais des gouverneurs à Porto-Novo si la Commission (...)  

Invité sur l’émission Cartes sur table : Gabriel Ajavon appelle à la (...)
17-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tolérance zéro à la corruption. C’est en quelque sorte le cri de cœur de Gabriel Laurex Ajavon, Vice-Président du parti (...)