Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Passation de service au Fnpeej : Modeste Kérékou s’installe

JPEG - 258.5 ko

« C’est une immense responsabilité et j’accepte l’accomplir avec foi…. je promets travailler sans désemparer pour une réussite de la mission qui m’a été confiée ». Ainsi s’exprimait le tout nouveau Directeur général du Fonds national de promotion de l’entreprise et de l’emploi des jeunes (Fnpeej), Modeste Kérékou. Bien avant son intervention, deux messages ont loué les mérites du Directeur général sortant, Christophe Vignigbé. Il s’agit de ceux du secrétaire général du Syndicat des travailleurs du (Fnpeej Syntra-Fnpeej) Vivien Awotché et du Chef service du département administration et comptabilité Augustin Noukounmonkè qui ont dressé le bilan élogieux des deux ans de fonction de leur désormais ancien directeur. Pour eux, c’est le départ d’un homme à caractère exceptionnel, au regard de son dévouement. Il a été cité comme pion important de l’institution pour avoir contribué à sa modernisation. Christophe Vignigbé part avec le sentiment d’une mission accomplie, selon le personnel. Par la même occasion, ils ont loué les qualités du nouveau directeur général, pour avoir été ministre de la jeunesse, des sports et loisirs. D’ailleurs, dans son allocution, le directeur sortant a vanté les mérites de son successeur. Christophe Vignigbé a rendu grâce à Dieu et à l’ancien chef d’Etat, Boni Yayi, sans oublier l’ancienne ministre de la microfinance Françoise Assogba qui lui ont fait confiance en le nommant à ce poste. Modeste Kérékou a pour sa part, rappelé l’importance de l’emploi pour le gouvernement de la rupture. A cet effet, il a promis œuvrer pour une égalité des chances à tous les porteurs de projets. « Je mettrai fin à toutes formes de discrimination et de régionalisme dans le traitement des dossiers », a-t-il promis. Cet engagement a été soutenu par le représentant du ministère de la fonction publique qui n’est pas allé par quatre chemins pour inviter le nouveau directeur général à sauvegarder le consensus et le dialogue dans les prises de décisions et le déroulement des activités.

29-06-2016, Adrien TCHOMAKOU


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)