Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Pour légèreté dans la ‘’perquisition’’ du domicile de Léhady Soglo : Le commissaire principal Séraphin Zogo limogé et mis aux arrêts

JPEG - 112.5 ko
Sacca Lafia, ministre de l’intérieur

Le Directeur général de la police nationale, le contrôleur général, Idrissou Moukaïla a relevé hier de ses fonctions, le commissaire principal Séraphin Zogo, patron de l’ex Brigade économique et financière (Bef), actuelle Sous-direction des affaires économiques et financières (Sdaef), pour légèreté dans l’opération de perquisition du domicile de Léhady Soglo, désormais ex-maire de la ville de Cotonou. Il est reproché au commissaire Zogo, de n’avoir pas conduit avec professionnalisme cette opération qui n’était que la suite d’une procédure d’enquête judiciaire engagée à l’encontre du mis en cause, par le ministère de l’économie et des finances pour dissimulation de documents comptables. Et la sentence est sans appel.
Le Général de la police lui a infligé une sanction disciplinaire qui pourrait déboucher sur sa radiation du corps. En effet, le commissaire principal Séraphin Zogo a été relevé de ses fonctions et déposé à la Brigade anti criminalité (Bac) où il séjournera pendant 60 jours avant d’être traduit devant un conseil de discipline qui pourrait définitivement sceller son sort. Mais, déjà du fait de cette sanction, le commissaire mis aux arrêts de rigueur, connaîtra un retard dans le port de son prochain galon, si éventuellement, il n’est pas purement et simplement radié. Car, de source policière, il serait même suspecté d’être complice de la disparition de Léhady Soglo, qui, depuis lors, est introuvable des radars des unités des forces de défense et de sécurité. Les tout prochains jours nous édifieront sur la suite de cette procédure. Visiblement, l’affaire Léhady continue de faire soulever des vagues.

3-08-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)