Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Pour un système éducatif de qualité : Patrice Talon dévoile ses priorités aux enseignants

Le candidat Patrice Talon a dévoilé hier sur la chaîne de télévision Canal3, sa feuille de route pour un système éducatif de qualité. Face aux enseignants, il d’affaires a fait le diagnostic des maux qui minent le secteur et proposé des réponses. Les questions liées à la gratuité de l’éducation et des grèves perlées n’ont été occultées.

JPEG - 195.6 ko

Patrice Talon attaque les maux qui altèrent la qualité du secteur éducatif béninois par à la racine : les grèves, la politisation à outrance du secteur, la gestion de l’effectif… Sur invitation des délégués syndicaux des trois ordres de l’enseignement, le candidat à la prochaine présidentielle a dévoilé l’artillerie qu’il envisage utilisée pour restaurer la qualité de l’école béninoise. Pour lui, les grèves constitution une situation liée à la mauvaise gouvernance et l’opacité dans la gestion au sommet de l’Etat. « Quand il y a la transparence, et que les acteurs savent la capacité de l’Etat et les efforts faits à satisfaire à leurs besoins et les efforts qui sont faits, nous pouvons y faire face. Il n’est pas question d’annuler les droits de grèves. C’est de notre intérêt que la grève reste pour la bonne gouvernance », a-t-il expliqué. Patrice Talon regrette que le secteur éducatif soit soumis à une politisation à outrance avec à la clé la banalisation du rôle primordial qu’est appelé à jouer le Conseil national de l’Education dans la mise en œuvre des politiques nationales relevant du secteur. La promesse est donc faite aux enseignants de les impliquer d’avantage, suivant le principe : l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. « Le Cne est devenu est machin. Il urge que ce secteur soit dépolitisé. Il faut qu’on établisse que l’administration de l’éducation soit réservée aux enseignants, que la gestion des programmes soit de la responsabilité exclusive du Cne », expose Patrice Talon pour qui, il est important d’extirper la tentation de positionner des partisans.

Accompagner la gratuité par des moyens conséquents
Patrice Talon reconnaît que la gratuité de l’éducation doit être progressive comme le stipule la constitution. Mais pour l’opérateur économique candidat à l’élection présidentielle de 2016, il n’est pas question de faire volte face sur la mesure. « Il sera difficile de revenir sur cette décision. Il nous revient de maintenir cette mesure… », a-t-il souligné. Ainsi, il entrevoit d’accompagner la mesure de la gratuité des moyens conséquents pour faire face aux problèmes d’effectif et de qualité d’enseignants que connait l’école béninoise. De nombreuses autres mesures ont été dévoilées aux enseignants et ont trait aux conditions pour un enseignement de qualité et à la gouvernance éducative elle-même. Cette démarche citoyenne a été saluée par les délégués syndicaux à cette rencontre qui salue le fait que Patrice Talon soit le premier candidat à pouvoir répondre à leur invitation. « Les délégués syndicaux peuvent dire désormais qu’ils comprennent le volet éducatif de votre projet de société », a déclaré conclut le syndicaliste Raouf Affagnon au nom de ses pairs.

14-01-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Une position pour l’histoire ! Un ‘‘Non’’ qui rassure. Le Bénin, urbi et orbi, par la voix de son ministre des affaires étrangères l’a soutenu devant (...) Lire  

Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1980

Conflits territoriaux entre Porto-Novo et ses voisins : Le (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le Conseil municipal de la ville de Porto-Novo vient d’autoriser le Maire Emmanuel Zossou à recourir à la justice pour (...)  

Réformes constitutionnelles à quelles conditions ?
22-02-2017, La rédaction
L’Afrique de l’Ouest a fait l’option de la démocratie dans le cadre de l’Etat de Droit comme régime politique dans les (...)  

Plan de développement municipal de Porto-Novo : Emmanuel Zossou (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, met les bouchées doubles pour concrétiser les projets contenus (...)  

Départ du Cpp des Fcbe : L’érosion continue au niveau des (...)
21-02-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le navire cauris tangue ! Le naufrage est imminent bien que quelques incrédules battent encore des ailes, poussant (...)