Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Pour une affaire de fraude douanière : Atao incarcéré à la prison civile de Cotonou

JPEG - 247.4 ko

Poursuivi dans une affaire de fraude douanière, l’He Atao Hinnouho a été incarcéré ce dimanche 13 mai 2018 à la prison civile de Cotonou. Avant son dépôt dans la maison d’arrêt hier, il a été déjà signifié à l’intéressé sur son lit d’hôpital, au Centre national hospitalier de Cotonou (Cnhu) qu’il est placé sous mandat de dépôt dans le cadre de la procédure de flagrance suite à une plainte de la douane pour fraude fiscale. Dès lors, au plan légal, le député devrait séjourner dans le cadre de cette enquête dans une prison, et s’il est toujours souffrant, le procureur devra autoriser son extraction vers un centre qualifié afin qu’il y reçoive des soins adéquats. Cela n’a jamais été refusé à un prisonnier. C’est son droit le plus absolu. Il faut rappeler que dans le cadre de cette enquête, l’intéressé s’était fait représenté à l’audience du mardi 8 mai dernier, parce que détenant un certificat d’hospitalisation. Il sera appelé à nouveau, à comparaître le 12 juin prochain. Il faut rappeler que le député était déjà poursuivi pour trafic de médicaments falsifiés, blanchiment et exercice illégal d’activités de pharmacie. Et le lundi 07 Mai 2018, le ministre de la justice, Joseph Djogbénou avait fait observer, sur une chaîne de radio de la place, que les produits sont supposés entrés sur le territoire national sans que le cordon douanier n’ait pu retracer leur entrée. C’est pourquoi, après avoir constaté que d’importantes sommes ont échappé au trésor national, la direction des douanes a alors émis une plainte. « C’est sur la plainte de la douane et dans le cadre de la procédure de flagrance que l’intéressé est placé sous mandat de dépôt conformément à la Constitution, conformément au règlement de l’Assemblée nationale et conformément au code de procédure pénale », a déclaré le garde des Sceaux, Joseph Djogbenou. Il faut aussi noter qu’une procédure de levée de l’immunité du député est en cours à l’Assemblée nationale et à ce sujet, la commission qui doit étudier la question a été constituée.

14-05-2018, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Pour eux, c’est la délivrance. Pendant que plusieurs candidats attendus aux prochaines élections législatives ne savent pas à quel saint se vouer (...) Lire  

En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
chronique culturelle : Retour à l’écriture
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Conformité des dossiers de déclaration des partis politiques à la (...)
15-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tous les 10 partis politiques ayant enclenché le processus de conformité à la charte des partis politiques en (...)  

Poursuite des mesures sociales sous le Nouveau départ : 3 (...)
14-02-2019, Isac A. YAÏ
Signaux au vert. Les fonctionnaires sont à l’honneur. La gouvernance est une continuité, et Patrice Talon se veut (...)  

Législative 2019 : La Cena éclaire les partis sur l’application de (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Le brouillard se dissipe. Les partis politiques sont fixés. Chargée de la publication des grandes tendances des (...)  

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale (...)