Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle 2016 : Dakpê Sossou toujours avec Nago

JPEG - 86.4 ko

L’élection présidentielle de 2016 continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. De plus en plus, des voix s’élèvent pour dénoncer le silence de la classe politique et plus précisément des formations politiques qui peinent à désigner leurs candidats pour ladite élection. Mais pour le député à l’Assemblée nationale, Dakpê Sossou, il est plutôt question de stratégie politique. « …L’horizon n’est pas flou pour la classe politique. Il n’y a pas d’élection sans argent. Déjà pour la caution de candidature à l’élection présidentielle, il faut avoir 15 millions de Fcfa. Pour aller en campagne, il faut avoir de l’argent. Donc, le problème d’argent existe et il faut le reconnaître. Aujourd’hui, je pense que tout le monde réfléchit d’abord. C’est la recherche de la stratégie pour gagner le pouvoir qui continue… », a déclaré le député Dakpê Sossou, ancien Maire de la ville de Lokossa. Toujours parlant de l’élection présidentielle de 2016, des rumeurs ont fait état de ce que le député Dakpê Sossou aurait choisi de soutenir l’homme d’affaires Patrice Talon, candidat déclaré à cette élection. Sans ambages, le député Dakpê Sossou a réfuté en bloc ces rumeurs. Membre fondateur de l’alliance de partis politiques Forces démocrates unies (Fdu) dirigée par l’ancien président de l’Assemblée nationale, le Professeur Mathurin Coffi Nago, le député Dakpê Sossou, dit vouloir respecter la discipline de groupe en attendant le mot d’ordre. « …Il n’y a pas ce candidat ou potentiel candidat à l’élection présidentielle que je ne connais pas. Que ça soit Sébastien Ajavon, Patrice Talon, le Général Robert Gbian, Eric Houndété et j’en passe. Le premier qui avait l’intention d’être candidat à l’élection présidentielle de 2016 et à qui j’ai envoyé mon premier message de soutien, c’est le Général Gbian. J’étais en France quand j’ai vu ça sur ma page facebook. Le Général Fernand Amoussou est un jeune frère à moi. A un moment donné, on entendait parler de Talon dans le pays sans le connaître. Il y a des gens qui parlent de Patrice Talon aujourd’hui et qui ne le connaissaient pas. C’est quand il a eu des problèmes avec son ami que certains ont commencé par sortir la tête pour dire qu’ils le connaissent. Qui pouvait dire qu’il est ami à Talon ? Quant à Sébastien Ajavon, je vous le dis, le 1er août 2009 à Lokossa, c’est Sébastien Ajavon qui m’a permis de faire fabriquer des champagnes qui portaient l’effigie du président Boni Yayi et de moi. Mais aujourd’hui, je suis avec le président Mathurin Coffi Nago, président de l’alliance Forces démocrates unies (Fdu). Je fais partie d’un groupe et j’attends les instructions du groupe… », a-t-il précisé.

6-11-2015, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Plus de bruit, pas de résistance. Mieux, à Glo-Djigbé, les chèques d’indemnisation des propriétaires terriens situés, dans l’emprise du prochain (...) Lire  

Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Infidèle sans conscience (...)
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)  

Prochaines joutes électorales au Bénin : KolawoléIdji et l’UN (...)
19-02-2018, Karim O. ANONRIN
Le vice-président de l’Union fait la Nation, Antoine KolawoléIdji, a effectué sa rentrée politique le samedi 17 février (...)