Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle 2016 : Honorine Attikpa et la région Agonlin attendent Yayi

Prières catholiques et évangéliques, des bénédictions des Imams et celles des dignitaires du culte Vodoun ont été les temps forts d’un géant meeting de remerciement au docteur Boni Yayi organisé par la ministre de la famille, des affaires sociales, de la solidarité nationale, des handicapés et des personnes de troisième âge Honorine H. Attikpa. Les filles et fils de la région Agonlin ont massivement répondu présents au Stade omnisports de Covè le dimanche 20 septembre dernier. En dehors des femmes, des réseaux de jeunes, des sages et notables qui ont honoré de leur présence le meeting politique, quelques handicapés aussi étaient de la partie pour soutenir leur ministre.

JPEG - 85.5 ko
Honorine Attikpa et le peuple d’Agonli attendent le mot d’ordre de Boni Yayi pour 2016

Démonstration de force politique de la ministre Honorine Attikpa en région Agonlin dimanche dernier. Personne n’a voulu se faire compter l’événement et la mobilisation était à la taille de l’initiatrice du meeting politique. Honorine Attikpa qui chaque année organise de pareil rassemblement pour fêter le 08 mars a les secrets de sa popularité. Pour la ministre en charge de la famille, trois objectifs majeurs sous tendent cette sortie politique. Elle remercie Dieu pour sa grâce sur le Bénin, puis le Président Boni Yayi pour ses gigantesques efforts à la tête du Bénin et aussi et surtout pour sa nomination dans son actuel gouvernement. Troisième objectif, l’amazone de Yayi par le biais de cette mobilisation invite les siens de la région Agonlin à attendre patiemment le mot d’ordre du Chef de l’Etat le docteur Boni Yayi pour la bataille présidentielle de 2016. Ce mot d’ordre sera respecté comme une parole d’évangile puisque toutes les couches de la population ayant pris la parole reconnaissent à leurs justes valeurs l’attention particulière du gouvernement envers leur région Agonlin. Et même les sages, par la voix de leur représentant, Justin Djènontin souhaitent même rencontrer le Chef de l’Etat avec les femmes, les jeunes pour lui exprimer de vives voix leur gratitude.
Le candidat unique de YAYI pour 2016 très attendu en région Agonlin
Telle une lettre à la poste, les messages de la ministre Honorine Attikpa qui se lisaient d’ailleurs sur les banderoles conçues pour la circonstance ont reçu un écho favorable. En effet, ces messages trahissaient bien la pensée des populations euphoriques. « Président Boni Yayi, en pays Agonlin, nous vous aimons, Dieu même le sait », « Les populations d’Agonlin vous remercient pour la confiance placée en leur fille Honorine Attikpa », « Les militants Fcbe d’Agonlin sont fiers des nombreuses réalisations du Président Boni Yayi »...Pour la ministre, les nombreux efforts de développement du docteur Boni Yayi à la tête du pays méritent d’être poursuivis. « Le Président Boni Yayi travaille comme un bulldozer, il faut un bâtisseur pour continuer ses œuvres…Pour 2016, pléthore de candidatures s’annoncent mais attendez le mot d’ordre du Chef de l’Etat pour ce tournant décisif de notre pays », a-t-elle martelé. Le représentant des jeunes, des femmes, même des sages dans leur intervention respective félicitent le docteur Boni Yayi pour ses actions à la tête du pays en général et la région Agonlin en particulier. Le stade qui abrite l’événement en est un témoignage vivant avec la tribune flambant neuve. Le Père Zacharie Houngbèmè de la paroisse Notre Dame de Lourdes de Covè qui a ouvert la cérémonie par une célébration eucharistique a abondamment prié pour le docteur Boni Yayi et a prié pour son gouvernement en l’occurrence la ministre Honorine Attikpa. L’Imam de la mosquée centrale de Covè El Hadj Aboubakar Rachid, le pasteur Agbadé Pierre de l’Eglise des Rachetés de Dieu, les prêtes du culte vodoun, Dah Hounzèhouè et Ahidjè drapés de leurs apparats, des perles et de talismans ont proféré des paroles de bénédictions sur la nation béninoise, le docteur Boni Yayi et enfin la ministre Honorine Attikpa. Le monde fou venu accompagner madame Honorine Attikpa est resté soudé jusqu’à la fin de la cérémonie malgré le chaud soleil et la longue durée de l’événement.

22-09-2015, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Une position pour l’histoire ! Un ‘‘Non’’ qui rassure. Le Bénin, urbi et orbi, par la voix de son ministre des affaires étrangères l’a soutenu devant (...) Lire  

Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1980

Conflits territoriaux entre Porto-Novo et ses voisins : Le (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le Conseil municipal de la ville de Porto-Novo vient d’autoriser le Maire Emmanuel Zossou à recourir à la justice pour (...)  

Réformes constitutionnelles à quelles conditions ?
22-02-2017, La rédaction
L’Afrique de l’Ouest a fait l’option de la démocratie dans le cadre de l’Etat de Droit comme régime politique dans les (...)  

Plan de développement municipal de Porto-Novo : Emmanuel Zossou (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, met les bouchées doubles pour concrétiser les projets contenus (...)  

Départ du Cpp des Fcbe : L’érosion continue au niveau des (...)
21-02-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le navire cauris tangue ! Le naufrage est imminent bien que quelques incrédules battent encore des ailes, poussant (...)