Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle 2016 ; L’Un face à ses contradictions internes

JPEG - 391.3 ko

L’Union fait la nation (Un) veut gagner l’élection présidentielle de février 2016. Comme l’ont annoncé ses dirigeants, il n’est pas question pour ce bloc politique opposé au régime en place de se laisser battre à ce scrutin comme ce fut le cas en 2011. Mais la détermination affichée par ceux-ci n’a rien à voir avec les réalités du terrain. Quand on considère le rapport de forces entre l’Un et les autres formations politiques, ce serait franchement un miracle si le candidat qui sera incessamment désigné accède à la magistrature suprême.
A l’heure actuelle, ce bloc politique est constitué de trois partis et de plusieurs mouvements. Au nombre des formations politiques, figurent le Parti social démocrate (Psd), le Mouvement africain pour la démocratie et le progrès (Madep) et Force clé. Il se fait malheureusement pour l’Un qu’aucun de ces partis n’est au meilleur de sa forme. Le Psd ancré dans le Couffo devra partager son électorat avec Fernand Amoussou et Daniel Edah, tous deux présidentiables et originaires de la région. Quant à Force clé, ce parti a sérieusement perdu du terrain au terme des dernières élections législatives et communales. Le président Lazare Sèhouéto a fait les frais du départ de Désiré Vodonou de l’alliance dans la 23ème circonscription électorale. Il n’a pu obtenir le ticket gagnant pour siéger au parlement au titre de la 7ème législature. Pareil pour Judes Lodjou qui a été recalé dans la 5ème circonscription électorale. A ce niveau, seul Eric Houndété a pu tirer son épingle du jeu. Son rival du moment, Octave Houdégbé ne lui laisse aucun répit à Kpomassè où il régnait jadis en maître.
Dans le lot des partis, seul le Madep jouit d’une posture appréciable même si dans la 22ème circonscription électorale, le Parti du renouveau démocratique (Prd) a fait des percées inquiétantes. Or, il se fait que les deux candidats à la candidature sont issus des rangs du Psd et de Force clé. Emmanuel Golou et Eric Houndété se livrent un duel sans merci et espèrent chacun de son côté ravir la vedette à l’autre. Si la désignation de l’un au détriment de l’autre ne fait pas voler ce bloc en éclats, ce n’est pas évident que toutes les forces qui le composent mouillent le maillot pour le candidat unique. Même si c’était le cas, l’Un n’irait pas bien loin sauf si elle fait le choix de composer avec d’autres alliances. Car déjà en 2011, malgré la présence du Prd et de la Renaissance du Bénin dans ce regroupement politique, les militants de l’Un ont connu l’échec. Qu’en sera-t-il 5 ans plus tard en l’absence de ceux-ci ?
L’Un a d’autant de souci à se faire que certains de ses députés et non des moindres ont choisi de se démarquer de cette alliance pour la présidentielle. Les trois députés obtenus à Cotonou à savoir Candide Azannaï, Joseph Djogbénou et Epiphane Nobimè roulent déjà pour Patrice Talon. A Abomey-Calavi, le seul député Un, Claudine Prudencio a choisi de soutenir Sébastien Ajavon. Tous les quatre recrutés lors des dernières élections ont déjà fait leurs valises. Délesté de ses leaders dans l’Atlantique et le Littoral, les deux viviers électoraux les plus fournis, quel score espère réaliser l’Union fait la nation ?
A tous les coups, cette alliance opposée au régime en place, n’irait pas bien loin si elle fait l’option de foncer toute seule vers la présidentielle. Si elle veut compter parmi les forces de la majorité présidentielle dès le 6 avril 2016, il lui faut impérativement s’ouvrir à d’autres forces au lieu d’évoluer en vase clos. Pour sa part, le Prd a, semble-t-il, compris la leçon. La Rb aussi.

13-11-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
C’est le cinquième pilier de l’Islam. Et tout musulman rêve d’accomplir ce rite au moins une fois dans sa vie. Qu’importe le montant à débourser, les (...) Lire  

En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Saint Valentin version (...)
10-02-2017, Naguib ALAGBE




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1980

Départ du Cpp des Fcbe : L’érosion continue au niveau des (...)
21-02-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le navire cauris tangue ! Le naufrage est imminent bien que quelques incrédules battent encore des ailes, poussant (...)  

Direction générale des douanes et droits indirects : Voici ce (...)
21-02-2017, Naguib ALAGBE
A la douane béninoise, les signaux passent au vert. Les changements intervenus ces derniers jours sont de nature à (...)  

Réformes politiques et institutionnelles : L’Un affine sa (...)
20-02-2017, Naguib ALAGBE
Deux rapports, dont l’un sur le code électoral en vigueur au Bénin et l’autre sur les réformes du système partisan, (...)  

Invité sur Zone Franche de Canal3 Wilfried Houngbédji explique les (...)
20-02-2017, La rédaction
La cherté de la vie à laquelle font face les populations béninoises, ces derniers mois, a aussi ses soubassements dans (...)