Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle 2016 : Le député Joseph Djogbénou déclare son soutien à la candidature de Patrice Talon

JPEG - 37 ko

Le député Joseph Djogbénou et son parti Alternative Citoyenne soutiennent la candidature de l’homme d’affaires Patrice Talon pour les élections présidentielles de 2016. Par ce fait, le député Joseph Djogbénou, renonce à son rêve de briguer la magistrature suprême du Bénin. Les raisons de ce choix, le député Joseph Djogbénou les a expliquées hier sur le plateau de l’émission Zone Franche de la chaîne de télévision Canal 3 Bénin. Pour le député Joseph Djogbénou, il ne sera pas le seul à prendre fait et cause pour Patrice Talon dans la perspective des élections présidentielles de 2016 dont le premier tour est prévu pour le 28 février. Selon lui, si les autres hommes politiques ne parlent pas encore, c’est qu’ils préparent bien des éléments pour apprécier la question. Aussi, s’est-il dit convaincu que l’on ne passera pas le cap de fin octobre 2015 avant de voir ces hommes politiques commencer par donner des réponses claires à la candidature de Patrice Talon. « …Nous ne sommes pas en train de rechercher un homme. Nous sommes en train de rechercher un projet de société avant les élections présidentielles. Ce que nous avons fait jusqu’à présent, c’est chercher d’abord un homme qui devient président de la République et après, on cherche son projet de société sans le trouver. La situation doit changer à ce niveau. Nous devons savoir ce que la personne veut faire, sur quel délai elle veut le faire et avec qui elle veut le faire. De ce point de vue, les partis politiques sont interpellés… », a déclaré le député Joseph Djogbénou. Poursuivant dans le même ordre d’idées, l’invité de l’émission Zone Franche, estime que la réponse des forces politiques de l’opposition vis-à-vis de l’engagement de Patrice Talon dans la course à la présidentielle devrait être ce qu’il prône à savoir aller aux élections présidentielles dans un cadre beaucoup plus large. Car, a t-il souligné, son parti Alternative Citoyenne et lui ont bien des raisons de soutenir la candidature de Patrice Talon aux élections présidentielles de 2016. Au nombre de ces raisons, le député Joseph Djogbénou a cité les réformes politiques et institutionnelles que prône l’homme notamment un mandat de 5 ans non renouvelable pour le président de la République, le renforcement des pouvoirs des institutions de la République pour leur garantir plus d’autonomie, le renforcement de l’appareil judiciaire susceptible de protéger les investisseurs nationaux et étrangers sans oublier une amélioration des conditions de vie des populations. L’éventuelle candidature de Patrice Talon n’était pas le seul sujet abordé au cours de l’émission. Comme on pouvait s’y attendre, l’invité Joseph Djogbénou, président de la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme du Parlement du Bénin s’est prononcé sur les derniers développements de l’actualité à l’Assemblée nationale. Il a parlé de la récente adoption de la loi portant statut général de la fonction publique en République du Bénin, du rejet de la demande de levée de l’immunité parlementaire du député Barthélémy Kassa par la majorité de ces collègues députés et des dossiers en instance d’étude au niveau de la Commission qu’il préside. A propos de la loi portant statut général de la fonction publique, le député Joseph Djogbénou, estime que la solution au chômage des jeunes n’est pas la fonction publique, mais plutôt dans l’appui au secteur privé. Ceci, pour dire que contrairement à ce que pensent certains, les nouvelles dispositions introduites dans l’article 263 de la loi en question et qui préconisent la retraite après 30 ans de service ou à l’âge de 60 pour les fonctionnaires ne sont qu’une petite solution apportée par les députés.

31-08-2015, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)