Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle de 2016 : Cena et Cos-Lépi : le défi d’une organisation réussie

JPEG - 241.9 ko
Augustin Ahouanvoébla, président du Cos Lépi

Des élections immaculées. L’expression est peut être forte et trop utopique. Mais, c’est ce défi de la perfection que sont appelés à relever d’ici février prochain, la Commission électorale nationale autonome (Cena) et le Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi). En effet, à quelque cinq mois de la prochaine présidentielle, les deux institutions en charge de son organisation sont encore loin d’être à l’abri des atermoiements. Les inquiétudes sont fondées. Déjà, l’actualisation de la Lépi par le Cos-Lépi n’est pas un acquis et risque, comme on en a l’habitude au Bénin, de se faire dans la précipitation. Pareil du côté de la Cena qui se remet timidement de sa crise et doit aussi parer au plus pressé.
Mais loin des premières frayeurs venues du retard accusé dans l’installation du Cos-Lépi et suite à la crise à la Cena, les deux institutions sont maintenant condamnées à relever le défi d’une organisation appréciable. Peu importe les ratés, les contretemps enregistrés jusqu’ici, comme dans un navire qui tangue, ils doivent redresser la barre et sauver l’essentiel pour éviter la noyade. Mieux, ils ont l’obligation de démontrer qu’ils ont appris des erreurs du passé. En un mot, être à la hauteur.
Et pour qu’il en soit ainsi, la parenthèse Freddy Houngbédji doit être définitivement fermée. L’heure doit être plus que jamais à l’union sacrée autour de la bonne organisation de la présidentielle à la Cena. Pour le moment, au Cos-Lépi, ça roule comme sur des roulettes. L’unanimité autour de l’élection du bureau, la feuille de route arrêtée d’un commun accord sont, pour le moment, de nature à espérer que le couac ne vienne pas de cette institution. La balle est donc dans le camp de la Cena. La présidentielle sans heurt et sans contestation ne se fera pas sans elle, quitte à ce que les Béninois sachent que le véritable arbitre de la présidentielle, c’est la Cour constitutionnelle. En 2016, elle aura le dernier mot.

16-09-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Une position pour l’histoire ! Un ‘‘Non’’ qui rassure. Le Bénin, urbi et orbi, par la voix de son ministre des affaires étrangères l’a soutenu devant (...) Lire  

Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1980

Conflits territoriaux entre Porto-Novo et ses voisins : Le (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le Conseil municipal de la ville de Porto-Novo vient d’autoriser le Maire Emmanuel Zossou à recourir à la justice pour (...)  

Réformes constitutionnelles à quelles conditions ?
22-02-2017, La rédaction
L’Afrique de l’Ouest a fait l’option de la démocratie dans le cadre de l’Etat de Droit comme régime politique dans les (...)  

Plan de développement municipal de Porto-Novo : Emmanuel Zossou (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, met les bouchées doubles pour concrétiser les projets contenus (...)  

Départ du Cpp des Fcbe : L’érosion continue au niveau des (...)
21-02-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le navire cauris tangue ! Le naufrage est imminent bien que quelques incrédules battent encore des ailes, poussant (...)