Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle de 2016 : Koupaki en démonstration

JPEG - 66.8 ko

Ils étaient des milliers à prendre d’assaut le samedi dernier, la salle du Palais des sports de Cotonou pour vouer fidélité à leur leader charismatique, Pascal Irénée Koupaki. A la faveur d’une Assemblée générale, les adeptes de la Nouvelle conscience (Nc) ont peaufiné les stratégies à mettre en œuvre pour gagner la présidentielle 2016. Habillés en tee-shirt jaune à l’effigie de la Nc, les 6000 délégués venus des 546 arrondissements du Bénin, ont réitéré leur soutien à Pascal Irénée Koupaki. Les congressistes issus de toutes les couches socioprofessionnelles (étudiants, enseignants, paysans, artisans, artistes, associations, mouvement politiques, partis politiques, Ong, têtes couronnée…) se sont engagées à propager les vertus de la Nouvelle conscience. A en croire Pascal Irénée Koupaki, la Nc repose sur trois piliers fondamentaux à savoir : Le Courage, la foi et l’abnégation (Cfa).
Avec ces trois piliers, on peut soulever les montagnes. Pour lui, le Bénin souffre de beaucoup de maux entre autres, la corruption, l’impunité, le régionalisme… Ces maux seraient à la base de la dégradation de la cohésion nationale, la pauvreté, le chômage… Celui qui aspire donc conduire la destinée du Bénin doit alors lutter contre la puissance de l’argent. « Avec la détermination, on peut faire beaucoup de choses pour notre pays. Il faut donc rompre avec les vieilles pratiques qui gangrènent les efforts communs », a-t-il ajouté.
« Les organisations paysannes ont pris conscience que le Bénin ne manque pas d’hommes pour le diriger. Raison pour laquelle nous avons choisi de suivre Pascal Irénée Koupaki pour la bonne gouvernance du secteur agricole. Nous sommes déterminés à suivre sa vision et à mobiliser les autres aussi. Les paysans feront feu de tout bois pour faire rayonner la Nouvelle conscience en 2016 », a expliqué Jacques Bonou, représentant des producteurs.

JPEG - 71.7 ko

Le déferlant jaune de la Nouvelle conscience gagne du terrain. A cet effet, Pascal Irénée Koupaki, leader de ce concept et ses partisans étaient en Assemblée générale pour peaufiner davantage les stratégies à mettre en place pour un bouclage de tout le territoire national.
Une salle du Palais des sports pleine ce samedi 28 novembre. Les 6000 délégués venus des 546 arrondissements du Bénin sont en Assemblée générale. Habillés en tee-shirt jaune à l’effigie de la Nouvelle Conscience (NC), les congressistes issus de toutes les couches socioprofessionnelles (étudiants, enseignants, paysans, artisans, artistes, associations, mouvement politiques, partis politiques, Ong, têtes couronnée…) clament leur soutien à Pascal Irénée Koupaki (Pik), leader de la Nouvelle Conscience.
Pour eux, cet homme charismatique sorti des moules des hommes d’Etat tels que Alassane Ouattara, Adrien Houngbédji et Boni Yayi est la solution aux maux qui minent le Bénin. Ainsi, à trois mois de l’élection présidentielle, le leader de la nouvelle conscience ragaillardit ses "adeptes" pour un maillage effectif du territoire national. « Ensemble, déclenchons l’écriture de notre nouvelle histoire radieuse », a indiqué Eloge Ogouwalé, Coordonnateur national du Rassemblement nouvelle conscience.
La vague jaune de la nouvelle conscience prend ainsi son envol pour s’enraciner dans tout le pays. Et cela est sans ambages. La détermination et l’engagement des délégués de toutes les couches socioprofessionnelles à se rassemblement prouvent que les 11 mois du périple national de Pik ont porté leurs fruits. Il partage ainsi sa vision avec une grande partie de ses compatriotes. Armé du Courage, de Foi et d’Abnégation (Cfa), Pascal Irénée Koupaki s’engage sur la voie de la Marina en empruntant le chemin de la Nouvelle conscience.

JPEG - 75.2 ko

La vague déferlante jaune de la Nouvelle conscience ne laisse personne indifférente. Tout le monde se sent concerné pour un Bénin nouveau bien gouverné et où règnent les bonnes valeurs. A cet effet, à travers leur représentant, Faou Attikou, les enseignants adhèrent à la vision de Pascal Irénée Koupaki et prennent le ferme engagement de vulgariser le concept de la Nouvelle conscience dans toutes les contrées. Pour la vulgarisation de la Nouvelle conscience, Pik peut aussi compter sur la jeunesse béninoise. Déçus de tout ce qui se passe dans le pays, les jeunes ont décidé de suivre la voie de la Nouvelle conscience pour transformer les Béninois.
« Notre pays a perdu des valeurs au point où le désordre règne en ordre, la méfiance a pris le pas sur la confiance, la formation ne donne plus droit à l’emploi. Il faut donc forger une génération qui considère Dieu d’abord, la nation ensuite et l’individu après. Pascal Irénée Koupaki peut donc prendre appui sur la jeunesse pour la concrétisation de la Nouvelle conscience », a rassuré Edouard Capovi, représentant des étudiants. Embarqués dans cette déferlante jaune, les partis politiques tels que la Convergence nationale pour le développement et la démocratie (Cndd), l’Union des forces engagées pour la démocratie et le développement pour un Bénin nouveau (Ufedd vBénin nouveau), le Rassemblement citoyen pour la République et le Nouvel élan pour la patrie (Nep Mixalodo) se sont engagés pour aux côtés de Pascal Irénée Koupaki pour le rayonnement de la Nouvelle conscience. « Sans la Nouvelle conscience, on ne peut pas construire le Bénin. Et Pascal Irénée Koupaki a eu l’audace de se prononcer sur la Nouvelle conscience. Sans l’audace, on ne peut pas évoluer. Il faut donc être courageux et audacieux pour avoir la victoire », a martelé Amissétou Affo Djobo, présidente du Rassemblement citoyen pour la République.

La Nouvelle Conscience avec le Cfa
Les promesses électorales n’engageant que ceux qui y croient, Pascal Irénée Koupaki s’est refusé d’en faire. Néanmoins, il a promis de mettre toute son énergie et ses expériences au service du pays pour un Bénin prospère où il fera beau vivre pour chacun et pour tous.

30-11-2015, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

tribune verte : L’audace d’assainir les villes
1er-12-2016, La rédaction
Sous la rupture, les villes s’apprêtent à faire leur toilette. Le Gouvernement Talon retrousse les manches pour débarrasser huit principales villes (...) Lire  

Plume libre : Zèle et excès à la Haac !
30-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : Le péril du feu
30-11-2016, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Le duo Ajavon-Kotingan
28-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Plume libre : Le mystère de la cocaïne (...)
24-11-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
Editorial : La croisade pour la paix
21-11-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1890

Malgré la permanence de la Cena et la Lépi : les élections coûtent (...)
2-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN
Les élections au Bénin ont de tout temps fait saigner les caisses de l’Etat, et parfois soulevé de vives polémiques. La (...)  

L’assainissement et le déguerpissement au Bénin : « le gouvernement (...)
2-12-2016, La rédaction
« Les 125 km de plages seront nettoyés et sécurisés. C’est une mesure qui s’inscrit dans la durée ». Ces déclarations du (...)  

8ème édition de la Circaf : Le Bénin au cœur des enjeux du (...)
1er-12-2016, La rédaction
Ça y est ! Tout est prêt. Du 6 au 8 décembre prochain aura bel et bien lieu au Bénin Marina Hôtel, la 8ème édition de la (...)  

Conseil des ministres du 30 novembre 2016 : Le gouvernement (...)
1er-12-2016, La rédaction
Le Conseil des ministres d’hier a encore pris plusieurs décisions qui vont impacter durablement notre économie et (...)