Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle de 2016 : L’opposition joue la carte de la candidature unique

JPEG - 391.3 ko
Bruno Amoussou, président de l’UN

Bataille de blocs et combat de gladiateurs. C’est l’allure que pourrait, dès le premier tour, prendre la présidentielle de 2016. Malgré la multitude de candidatures annoncées, il est fort possible que le choix des électeurs soit facilité par des candidatures uniques issues des grands ensembles politiques que sont la mouvance au pouvoir et l’opposition au président Boni Yayi. La coalition qui a porté dans la nuit du 19 mai dernier Me Adrien Houngbédji au perchoir pense sérieusement à ce projet politique.
Le Prd, la Rb, le Madep, Force clé, le Psd, l’And, Fdu, l’alliance Abt, l’alliance Soleil…La mobilisation était totale hier du côté des forces de l’opposition qui ont tenu un conclave à Cotonou pour réfléchir sur 2016. Tout comme du côté des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), les tractations se mènent pour présenter en février 2016, un candidat unique pour le compte de la mouvance au pouvoir, l’opposition ambitionne également aller à l’assaut de la Marina en rang serré.
Ambition légitime. Mais déjà, le défi de la transposition de l’actuelle opposition à la prochaine mouvance au pouvoir exige tout au moins l’unanimité autour d’un champion qui sera le porte-étendard du bloc hétéroclite qui a permis à Me Houngbédji de gagner la bataille de la présidence de l’Assemblée nationale. Sur la route de 2016, l’équation d’un candidat unique pour le bloc de l’opposition est synonyme du pari de concilier les ambitions de Abdoulaye Bio Tchané, Léhady Soglo, Mathurin Nago, Robert Gbian, Eric Houndété, Emmanuel Golou…

Les erreurs de 2011…
Qui de cette longue liste réussira à faire l’unanimité autour de sa personne au point d’amener le reste des potentiels candidats à se sacrifier véritablement pour le triomphe du groupe ? Mystère. Mais, une chose est certaine, l’alternance au pouvoir en avril prochain et la survie du bloc de l’opposition peuvent être au prix du sacrifice des ambitions personnelles.
Seulement, s’ils ne réussissent pas, ils joueront à se faire peur jusqu’au bout. Pis, ils peuvent être condamnés à subir pour les cinq prochaines années, le ‘‘après nous, c’est nous’’. C’est dire que dans la perspective du choc des Titans en 2016 pour lequel ils seront des acteurs primordiaux, l’opposition a l’obligation de jouer la bonne carte. Sera-t-elle celle de la candidature unique dès le premier tour et celle d’une équipe décidée à légalement forcer l’alternance dans les urnes ?
Seuls les sérieux prétendants à la magistrature suprême que sont Abdoulaye Bio Tchané, Léhady Soglo, Mathurin Nago, Robert Gbian, Eric Houndété, Emmanuel Golou ont la réponse. Mais, à trois mois du dépôt des candidatures pour élire le successeur de Boni Yayi, alors que sur le terrain chaque candidat travaille depuis fort longtemps à son élection, l’aboutissement du projet de l’opposition serait déjà une victoire sensationnelle. L’opposition est-elle encore capable de faire rêver les Béninois ? S’ils tirent leçons des erreurs de 2011, le combat contre les Fcbe serait tout simplement palpitant.

21-10-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Nous nous sommes donnés comme mission depuis un certain temps d’apporter notre expertise et notre expérience au service de la culture béninoise qui (...) Lire  

Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité (...)
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas (...)
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2220

Présidence du Parti social démocrate : La justice renvoie Amoussou, (...)
21-07-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le juge n’a pas tranché sur la question de fond. Très attendu par les parties, le verdict du tribunal de première (...)  

Avancées dans le passage de l’analogie au numérique : Rafiatou (...)
21-07-2017, La rédaction
Faire le point de l’évolution des travaux techniques et échanger sur les orientations institutionnelles et juridiques (...)  

Mesures sociales sous la rupture : La vision Talon démontre sa (...)
21-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Ne jamais mettre la charrue avant les bœufs. A ce piège, malgré les critiques les plus acerbes sur le manque de (...)  

Narcisse Djègui à propos de la fête nationale du cotonculteur : « (...)
20-07-2017, La rédaction
Parakou accueille le samedi prochain l’édition 2017 de la fête nationale du cotonculteur (Fnc). Il s’agit d’un (...)