Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle de 2016 : Mathurin Nago revoie ses ambitions à la baisse

JPEG - 367.9 ko

La présidentielle de 2016 enregistre à nouveau, la défection de l’un des candidats les plus attendus dans le starting-block de la course à la Marina. Après le député Janvier Yahouédéhou, c’est l’ancien président de l’Assemblée nationale, le Professeur Mathurin Nago qui complète la liste des présidentiables non partants à la succession de Boni Yayi. Pourtant, l’ancienne deuxième personnalité du Bénin a tous les atouts pour s’engager et briguer la magistrature suprême. D’ailleurs, avant son divorce d’avec la majorité présidentielle et d’être emballé dans la logique du 19 mai qui a porté le président Adrien Houngbédji à la présidence du parlement, il apparaissait pour beaucoup, comme le poulain des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe).
Mais depuis, l’eau a coulé sous le pont. Les Cauris ont fait le choix de Lionel Zinsou. Aussi, le Professeur Mathurin Nago n’a fait aucune démarche pour être candidat à la candidature externe de l’Union fait la nation (Un) ou pour être le cheval gagnant du Parti du renouveau démocratique (Prd) ou de la Renaissance du Bénin (Rb). En définitive, la seule piste qui s’offrait au Professeur Nago était celle d’être porté par les Forces démocratiques unies (Fdu), l’Alliance qu’il préside et qui, aux dernières élections législatives s’en est sortie avec quatre députés. Mais là encore, l’ancien président de l’Assemblée nationale doit faire face aux ralliements, tous azimuts, des députés Fdu à d’autres présidentiables notamment Alexis Agbéléssessi, Dakpè Sossou, Bani Samari pour Patrice Talon et Jérémie Adomahou pour le Premier ministre, Lionel Zinsou.

Contexte et exigences du moment !
Finalement au Fdu, comme grand électeur, il ne reste que le président Mathurin Nago lui-même. Trop peu pour aller à la conquête du fauteuil présidentiel. Et conscient de ce que la course à la présidentielle n’est pas un jeu d’enfant, de sources crédibles, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Mathurin Nago aurait confié à certains de ses proches qu’il ne serait pas candidat à la présidentielle de 2016. Faute d’adhésion massive de leaders politiques à sa candidature et d’appuis financiers conséquents des opérateurs économiques annoncés aussi dans la course, l’ambition présidentielle du président Mathurin Nago, pour le mandat 2016-2021, est définitivement éteinte.
Désormais, le grand défi du Professeur Nago est d’être dans le camp des vainqueurs du scrutin de février prochain. ‘‘Tout homme peut avoir des ambitions, mais il faudrait qu’il essaye de redimensionner ses ambitions au regard du contexte et des exigences du moment’’, affirmait d’ailleurs, l’ancien deuxième personnalité de l’Etat dans la dernière interview qu’il a accordée au quotidien Fraternité. Tout est donc clair. Nago a revu ses ambitions à la baisse. Mais, pas son rêve d’être du bon côté en avril 2016.

30-12-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Jeunesse, grande inquiétude !
25-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Opération Rambo, et tenez-vous tranquille, c’est au minimum 500 jeunes en perdition. Le chiffre est alarmant, l’inconscience hyper élevée et la (...) Lire  

Editorial : Plaidoyer pour l’hygiène publique
25-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Attention…Enfin promulguée !
24-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : La main tendue des syndicats
24-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
Chronique judiciaire : Cyprien Houngbo (...)
20-04-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En toute sincérité : Solution testament (...)
20-04-2018, Naguib ALAGBE




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Vie des partis politiques : Malaise au Fdu
17-04-2018, Naguib ALAGBE
L’argent public n’est pas un gain politique.
13-04-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Vie des partis politiques : Malaise au Fdu
17-04-2018, Naguib ALAGBE
L’argent public n’est pas un gain politique.
13-04-2018, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2610

Polémique autour des propos de Patrice Talon sur le mandat unique (...)
24-04-2018, Landry Salanon
« Le second mandat est une prérogative constitutionnelle », selon Georges Anagonou L’intervention du président Patrice (...)  

An 2 de la gestion du Chef de l’Etat : La Coalition de la Rupture (...)
20-04-2018, La rédaction
Patrice Talon peut toujours compter sur le soutien indéfectible de la coalition de la rupture, qui a activement (...)  

Cos-Lépi : les députés désignent leurs représentants
20-04-2018, Isac A. YAÏ
Les députés à l’Assemblée nationale, 7ème législature, ont procédé ce jeudi 19 avril 2018 à l’élection de leurs (...)  

Première session ordinaire du comité interministériel de la Ponadec (...)
20-04-2018, La rédaction
Le jeudi 19 avril a eu lieu dans les locaux de l’hôtel Qualimax á Cotonou la première session ordinaire du Comité (...)