Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle de 2016 : Mathurin Nago revoie ses ambitions à la baisse

JPEG - 367.9 ko

La présidentielle de 2016 enregistre à nouveau, la défection de l’un des candidats les plus attendus dans le starting-block de la course à la Marina. Après le député Janvier Yahouédéhou, c’est l’ancien président de l’Assemblée nationale, le Professeur Mathurin Nago qui complète la liste des présidentiables non partants à la succession de Boni Yayi. Pourtant, l’ancienne deuxième personnalité du Bénin a tous les atouts pour s’engager et briguer la magistrature suprême. D’ailleurs, avant son divorce d’avec la majorité présidentielle et d’être emballé dans la logique du 19 mai qui a porté le président Adrien Houngbédji à la présidence du parlement, il apparaissait pour beaucoup, comme le poulain des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe).
Mais depuis, l’eau a coulé sous le pont. Les Cauris ont fait le choix de Lionel Zinsou. Aussi, le Professeur Mathurin Nago n’a fait aucune démarche pour être candidat à la candidature externe de l’Union fait la nation (Un) ou pour être le cheval gagnant du Parti du renouveau démocratique (Prd) ou de la Renaissance du Bénin (Rb). En définitive, la seule piste qui s’offrait au Professeur Nago était celle d’être porté par les Forces démocratiques unies (Fdu), l’Alliance qu’il préside et qui, aux dernières élections législatives s’en est sortie avec quatre députés. Mais là encore, l’ancien président de l’Assemblée nationale doit faire face aux ralliements, tous azimuts, des députés Fdu à d’autres présidentiables notamment Alexis Agbéléssessi, Dakpè Sossou, Bani Samari pour Patrice Talon et Jérémie Adomahou pour le Premier ministre, Lionel Zinsou.

Contexte et exigences du moment !
Finalement au Fdu, comme grand électeur, il ne reste que le président Mathurin Nago lui-même. Trop peu pour aller à la conquête du fauteuil présidentiel. Et conscient de ce que la course à la présidentielle n’est pas un jeu d’enfant, de sources crédibles, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Mathurin Nago aurait confié à certains de ses proches qu’il ne serait pas candidat à la présidentielle de 2016. Faute d’adhésion massive de leaders politiques à sa candidature et d’appuis financiers conséquents des opérateurs économiques annoncés aussi dans la course, l’ambition présidentielle du président Mathurin Nago, pour le mandat 2016-2021, est définitivement éteinte.
Désormais, le grand défi du Professeur Nago est d’être dans le camp des vainqueurs du scrutin de février prochain. ‘‘Tout homme peut avoir des ambitions, mais il faudrait qu’il essaye de redimensionner ses ambitions au regard du contexte et des exigences du moment’’, affirmait d’ailleurs, l’ancien deuxième personnalité de l’Etat dans la dernière interview qu’il a accordée au quotidien Fraternité. Tout est donc clair. Nago a revu ses ambitions à la baisse. Mais, pas son rêve d’être du bon côté en avril 2016.

30-12-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1980

Gestion du parc automobile de L’Etat : Gustave Dékpo Sonon parle (...)
24-02-2017, Adrien TCHOMAKOU
Dans un entretien exclusif, le ministre du régime défunt, Gustave Dékpo Sonon a donné son point de vue sur l’approche (...)  

Loi portant statut général de la fonction publique : Les députés (...)
24-02-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés à l’Assemblée nationale ont procédé hier, à la mise en conformité de la loi n°2015-18 du 27 août 2015 portant (...)  

Conflits territoriaux entre Porto-Novo et ses voisins : Le (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le Conseil municipal de la ville de Porto-Novo vient d’autoriser le Maire Emmanuel Zossou à recourir à la justice pour (...)  

Réformes constitutionnelles à quelles conditions ?
22-02-2017, La rédaction
L’Afrique de l’Ouest a fait l’option de la démocratie dans le cadre de l’Etat de Droit comme régime politique dans les (...)