Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle de 2016 : Pourquoi les fous du roi se taisent-ils ?

JPEG - 118.2 ko
Fred Houénou, l’un des "fous du roi"

Ils ont disparu de la scène politique. Connus sous le fameux nom des fous du roi, ces étranges amis du Chef de l’Etat se sont murés dans un silence détestable pour des gens qui ont juré fidélité jusqu’à ce que mort s’ensuive. En vérité, ces fous d’une classe exceptionnelle n’ont pas tout perdu de leur intelligence. Ils seront d’ailleurs très utiles dans les laboratoires des sciences du comportement. A quelques mois de la présidentielle, les jeunes défenseurs du régime du changement se font désirer. On les croise désormais à des réunions furtives. Les fidèles des fidèles de la jeunesse acquise à la cause de Yayi n’osent plus donner vertement leur opinion.
La folie tire à sa fin, tout comme les jours sont désormais comptés pour le second et dernier mandat du leader charismatique des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Ainsi va la politique sous nos cieux. C’est comme un voyage en train. Une minute de retard et tu rates les prochains wagons. Les fous du roi le savent et retrouvent progressivement leur lucidité à mesure que s’approche l’échéance de 2016. Il n’y a plus presque rien à gagner avec le régime Boni Yayi. A quoi bon jurer fidélité à la folie, quand il paraît évident que les fous n’auront pas grand rôle à jouer dans le royaume de 2016 ?

Contrôler les appétits…
A priori, on ne peut donc pas reprocher à ces jeunes leur retrait à peine voilé de la scène politique. D’ailleurs, ils ne parlent plus d’une même voix. Chose normale dans un royaume où les gammes peuvent varier en toute saison. Mais, il faut tout de même sauver les apparences. Abandonner le glorieux Yayi en ces moments de fin de règne peut être vu comme une trahison.
‘’Yayi n’est pas fini’’. Croire le contraire avant le 6 avril 2016 serait une véritable erreur. Mais, les amis du Chef de l’Etat semblent avoir déjà tourné la page. Au sein de cette jeunesse convaincue de la mission messianique de Boni Yayi, les débats sont houleux quant à l’avenir politique des Forces cauris pour un Bénin émergent. L’idée des primaires amplifie les incertitudes sur le choix du cheval gagnant. Chacun prend désormais son destin en main pour ne pas subir les inconséquences d’une mouvance hésitante. Yayi perd progressivement ses fous. Les potentiels candidats ne peuvent pas souhaiter mieux.

23-10-2015, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Du désaveu au préfet Toboula, respect et humilité envers son peuple. Devant Dieu et devant les hommes, le président Patrice Talon vient, une fois (...) Lire  

Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Communiqué de la Présidence
22-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Marche de protestation du Front pour le sursaut patriotique : Le (...)
23-06-2017, La rédaction
Les militants du Front pour le sursaut patriotique (Fsp) ont battu hier le macadam à Cotonou pour désapprouver la (...)  

Crise à la Renaissance du Bénin : Le film de l’audience au tribunal (...)
23-06-2017, Landry Salanon
L’audience de l’assignation en référé des réformistes de la Renaissance du Bénin (RB) s’est déroulée hier au Tribunal de (...)  

Communiqué de la Présidence
22-06-2017, La rédaction
Le Président de la République, Monsieur Patrice Talon a instruit cet après-midi le préfet du littoral Monsieur Modeste (...)  

Après douze mois à la tête du département de l’Alibori : Le préfet (...)
22-06-2017, Isac A. YAÏ
Mohamadou Moussa, préfet du département de l’Alibori boucle ce jour 12 mois à la tête de ce département. Nommé le 22 (...)