Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle de 2016 : Simon Pierre Adovèlandé expose ses ambitions aux syndicalistes

JPEG - 80.3 ko

Simon Pierre Adovèlandé, candidat à l’élection présidentielle du 28 février prochain était hier face aux syndicalistes à la bourse du travail. objectif, présenter les grands axes de son projet de société aux travailleurs. L’ancien coordonnateur national du Millenium challenge account (Mca) compte développer le Bénin en s’appuyant sur 7 piliers : la bonne gouvernance, la valorisation des ressources naturelles, le développement du capital humain, le statut sanitaire et social de la famille, l’aménagement du territoire, la communication et les médias et enfin le développement de la culture, art et sport. « Le devoir du prochain Président de la République sera de fixer un nouveau cap de développement et de croissance. Il aura pour obligation de remettre en ordre l’administration. Il aura la mission de remettre les Béninois au travail pour une gouvernance participative, transparente, durable et partagée », a précisé le candidat. Selon Simon Pierre Adovèlandé, le système de développement actuel du Bénin est dépassé. Il faut donc penser à un système en phase avec l’évolution du temps. Se prononçant sur l’éducation, le candidat pense qu’il faut une profonde réforme dans ce secteur en mettant l’accent sur l’adéquation formation-emploi. Concernant le système sanitaire du Bénin, Simon Pierre Adovèlandé trouve qu’il est vétuste, raison pour laquelle les autorités béninoises préfèrent se faire soigner à l’extérieur. Une fois au pouvoir, il compte alors corriger le tir pour que du dernier des Béninois au premier, tout le monde puisse se faire soigner au pays afin d’économiser les frais des évacuations sanitaires. « Je me suis engagé dans cette course parce que j’ai les solutions aux problèmes que vit mon pays. Je ne suis pas candidat pour me désister en faveur de quelqu’un, mais candidat pour aller jusqu’au bout de la course », a-t-il clarifié.
A l’en croire, le Bénin a des potentialités dans tous les domaines. Il suffit d’en prendre conscience pour les développer afin de créer des emplois et de la richesse. « Nous ne sommes pas pauvres. Il faut qu’on prenne conscience de nos difficultés et de nos potentialités pour se développer. C’est ma vision pour mon pays et pour l’Afrique », a-t-il conclu.

11-02-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Langage de vérité et énième soutien inconditionnel à Talon et à ses réformes, signés Me Adrien Houngbédji. Une fois de plus, le président du Parti du (...) Lire  

En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en (...)
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
editorial : Libérez la parole !
22-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
editorial : Le mariage de raison
20-12-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Un discours précis, concis et bien structuré
23-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1950

Code de l’information et de la communication au Bénin L’intégralité (...)
17-01-2017, La rédaction
Le député Eric Houndété, 1er Vice-président de l’Assemblée nationale, 7ème législature, estime que le Code de l’information (...)  

Affrontements entre les fidèles de Banamè et les populations (...)
17-01-2017, Karim O. ANONRIN
Le député Louis Vlavonou, a introduit le jeudi dernier, une question d’actualité au gouvernement au sujet de (...)  

* Accusé de mauvaise gestion à la mairie de Ouidah : Des (...)
17-01-2017, La rédaction
Ça grogne au conseil communal de Ouidah ! Le collectif des conseillers communaux protestent contre la gestion de (...)  

Réforme du système partisan au Bénin : Houngbédji n’exclut pas la (...)
16-01-2017, Karim O. ANONRIN
Le Parti du renouveau démocratique (Prd) n’exclut pas sa fusion avec d’autres formations politiques pour la création (...)