Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle de 2016 : Simon Pierre Adovèlandé expose ses ambitions aux syndicalistes

JPEG - 80.3 ko

Simon Pierre Adovèlandé, candidat à l’élection présidentielle du 28 février prochain était hier face aux syndicalistes à la bourse du travail. objectif, présenter les grands axes de son projet de société aux travailleurs. L’ancien coordonnateur national du Millenium challenge account (Mca) compte développer le Bénin en s’appuyant sur 7 piliers : la bonne gouvernance, la valorisation des ressources naturelles, le développement du capital humain, le statut sanitaire et social de la famille, l’aménagement du territoire, la communication et les médias et enfin le développement de la culture, art et sport. « Le devoir du prochain Président de la République sera de fixer un nouveau cap de développement et de croissance. Il aura pour obligation de remettre en ordre l’administration. Il aura la mission de remettre les Béninois au travail pour une gouvernance participative, transparente, durable et partagée », a précisé le candidat. Selon Simon Pierre Adovèlandé, le système de développement actuel du Bénin est dépassé. Il faut donc penser à un système en phase avec l’évolution du temps. Se prononçant sur l’éducation, le candidat pense qu’il faut une profonde réforme dans ce secteur en mettant l’accent sur l’adéquation formation-emploi. Concernant le système sanitaire du Bénin, Simon Pierre Adovèlandé trouve qu’il est vétuste, raison pour laquelle les autorités béninoises préfèrent se faire soigner à l’extérieur. Une fois au pouvoir, il compte alors corriger le tir pour que du dernier des Béninois au premier, tout le monde puisse se faire soigner au pays afin d’économiser les frais des évacuations sanitaires. « Je me suis engagé dans cette course parce que j’ai les solutions aux problèmes que vit mon pays. Je ne suis pas candidat pour me désister en faveur de quelqu’un, mais candidat pour aller jusqu’au bout de la course », a-t-il clarifié.
A l’en croire, le Bénin a des potentialités dans tous les domaines. Il suffit d’en prendre conscience pour les développer afin de créer des emplois et de la richesse. « Nous ne sommes pas pauvres. Il faut qu’on prenne conscience de nos difficultés et de nos potentialités pour se développer. C’est ma vision pour mon pays et pour l’Afrique », a-t-il conclu.

11-02-2016, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Plus de bruit, pas de résistance. Mieux, à Glo-Djigbé, les chèques d’indemnisation des propriétaires terriens situés, dans l’emprise du prochain (...) Lire  

Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Infidèle sans conscience (...)
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)  

Prochaines joutes électorales au Bénin : KolawoléIdji et l’UN (...)
19-02-2018, Karim O. ANONRIN
Le vice-président de l’Union fait la Nation, Antoine KolawoléIdji, a effectué sa rentrée politique le samedi 17 février (...)