Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle du 6 mars 2016 : Le Zou mobilisé pour la victoire de Talon

Les journées du 25, 26 et 27 février 2016 dans les régions de Savè, Kpanhouian, Kétou, Didja, Zogbodomey, Zangnanado, Covè, Ouinhi, Djidja, Sakété, Bohicon et Abomey marquent une particularité dans la tournée de campagne de Patrice Talon. La forte mobilisation des populations qui considèrent le candidat comme le seul remède aux difficultés des Béninois, lui promet une victoire à l’issue du scrutin du 6 mars 2016.

JPEG - 258.2 ko

Parmi tous les 33 candidats inscrits pour la présidentielle du 6 mars prochain, Patrice Talon paraît le mieux indiqué à diriger le Bénin post Yayi, selon l’appréciation des différentes populations de Savè, Kpanhouian, Kétou, Didja, Zogbodomey, Zangnanado, Covè, Ouinhi, Djidja, Sakété, Bohicon et Abomey rencontrées ces derniers jours. Car, pour ces dernières, il maîtrise les réalités du Bénin ; il est au contact régulier avec les populations à travers ses affaires. De même, en considération de son projet de société, les populations estiment que le candidat ambitionne beaucoup pour le développement du Bénin. « Parmi tous les candidats, je n’ai pas trouvé mieux que Patrice Talon qui pourrait résoudre les problèmes auxquels sont confrontées les populations du Bénin », confie le Secrétaire exécutif du comité de coordination communale de Savè, Vincent Djagui. Selon lui, le candidat propose un projet de société plus séduisant. En déclarant que la jeunesse a refusé la continuité, la médiocrité, les fraudes, le chargé de communication de la coordination de Savè, Didier Makoui, promet au candidat que le 6 mars 2016 sera un jour historique. La population de Kétou se dit prête à porter l’homme à la Marina. Pour le secrétaire exécutif, René Assogba, la détermination du Président Patrice Talon pour le « Nouveau départ » a suscité l’adhésion de toute la population afin de sortir la commune de Kétou de l’ornière. « Avec Patrice Talon, le développement du Bénin est assuré », soutient Djamal Issa. La Princesse Arêma de Sakété, Fatolou O. Rachidatou, fait comprendre que le projet de société du candidat est un reflet de la jeunesse. Pour elle, avec Patrice Talon le développement du Bénin est garanti. A Kpanhouiancomme à Dassa-Zounmè, Patrice Talon est considéré comme un citoyen plus proche de tous les Béninois et ayant un génie développeur qui peut booster le développement du Bénin. Le vendredi 26 février 2016, le candidat Patrice Talon, avec tout son staff, ont mis cap sur Ouinhi, Zangnanado, Covè et Za-Kpota. A tous ces niveaux, Talon est toujours considéré comme l’envoyé de Dieu qui pourrait libérer les Béninois de leurs difficultés. En outre, plusieurs qualités lui ont été reconnues. « Après les analyses objectives, certaines têtes de Ouinhi ont vu en vous une qualité exceptionnelle », déclare le secrétaire exécutif du comité de coordination de la commune de Ouinhi, Jonas Houessi. A cet effet, ce dernier souligne que plusieurs coordinations sont mises en place et qui promettent une victoire certaine au candidat. « Nous avons toujours choisi de président dans ce pays, mais pour cette fois-ci, il y a une particularité », remarque le Colonel Nestor Gbétou à Zangnanado. Dans la commune de Covè, le candidat se retrouve chez ses parents qui l’ont accueilli avec une chaleur familiale ; car il est dit que sa grand-mère y serait originaire.

Patrice Talon la perle rare
Partout où il est passé, c’est difficilement qu’on s’effraie de passage au cours de chaque meeting organisé en faveur du candidat Patrice Talon. Tant recherché pour écouter ce qu’il entend faire du Bénin au cours de son quinquennat, l’homme du « Nouveau départ » est accueilli à chaque point d’arrêt dans une liesse populaire, réservée aux stars. En effet, les populations de Za-Kopta, Bohicon et Abomey, pour recevoir le candidat, étaient d’une grandeur incomparable. La longue file d’attente du matin jusqu’à 20 heures n’a pas fatigué les habitants de Za-Kpota d’espérer celui qu’ils appellent affectueusement « Agbonnon ». L’espace réservé pour cette cérémonie est débordé de la marée humaine, empêchant le podium des officiels à tenir debout. Sur le terrain municipal d’Abomey, c’est le comble où le passage du candidat a pris plus de temps que prévu. De même sur le terrain de Bohicon, une foule hors du commun attendait le candidat. Il faut noter qu’à la grande surprise du candidat, une vieille de quatre-vingt ans environ l’attendait depuis des heures, tout juste pour le bénir. Soulignons aussi que toutes ces masses humaines ne sont pas venues pour prendre de l’argent du candidat, mais, déclarent elles-mêmes, pour voir l’homme et le rassurer de la victoire du 6 mars prochain. Le candidat très ému, dit s’il n’était pas un descendant d’Abomey, qu’il le regretterait. Par ailleurs, le simple passage du candidat au marché de Bohicon a suscité la curiosité de tous. Cela a provoqué une congestion de plusieurs heures.

Le passé de l’homme draine de foule
Ce n’est pas par la magie que le candidat Patrice Talon draine la folle, encore moins à cause de sa fortune. Mais surtout son brillant passé qui impressionne plus d’un. A en croire le maire de Za-Kpota, Placide Avimadjènon, Patrice Talon n’est pas un apprenant. Car depuis le passé, les populations savent ce qu’il est. « C’est le passé de Patrice Talon qui a drainé tant de monde », déclare le Colonel Gounou Yacoubou. Pour lui, l’homme n’est plus à démontrer et il ajoute que tous les exploits du candidat et autres font de lui un grand développeur. Il urge de noter que le candidat a, au cours de ses passages, fait des escales chez certains rois pour recevoir de la bénédiction.

29-02-2016, La rédaction


CHRONIQUES

Le dernier sacerdoce de Houngbédji !
17-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
L’initiative a peut-être surpris plus d’un. Mais pas moi. Le numérique, Houngbédji l’a dans la peau. Pour la jeunesse africaine, il en veut une (...) Lire  

Editorial : Le défi d’une bonne rentrée
17-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La belle politiquement cocufiée (...)
16-08-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : Sous la menace du terrorisme
16-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un Psd, deux ailes !
14-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ces valeureux sportifs béninois
14-08-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Quelques axes de l’audit du Fnm
16-08-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2280

A l’ère du Nouveau départ : L’or blanc retrouve des couleurs
18-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Une campagne cotonnière bouclée avec une production record, et une autre en cours avec de très bonnes perspectives. A (...)  

Les membres de la Haute cour de justice formés à la tenue de procès (...)
17-08-2017, La rédaction
La présidente de la Haute cour de justice, Marcelline Gbèha Afouda a officiellement lancé hier à la Cour d’Appel (...)  

Campagne cotonnière 2017-2018 : 105 milliards déjà payés aux (...)
17-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
L’Association interprofessionnelle de coton (Aic) et les égreneurs travaillent en parfaite intelligence pour (...)  

Quelques axes de l’audit du Fnm
16-08-2017, La rédaction
Le 02 août dernier, le Conseil des ministres s’est penché, entre autres, sur le compte rendu de la mission d’audit (...)