Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présidentielle du dimanche prochain : Le K.O ou le second tour ?

JPEG - 56.1 ko

Sur les 33 candidats à la succession de Boni Yayi, soit il en restera deux pour l’ultime round, ou un seul emportera la mise. Cinq mastodontes sortent du lot. Mais les électeurs offriront le fauteuil à un des favoris. En 2011, Boni Yayi avait vite plié l’affaire. Le souvenir du K.O agite les esprits et remue la boite à souvenirs. Sans certitude, le peuple s’apprête à se rendre aux urnes. Le suspense est plutôt pesant. Jusqu’au bout, la présidentielle tient ses secrets.

Le K.O à l’ordre du jour
Dans cette configuration de 33 candidats dont seulement cinq ont les atouts pour émerger, le risque du K.O existe. Trois des favoris peuvent prétendre se faire élire au premier tour. Politiquement bien entouré, Lionel Zinsou croit en une victoire rapide. Ses partisans de l’immense Alliance Prd-Rb-Fcbe vivent l’obsession du K.O. Le président du Prd, Adrien Houngbédji évoque le scénario le plus redouté, le K.O pour Zinsou. A la Renaissance du Bénin, le discours du K.O domine la campagne. Les leaders Fcbe embouchent la même trompette.
Le candidat Sébastien Ajavon revigoré par une cascade de soutiens politiques pense à un sacre dès le premier tour. Avec des wagons de supporters, le magnat de la volaille est pressé de dévoiler son agenda présidentiel. Une délivrance dès dimanche prochain est marmottée dans le camp Asg.
Patrice Talon espère inaugurer le nouveau départ par une élection gagnée haut la main. Le K.O sera pour le patron du coton une manière forte de briguer le fauteuil de son ennemi intime Boni Yayi. Les percées du célèbre exilé de l’ère cauri lui donnent des idées. Pourquoi ne pas vivre des émotions d’un triomphe retentissant dimanche prochain et éviter le tracas d’un second tour et un report fatal des voix.
En 2011, la faillite de Bio Tchané avait mis face à face le Président sortant Yayi et le candidat unique de l’Union fait la Nation (UN), Adrien Houngbédji. Ce duel fit le lit du K.O. Un faible score de Koupaki combiné à une défaillance d’Abt provoquera un détachement du trio Zinsou, Ajavon et Talon. Une grosse déception de l’un des trois ténors mettra les deux autres face à face. Et les mêmes causes produiront les mêmes effets. Un nouveau K.O paraît néanmoins peu envisageable.

Vers un second tour !
L’hypothèse du second tour est la plus plausible. Pour une élection qui s’annonce très serrée, l’issue du vote ne tient d’aucune évidence. Mais, l’élimination de Lionel Zinsou au premier tour sera un tremblement de terre. Sur les leviers Prd-Rb-Fcbe, le premier ministre candidat, sauf situation renversante, devrait se qualifier pour la finale de la compétition électorale. Zinsou pourrait y retrouver un candidat de la rupture. Soit il rencontre un des deux hommes d’affaires ou sur son chemin se dresse un des deux technocrates, Abt ou Koupaki.
Le choc Ajavon-Talon dans le sprint final avec la senteur des affaires, ne sera pas une absurdité. Les deux milliardaires ont pris des galons politiques dans cette course à la Marina et évoluent en mode favori. Un second tour entre Ajavon-Abt ou Talon-Abt n’est pas impensable. Le duel Ajavon-Pik et l’affiche Talon-Pik ne dégageront pas les effluves de l’irrationnel électoral. En revanche, un second tour Abt-Pik se résume à un pur produit de l’imagination. Le choc des banquiers n’aura pas lieu.
Le nom du prochain président de la République pourrait être connu ce dimanche 6 mars au soir de ce qui s’annonce comme la présidentielle la plus disputée de l’ère du renouveau démocratique. Mais, de toute vraisemblance, on doit encore patienter et passer à un deuxième tour pour connaitre le visage du fameux successeur de Yayi.

4-03-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI


CHRONIQUES

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
« Qui va loin ménage sa monture ». S’inspirant de cette sagesse populaire, elle engage les grandes manœuvres. Dans la perspective des scrutins à (...) Lire  

En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les indésirables sacs plastiques
12-06-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2700

En prélude aux prochains rendez-vous électoraux : La Cena milite (...)
20-06-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Réduire le coût des élections en République du Bénin. Tel est l’objectif que visent le président Emmanuel Tiando et ses (...)  

Janvier Yahouédéhou à la rencontre de Emmanuel Tiando : La Céna aux (...)
20-06-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le président du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi), (...)  

Programme d’appui au développement territorial : Les membres du (...)
20-06-2018, La rédaction
Le ministre de la décentralisation, de la gouvernance locale et de l’aménagement du territoire, Barnabé Dassigli, a (...)  

Aké Natondé sur le toilettage du Code électoral : « Nous prévoyons (...)
18-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Le débat est ouvert sur le toilettage du code électoral, avec des propositions de toutes sortes de la part des (...)