Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Prochain quinquennat à la Marina : Nécessité d’un gouvernement d’union nationale

JPEG - 56.2 ko

Les Béninois l’appellent de tous leurs vœux. En avril prochain, ils rêvent d’un président qui, ne serait-ce que pendant un an de transition, associe les meilleurs de ses adversaires pour non seulement un gouvernement d’union nationale mais aussi une gouvernance de qualité. Car, à la vérité, après deux mandats tumultueux caractérisés par une crise politique et sociale aiguë, le Bénin déchiré a besoin d’une réconciliation. En un mot et comme a su bien l’illustrer le roi Guézo, la nation a besoin, pour un laps de temps, des doigts de ses meilleurs fils pour boucher la jarre trouée. Et pour définitivement conjuguer au passé cette permanente tension qui a ruiné la cohésion nationale sous le règne de Boni Yayi, il n’y a qu’une seule solution : un gouvernement transitoire d’union nationale avec les meilleurs de tous.
Pourtant, jusqu’ici, aucun candidat ne s’est expressément engagé, s’il était élu en avril prochain, à souscrire à cette option. Sinon, loin des projets de société, des promesses par-ci par-là et des discours sur la rupture ou la continuité dans la rupture, il est important que les électeurs sachent d’avance avec qui leur président veut gouverner à partir d’avril 2016. Est-ce que ce sera avec les hommes de la chapelle ou de la coalition qui l’a porté au pouvoir ? Serait-ce, au vu des projets de société, avec ceux des candidats qui auraient fait les meilleures propositions dans des secteurs clés de la vie de la nation ? Assisterons-nous encore au clientélisme et à une gouvernance où la politique a raison du technocrate ?

Aller à la réconciliation !
En tout cas, à quelques jours du premier tour de la présidentielle, c’est à un mutisme effrayant des candidats qu’ont droit les électeurs sur ce sujet crucial. Gouvernement d’union nationale ou pas, les plus sérieux prétendants à la magistrature suprême à savoir Patrice Talon, Sébastien Ajavon, Abdoulaye Bio Tchané, Lionel Zinsou, Pascal Irénée Koupaki et les autres n’en font pas un souci. Mais, il n’en demeure pas moins que c’est une priorité des électeurs, surtout pour ceux qui ont véritablement souffert dans leur âme, de la lourde fracture sociale ces dix dernières années.
Et comme ce n’est pas par magie qu’il faut effacer les élans ethniques hérités d’une gouvernance qui a coupé le pays en deux et mis à mal l’unité nationale, il faut aller à la réconciliation. Et la meilleure manière pour y arriver, c’est de fédérer les énergies positives. Ce qui est certain, pour l’avenir de leur pays commun, aucun Béninois ne verrait d’un mauvais œil un gouvernement qui regrouperait les anciens cadres de la Bceao Abdoulaye Bio Tchané, Pascal Irénée Koupaki, l’actuel premier ministre Lionel Zinsou, l’homme d’affaires Patrice Talon, l’ancien ministre Kessilé Tchalla, le Général Fernand Amoussou pour ne citer que ceux-là. C’est faisable. Mais faudrait-il qu’il y ait des candidats qui s’y engagent et qu’ils le fassent savoir au peuple qui n’attend que d’être rassuré.

25-02-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Le dernier sacerdoce de Houngbédji !
17-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
L’initiative a peut-être surpris plus d’un. Mais pas moi. Le numérique, Houngbédji l’a dans la peau. Pour la jeunesse africaine, il en veut une (...) Lire  

Editorial : Le défi d’une bonne rentrée
17-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La belle politiquement cocufiée (...)
16-08-2017, Isac A. YAÏ
Editorial : Sous la menace du terrorisme
16-08-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un Psd, deux ailes !
14-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Ces valeureux sportifs béninois
14-08-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Quelques axes de l’audit du Fnm
16-08-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2280

A l’ère du Nouveau départ : L’or blanc retrouve des couleurs
18-08-2017, Angelo DOSSOUMOU
Une campagne cotonnière bouclée avec une production record, et une autre en cours avec de très bonnes perspectives. A (...)  

Les membres de la Haute cour de justice formés à la tenue de procès (...)
17-08-2017, La rédaction
La présidente de la Haute cour de justice, Marcelline Gbèha Afouda a officiellement lancé hier à la Cour d’Appel (...)  

Campagne cotonnière 2017-2018 : 105 milliards déjà payés aux (...)
17-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
L’Association interprofessionnelle de coton (Aic) et les égreneurs travaillent en parfaite intelligence pour (...)  

Quelques axes de l’audit du Fnm
16-08-2017, La rédaction
Le 02 août dernier, le Conseil des ministres s’est penché, entre autres, sur le compte rendu de la mission d’audit (...)