Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Prochain quinquennat à la Marina : Nécessité d’un gouvernement d’union nationale

JPEG - 56.2 ko

Les Béninois l’appellent de tous leurs vœux. En avril prochain, ils rêvent d’un président qui, ne serait-ce que pendant un an de transition, associe les meilleurs de ses adversaires pour non seulement un gouvernement d’union nationale mais aussi une gouvernance de qualité. Car, à la vérité, après deux mandats tumultueux caractérisés par une crise politique et sociale aiguë, le Bénin déchiré a besoin d’une réconciliation. En un mot et comme a su bien l’illustrer le roi Guézo, la nation a besoin, pour un laps de temps, des doigts de ses meilleurs fils pour boucher la jarre trouée. Et pour définitivement conjuguer au passé cette permanente tension qui a ruiné la cohésion nationale sous le règne de Boni Yayi, il n’y a qu’une seule solution : un gouvernement transitoire d’union nationale avec les meilleurs de tous.
Pourtant, jusqu’ici, aucun candidat ne s’est expressément engagé, s’il était élu en avril prochain, à souscrire à cette option. Sinon, loin des projets de société, des promesses par-ci par-là et des discours sur la rupture ou la continuité dans la rupture, il est important que les électeurs sachent d’avance avec qui leur président veut gouverner à partir d’avril 2016. Est-ce que ce sera avec les hommes de la chapelle ou de la coalition qui l’a porté au pouvoir ? Serait-ce, au vu des projets de société, avec ceux des candidats qui auraient fait les meilleures propositions dans des secteurs clés de la vie de la nation ? Assisterons-nous encore au clientélisme et à une gouvernance où la politique a raison du technocrate ?

Aller à la réconciliation !
En tout cas, à quelques jours du premier tour de la présidentielle, c’est à un mutisme effrayant des candidats qu’ont droit les électeurs sur ce sujet crucial. Gouvernement d’union nationale ou pas, les plus sérieux prétendants à la magistrature suprême à savoir Patrice Talon, Sébastien Ajavon, Abdoulaye Bio Tchané, Lionel Zinsou, Pascal Irénée Koupaki et les autres n’en font pas un souci. Mais, il n’en demeure pas moins que c’est une priorité des électeurs, surtout pour ceux qui ont véritablement souffert dans leur âme, de la lourde fracture sociale ces dix dernières années.
Et comme ce n’est pas par magie qu’il faut effacer les élans ethniques hérités d’une gouvernance qui a coupé le pays en deux et mis à mal l’unité nationale, il faut aller à la réconciliation. Et la meilleure manière pour y arriver, c’est de fédérer les énergies positives. Ce qui est certain, pour l’avenir de leur pays commun, aucun Béninois ne verrait d’un mauvais œil un gouvernement qui regrouperait les anciens cadres de la Bceao Abdoulaye Bio Tchané, Pascal Irénée Koupaki, l’actuel premier ministre Lionel Zinsou, l’homme d’affaires Patrice Talon, l’ancien ministre Kessilé Tchalla, le Général Fernand Amoussou pour ne citer que ceux-là. C’est faisable. Mais faudrait-il qu’il y ait des candidats qui s’y engagent et qu’ils le fassent savoir au peuple qui n’attend que d’être rassuré.

25-02-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : Les bus de la mort
28-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils sèment la mort sur nos routes. Avec une rage morbide à peine contenue et une envie toujours renouvelée de faire couler du sang, par leur (...) Lire  

En vérité : A la Rb comme au Psd… !
28-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Au fil fébrile de Bénin (...)
27-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Talon, tel que nous l’aimons (...)
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Communiqué de la Présidence
22-06-2017, La rédaction
Communiqué de la Présidence
22-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Animation de la vie politique : Les Fcbe fidèles à Yayi se (...)
28-06-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le prince de Tchaourou n’est pas ‘‘fini’’. Boni Yayi, leader incontesté des cauris, fait preuve de doigté dans la lecture (...)  

Examen du certificat d’études primaires 2017 : Une 1ère journée sans (...)
28-06-2017, La rédaction
Au centre Godomey Savi, ils sont au total 508 candidats à démarrer hier les épreuves écrites et orales de l’examen du (...)  

Congrès extraordinaire du camp des réformistes : Abraham (...)
27-06-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Les réformistes ont tenu le pari de l’organisation d’un congrès extraordinaire, le week-end écoulé, pour statuer sur la (...)  

Gestion des partis politiques au Bénin La fin d’une ère (...)
27-06-2017, Naguib ALAGBE
Les temps ont bien changé. Les partis politiques, jusque-là confondus au patrimoine personnel de leur(s) (...)