Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Programme intégré d’appui à la microfinance (Piamf-II) : Le gouvernement clarifie l’annulation de l’accord de prêt de la Bid

JPEG - 40.4 ko

Le dossier relatif à l’annulation de l’accord de prêt, volet Mudaraba du Programme intégré d’appui à la microfinance (Piamf-II) par la Bid, remet sur tapis la question de l’intégrité des cadres et prouve à suffisance l’ascendance prise par le phénomène de la corruption au Bénin. Le mal a atteint des proportions inimaginables, préjudiciables à l’intérêt général. En réponse aux suspicions, intoxications et rumeurs infondées où insensées, le gouvernement a apporté hier de la lumière dans ce dossier qui révèle une fois de plus, l’insouciance de certains cadres de l’administration, qui n’ont cure d’une gestion orthodoxe du bien commun. « Il est apparu que des manœuvres de substitution de pages ont eu lieu sur le document validé et signé par les autorités béninoises. Ainsi, lors de la transmission des protocoles, des agents de la Caa y ont introduit des dispositions portant sur le paiement d’intérêts intercalaires et moratoires en plus des charges administratives. Ces intérêts frauduleusement insérés dans les documents, donnent lieu à des primes aux agents concernés, sur la base de l’arrêté n° 1684/MFE/DC/CAA/SP du 31 décembre 2004 relatif à la répartition des pénalités recouvrées par la Caisse, au titre des prêts rétrocédés ». Telle est quintessence du point du Conseil des ministres relatif à ce dossier.
Il apparaît donc clairement que c’est pour des raisons de primes, que ces agents ont mis en cause la signature de l’Etat. La conscience professionnelle et au-delà, le sens du patriotisme ont-ils déserté le forum à ce point ? La réforme relative à la suppression des primes par le régime du Nouveau départ prend tout son sens. D’ores et déjà, le ministre de l’économie et des finances a abrogé l’arrêté du 31 décembre 2004, relevé de leurs fonctions les agents mis en cause puis engagé les procédures disciplinaires appropriées, sans préjudice des poursuites judiciaires. C’est de bon droit. Ce n’est que justice faite pour ces milliers de Béninois qui attendent de bénéficier de la mise en œuvre du volet Mudaraba du Programme intégré d’appui à la microfinance, pour lequel le Bénin a été éligible le 31 mai 2017 pour un prêt de 27,5 milliards Fcfa par la Bid et qui lui a été notifié le 08 juin 2017.
D’ailleurs, l’on devrait mettre un point d’honneur à l’exécution totale et sans faille des sanctions infligées à ces brebis galeuses de l’administration publique, qui se font du beurre à temps et à contre-temps sur le dos du contribuable. Heureusement, qu’au dire du garde des sceaux, Joseph Djogbénou, le Conseil a instruit les ministres concernés à l’effet d’introduire une nouvelle requête de financement du Programme intégré d’appui à la microfinance auprès de la Bid. L’espoir renaît et Patrice Talon devra poursuivre l’œuvre de salubrité entamée depuis l’avènement du régime, et débarrasser l’administration de ces personnes de moralité douteuse.

8-02-2018, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Pour eux, c’est la délivrance. Pendant que plusieurs candidats attendus aux prochaines élections législatives ne savent pas à quel saint se vouer (...) Lire  

En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
chronique culturelle : Retour à l’écriture
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Conformité des dossiers de déclaration des partis politiques à la (...)
15-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tous les 10 partis politiques ayant enclenché le processus de conformité à la charte des partis politiques en (...)  

Poursuite des mesures sociales sous le Nouveau départ : 3 (...)
14-02-2019, Isac A. YAÏ
Signaux au vert. Les fonctionnaires sont à l’honneur. La gouvernance est une continuité, et Patrice Talon se veut (...)  

Législative 2019 : La Cena éclaire les partis sur l’application de (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Le brouillard se dissipe. Les partis politiques sont fixés. Chargée de la publication des grandes tendances des (...)  

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale (...)