Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Projet de budget de l’Etat 2016 : Les Ministres Azandé de l’intérieur et Gbédji de l’eau ont planché

Le Ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et des cultes, Placide Azandé et son homologue en charge de l’eau, Christine Gbèdji Vyaho, étaient vendredi dernier à l’Assemblée nationale pour défendre le budget de leurs différents départements pour le compte de l’année 2016. Ceci, dans le cadre de l’étude du Projet de budget général de l’Etat, gestion 2016 par la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale. En ce qui concerne le ministère de l’intérieur, il s’agit d’un budget, qui permettra de doter les forces de sécurité publique de moyens adéquats pour continuer d’instaurer un climat de paix sur toute l’étendue du territoire béninois. Cependant, le Ministre Placide Azandé n’a pas voulu dévoiler le montant du budget de son département ministériel pour des raisons de sécurité. Quant au ministère de l’eau, son budget est de 15 567 317 Fcfa. Au cours des échanges avec les députés membres de la Commission budgétaire, la Ministre Christine Gbèji Vyaho, a dû répondre à plusieurs questions relatives au Programme pluriannuel de l’eau et d’assainissement phase II (Ppea II).
(Lire ci-dessous les déclarations des Ministres Placide Azandé et Christine Gbèdji Vyaho après leur passage devant la Commission budgétaire du Parlement)
Déclarations des Ministres Placide Azandé et Christine Gbèdji Vyaho

Placide Azandé, Ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et des cultes

JPEG - 387.3 ko

« …Vous savez, quand il s’agit du budget du ministère de l’intérieur, cela ne se dévoile pas. Vous connaissez les tendances terroristes actuelles. Si les terroristes savent que nous ne sommes qu’à un et qu’ils ont la possibilité de trouver 10 pour nous combattre, sachez qu’ils vont aller tout de suite trouver le complément ailleurs. Mais globalement, les députés à l’Assemblée nationale ont trouvé que le montant alloué au ministère de l’intérieur dans le budget général de l’Etat, gestion 2016 est faible par rapport aux défis qui nous attendent. Ils ont promis faire des recommandations pour nous permettre d’avoir un peu d’augmentation. Quand les recommandations seront faites et que les choses seront officielles, vous serez peut-être largement informés (...) Je rassure la population béninoise parce que le gouvernement est conscient de la situation, avec tout ce qui se passe aujourd’hui qui nous entoure en matière d’insécurité et de terrorisme. Le gouvernement a pris les dispositions qu’il faut et avec nos partenaires, nous menons des actions. Les gens disent que le Ministre rencontre tout le temps des gens. C’est en rencontrant des gens que nous pouvons avoir des potentialités pour faire face à la question de l’insécurité. Parmi nos partenaires, beaucoup se sont engagés à nos côtés. Chaque Béninois doit savoir qu’il est un agent de sécurité en puissance. Pour que la sécurité marche, il faut l’information. Si vous cachez des informations aux agents de sécurité, il leur sera difficile de protéger la Nation… »

Christine Gbèdji Vyaho, Ministre de l’eau
« Nous avons présenté le budget qui est passé de 25.155.857.000 Fcfa à 15.567.317.000 Fcfa. Nous en avons défini les grandes lignes. Beaucoup de questions nous ont été posées, notamment par rapport au PPEA II. Moi, je leur ai dit que si on s’attarde sur le même problème, parce que chaque jour il y a des problèmes qui surgissent dans la vie et qui marquent une époque, on n’avancerait pas. On considère l’affaire PPEA II ainsi et puis, on fait table rase du passé et on continue. Cela ne veut pas dire de l’oublier, mais il faut continuer, parce que si on s’attarde sur le même problème, on ne pourra pas parler de l’eau. La deuxième chose, c’est que l’eau, c’est la vie et la vie, c’est la vision intégrée de l’eau. Personne au monde ne peut vivre sans eau, rien dans ce monde ne peut se faire sans eau. L’électricité qu’on veut, on ne peut pas l’avoir sans eau. C’est à base d’eau qu’on produit l’électricité. A partir de ce moment, les députés ont fustigé le fait que le budget ait connu une hausse baisse. Ils ont promis voir avec le gouvernement, pour qu’à défaut de le rehausser, qu’on le maintienne à l’état, pour que nous ayons les 25 milliards de Fcfa. En gros, tout le monde a apprécié la présentation de notre budget et ils nous ont encouragés à continuer. Ils se proposent même de nous accompagner dans cette lutte pour que nous puissions donner de l’eau à tout le monde. Quant au problème de coupure intempestive de l’eau qu’on vit actuellement, j’ai essayé d’expliquer que les conduits d’eau aujourd’hui sont vétustes et qu’il faut les remplacer. C’est ce qui fait qu’il y a des cassures tout le temps sur les routes et dès qu’il y a cassure, il y a rupture de l’eau dans nos maisons. La deuxième raison, c’est par rapport aux stations de pompage qui fonctionnent à base d’électricité. Alors, dès qu’il y a coupure d’électricité, les stations de pompage aussi ne fonctionnent plus ; ce qui fait que nous n’avons pas d’eau dans nos maisons. Mais avec toute la politique que met en place actuellement le gouvernement du Président Boni Yayi pour que l’énergie soit une réalité, je crois que nous irons en nous améliorant, dans la fourniture de l’eau dans tout le pays.
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN

23-11-2015, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

Editorial : Plaidoyer pour les journées de salubrité
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Disons-le sans détour. La ville de Cotonou a besoin d’un bon coup de balai. L’insalubrité qui y règne et à laquelle s’accommodent les habitants de (...) Lire  

En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Républicaine posture !
22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un projet avorté ?
22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Transversal : Nécessité d’une Dtn
22-03-2017, Ambroise ZINSOU
Editorial : Les députés face à l’histoire
20-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2010

Projet de révision de la Constitution : Talon s’explique et (...)
24-03-2017, La rédaction
Voix grave et visage serein, Talon s’est adressé à l’opinion publique dans un langage clair, empreint d’espoir de voir (...)  

Albert Tévoédjrè sur la révision : « Ici c’est le Bénin, ce projet ne (...)
24-03-2017, La rédaction
Selon un message diffusé en début d’après-midi à Cotonou sur les réseaux sociaux, Albert Tévoédjère, le frère Melchior a (...)  

Débat sur la révision de la Constitution : Le front de sursaut (...)
24-03-2017, Naguib ALAGBE
Ils y étaient, dans le cadre des consultations foraines sur le projet de révision de la Constitution, initiées par (...)  

Révision de la Constitution : Lettre ouverte du politologue Juste (...)
23-03-2017, La rédaction
Manhattan, le 20 mars 2017. Juste Codjo Politologue Kansas State University Manhattan, KS, U SA Email : (...)