Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Promotion de la bonne gouvernance : Les rapports d’audits bientôt transmis à la justice

JPEG - 83.6 ko

Au nom de la rupture, les Béninois s’impatientent de connaître les résultats des nombreux audits commandités par Patrice Talon à son installation. Mais, ils devront prendre leur mal en patience si on s’en tient aux explications fournies aux hommes des médias hier par le Ministre de la Justice, Joseph Djogbénou. « Certains rapports d’audits sont prêts. Est-ce qu’il faut les publier en l’état ? Les résultats devront être transmis à la justice. Le Procureur de la République sera saisi sur ces cas », a-t-il fait savoir. Ainsi, le Gouvernement préfère confier les dossiers directement à la justice plutôt que de livrer les mis en cause au jugement populaire. Selon le Garde des sceaux, la seconde option pourrait amener à « violer la présomption d’innocence » de ceux dont les responsabilités pourraient être engagées à travers ces audits. Ce serait également dit-il faire preuve de « cynisme » que de livrer les présumés auteurs à un lynchage médiatique. Pour rappel, au-delà de l’audit des redevances payées sur la filière des véhicules d’occasion et de l’organisation des concours suspendus, dont les résultats partiels sont publiés dans les médias, les populations attendent toujours les conclusions de plusieurs autres audits ou missions de contrôles annoncés lors des conseils des ministres. Il s’agit entre autres de la mission de contrôle et de vérification dans les postes diplomatiques de Paris et Washington et de l’audit du marché des intrants cotonniers ainsi que de nombreux autres qui seraient confiés au Bureau d’Analyse et d’investigation de la présidence.
Pas d’interférence judiciaire sous Talon
Dans le même sillage, le Ministre de la justice a tenu à préciser que le Gouvernement s’est donné comme principe de respecter la séparation des pouvoirs, de ne point intervenir dans les procédures judiciaires et de laisser les autorités judiciaires faire leur travail. « Le Président de la République ou le Ministre de la Justice n’interviendront pas lorsque la justice est saisie. Il n’y a qu’une seule autorité pour intervenir. Il s’agit du Procureur de la République du lieu du tribunal saisi », a fait savoir Joseph Djogbénou. C’est donc une règle que Patrice Talon et ses collaborateurs se sont imposés. Et c’est ce qui justifierait le silence du gouvernement dans l’affaire de cocaïne retrouvée dans un conteneur. Il appartiendra désormais aux autorités judiciaires d’informer l’opinion nationale sur d’éventuelles affaires qui interviendraient avant la fin du quinquennat.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

9-11-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : L’UN fait vraiment la Nation !
15-11-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Projet de construction du port pétrolier en eau profonde de (...)
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Sous le Nouveau départ, priorité est donnée aux opérateurs privés locaux dans les prises de décision au sommet de (...)  

Entretien téléphonique de Paul Nindo Sahgui depuis le Sénégal : La (...)
23-11-2017, La rédaction
Le Maire de la commune de Tanguiéta, Paul Nindo Sahgui en mission au Sénégal a, dans un entretien téléphonique, (...)  

Projet de budget général de l’Etat, gestion 2018 : Cinq ministres (...)
22-11-2017, Karim O. ANONRIN
5 Ministres ont planché hier devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’étude du (...)  

Journée de réflexion sur le Fonds de développement de la formation (...)
22-11-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre de la fonction publique, Adidjatou Mathys a procédé à l’ouverture d’un atelier de réflexions sur le Fonds de (...)