Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Promotion de la bonne gouvernance : Les rapports d’audits bientôt transmis à la justice

JPEG - 83.6 ko

Au nom de la rupture, les Béninois s’impatientent de connaître les résultats des nombreux audits commandités par Patrice Talon à son installation. Mais, ils devront prendre leur mal en patience si on s’en tient aux explications fournies aux hommes des médias hier par le Ministre de la Justice, Joseph Djogbénou. « Certains rapports d’audits sont prêts. Est-ce qu’il faut les publier en l’état ? Les résultats devront être transmis à la justice. Le Procureur de la République sera saisi sur ces cas », a-t-il fait savoir. Ainsi, le Gouvernement préfère confier les dossiers directement à la justice plutôt que de livrer les mis en cause au jugement populaire. Selon le Garde des sceaux, la seconde option pourrait amener à « violer la présomption d’innocence » de ceux dont les responsabilités pourraient être engagées à travers ces audits. Ce serait également dit-il faire preuve de « cynisme » que de livrer les présumés auteurs à un lynchage médiatique. Pour rappel, au-delà de l’audit des redevances payées sur la filière des véhicules d’occasion et de l’organisation des concours suspendus, dont les résultats partiels sont publiés dans les médias, les populations attendent toujours les conclusions de plusieurs autres audits ou missions de contrôles annoncés lors des conseils des ministres. Il s’agit entre autres de la mission de contrôle et de vérification dans les postes diplomatiques de Paris et Washington et de l’audit du marché des intrants cotonniers ainsi que de nombreux autres qui seraient confiés au Bureau d’Analyse et d’investigation de la présidence.
Pas d’interférence judiciaire sous Talon
Dans le même sillage, le Ministre de la justice a tenu à préciser que le Gouvernement s’est donné comme principe de respecter la séparation des pouvoirs, de ne point intervenir dans les procédures judiciaires et de laisser les autorités judiciaires faire leur travail. « Le Président de la République ou le Ministre de la Justice n’interviendront pas lorsque la justice est saisie. Il n’y a qu’une seule autorité pour intervenir. Il s’agit du Procureur de la République du lieu du tribunal saisi », a fait savoir Joseph Djogbénou. C’est donc une règle que Patrice Talon et ses collaborateurs se sont imposés. Et c’est ce qui justifierait le silence du gouvernement dans l’affaire de cocaïne retrouvée dans un conteneur. Il appartiendra désormais aux autorités judiciaires d’informer l’opinion nationale sur d’éventuelles affaires qui interviendraient avant la fin du quinquennat.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

9-11-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Juridisme anti développement !
24-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
Inquiétant ! Lancés à pleine vitesse, de précieux dispositifs pour tirer le développement du Bénin vers le haut sont foudroyés par d’expéditifs éclairs (...) Lire  

En vérité : L’activisme des patriarches (...)
19-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité :Talon contraint de réussir !
18-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Quand c’est Madame qui (...)
14-04-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Dégâts de chenilles !
13-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Appui de taille pour le Pag (...)
12-04-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2100

Spéculations sur la dévaluation du franc Cfa : Abdoulaye Bio (...)
24-04-2017, La rédaction
A l’issue d’une réunion le dimanche dernier entre le Fmi et les Etats de l’Uemoa, le Ministre d’Etat Abdoulaye Bio (...)  

An un du Nouveau départ : La cohésion nationale, un combat (...)
24-04-2017, Naguib ALAGBE
Sensible, le sujet l’est à plus d’un titre. Et il en est ainsi à cause du contexte sociopolitique béninois et d’une (...)  

Entretien avec Me Jacques Migan : « Accompagnons et suivons le (...)
21-04-2017, La rédaction
Le Président du Front des Républicains pour le Développement de la ville de Porto-Novo (Frd) réagit et clarifie sa (...)  

Zéro tolérance aux mariages des enfants : L’épanouissement des (...)
21-04-2017, La rédaction
Dans le souci d’éviter les mariages précoces des enfants béninois, le gouvernement de son excellence monsieur Patrice (...)