Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Question d’actualité sur la recrudescence de la vindicte populaire : Joseph Djogbénou rassure les députés de la bonne volonté du gouvernement

JPEG - 37 ko

Le gouvernement a répondu hier à l’hémicycle au Palais des gouverneurs à Porto-Novo à la question d’actualité sur le phénomène de la vindicte populaire qui prend de l’ampleur dans le pays. Posée par le député Jean-Michel B. Abimbola, ladite question d’actualité ne semble pas être ignorée par le gouvernement. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le Garde des sceaux, Ministre de la justice, de la législation et des droits de l’homme, Joseph Djogbénou, représentant le gouvernement. Il a même été appuyé par son collègue du gouvernement, le Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, également présent à l’hémicycle hier.
(Lire ci-dessous un extrait de la réponse du gouvernement présentée par le Ministre Joseph Djogbénou)

Extrait des propos du Ministre Joseph Djogbénou sur la vindicte populaire
« …Le gouvernement a pris la mesure de la situation, et en Conseil des Ministres, a ordonné les Ministres, à la fois de la sécurité et de la justice à prendre les mesures qui s’imposent. Quelles sont ces mesures au plan judiciaire ? C’est la mise en mouvement au travers des différentes parties, les parquets généraux, les parquets de la République, les unités de gendarmerie et de police, les ressources personnelles, les moyens adéquats aux fins de prévenir ces actes et de rechercher les auteurs de ces actes de barabarie. Le Bénin dans sa Constitution, a célébré la vie humaine. Le Bénin est engagé au plan international, aux moyens des conventions internationales de lutte à la fois contre la torture et contre la peine de mort. Nous sommes dans une situation de moratoire en ce qui concerne la peine de mort. Nos juridictions n’appliquent plus la peine de mort. Il n’appartient donc pas aux concitoyens béninois de mettre quelqu’un à mort. La réponse judiciaire sera forte parce que la réponse policière le sera aussi (…) Nous l’admettons, les moyens sont encore insuffisants. La réponse est encore insuffisante et il n’y a pas de jour où nous n’envisageons pas des solutions pour assurer la sécurité des biens et des personnes (…) J’en aurai fini en lançant un appel à la sensibilisation aux députés, mais également au gouvernement de s’adresser à nos concitoyens… »
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN

1er-07-2016, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Buffles-Aspac. L’affiche est belle. Le spectacle, j’en doute. Mais, le samedi 29 septembre prochain au stade municipal de Parakou, elle marquera le (...) Lire  

En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Inconcevable pénurie de timbres (...)
6-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ils l’ont fait !
4-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | ... | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | 270 | 300 | 330 | ... | 2850

Recomposition de l’échiquier politique national : Nazaire Sado et (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Le parti Mobilisation pour le Développement et l’Avenir (Mda) du député Nazaire Sado, élu dans la 23ème circonscription (...)  

Conseil des ministres/Projet de loi de finances : Le budget 2019 (...)
20-09-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le projet de loi de finances, gestion 2019 s’établit en ressources et en charges à 1877, 543 milliards de francs Cfa (...)  

Examen du projet de budget de l’Assemblée nationale : Les députés (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Les députés se réuniront probablement ce jour en séance plénière au Palais des gouverneurs à Porto-Novo si la Commission (...)  

Invité sur l’émission Cartes sur table : Gabriel Ajavon appelle à la (...)
17-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tolérance zéro à la corruption. C’est en quelque sorte le cri de cœur de Gabriel Laurex Ajavon, Vice-Président du parti (...)