Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Question d’actualité sur la recrudescence de la vindicte populaire : Joseph Djogbénou rassure les députés de la bonne volonté du gouvernement

JPEG - 37 ko

Le gouvernement a répondu hier à l’hémicycle au Palais des gouverneurs à Porto-Novo à la question d’actualité sur le phénomène de la vindicte populaire qui prend de l’ampleur dans le pays. Posée par le député Jean-Michel B. Abimbola, ladite question d’actualité ne semble pas être ignorée par le gouvernement. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le Garde des sceaux, Ministre de la justice, de la législation et des droits de l’homme, Joseph Djogbénou, représentant le gouvernement. Il a même été appuyé par son collègue du gouvernement, le Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, également présent à l’hémicycle hier.
(Lire ci-dessous un extrait de la réponse du gouvernement présentée par le Ministre Joseph Djogbénou)

Extrait des propos du Ministre Joseph Djogbénou sur la vindicte populaire
« …Le gouvernement a pris la mesure de la situation, et en Conseil des Ministres, a ordonné les Ministres, à la fois de la sécurité et de la justice à prendre les mesures qui s’imposent. Quelles sont ces mesures au plan judiciaire ? C’est la mise en mouvement au travers des différentes parties, les parquets généraux, les parquets de la République, les unités de gendarmerie et de police, les ressources personnelles, les moyens adéquats aux fins de prévenir ces actes et de rechercher les auteurs de ces actes de barabarie. Le Bénin dans sa Constitution, a célébré la vie humaine. Le Bénin est engagé au plan international, aux moyens des conventions internationales de lutte à la fois contre la torture et contre la peine de mort. Nous sommes dans une situation de moratoire en ce qui concerne la peine de mort. Nos juridictions n’appliquent plus la peine de mort. Il n’appartient donc pas aux concitoyens béninois de mettre quelqu’un à mort. La réponse judiciaire sera forte parce que la réponse policière le sera aussi (…) Nous l’admettons, les moyens sont encore insuffisants. La réponse est encore insuffisante et il n’y a pas de jour où nous n’envisageons pas des solutions pour assurer la sécurité des biens et des personnes (…) J’en aurai fini en lançant un appel à la sensibilisation aux députés, mais également au gouvernement de s’adresser à nos concitoyens… »
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN

1er-07-2016, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

COMMUNIQUES
1er-07-2013, La rédaction


0 | ... | 2250 | 2280 | 2310 | 2340 | 2370 | 2400 | 2430 | 2460 | 2490 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)