Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Rapport de la Commission parlementaire Agbélessessi : La Conférence des présidents confrontée à la présence de Kassa

L’Affaire détournement de fonds du Programme pluriannuel de l’eau et de l’assainissement phase 2 (Ppea 2) dans laquelle le Chef de l’Etat veut voir le député Barthélémy Kassa comparaître devant la Haute Cour de justice ne finit pas de surprendre. Aujourd’hui, elle est devenue un véritable casse-tête pour les membres de la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale.

JPEG - 89.6 ko
La Présence de Kassa bloque les ytavaux de la conférence des présidents

La discussion au sein de la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale autour du rapport de la Commission spéciale parlementaire présidée par le 2ème Secrétaire parlementaire, le député Alexis Aglélessessi et créée pour écouter le député Barthélémy Kassa cité dans l’affaire de détournement de fonds du Ppea 2 a très mal démarré. Le député Barthélémy Kassa est devenu ‘’Juge et partie’’ au sein de la Commission Agbélessessi vendredi dernier. En effet, après avoir reçu le rapport de la Commission le jeudi 13 août 2015, le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a réuni la Conférence des présidents le lendemain 14 août dans la matinée au Palais des gouverneurs à Porto-Novo. Mais sans surprise, au nombre des membres de la Conférence des présidents qui, rappelons-le, est composée des 7 membres du bureau de l’institution, des 5 présidents des Commissions permanentes et des présidents des groupes parlementaires, il y a aussi le député Barthélémy Kassa. Il y était en tant que président du groupe parlementaire République et Solidarité nationale. Par conséquent, les autres membres de la Conférence des présidents étaient en face d’une situation embarrassante. Fallait-il engager ou ne pas engager la discussion en présence du député Barthélémy Kassa ? Etant donné que celui-ci est membre à part entière de la Conférence des présidents, la discussion a été engagée, mais sans grande avancée.
D’ailleurs, la même situation a prévalu tout au long de l’audition du député Barthélémy Kassa au sein de la Commission Agbélessessi. De sources concordantes, l’on apprend que le député Barthélémy Kassa, avait un allié de taille en la personne du député Gilbert Bagana qui représentait le groupe parlementaire République et Solidarité nationale au sein de la Commission. En témoigne d’ailleurs les conclusions du rapport de cette Commission composée d’un représentant du bureau de l’Assemblée nationale, le député Alexis Agbélessessi, 2ème Secrétaire parlementaire et président de la Commission, d’un représentant de la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme, le député Joseph Djogbénou, président de la même Commission et Rapporteur de la Commission parlementaire et d’un représentant de chacun des 8 groupes parlementaires à savoir le député Basile Ahossi représentant le groupe parlementaire Union fait la Nation (Un), le député René Bagoudou représentant le groupe parlementaire Unipaid, le député Abdoulaye Gounou représentant le groupe parlementaire République, Paix et Progrès, le député André Okounlola, représentant le groupe parlementaire République et Unité nationale (Run), le député Corneille Padonou représentant le groupe parlementaire Parti du renouveau démocratique (Prd), le député Wally Zoumarou représentant le groupe parlementaire Nation, Unité et Développement, le député Rachidi Gbadamassi représentant le groupe parlementaire République et Démocratie et le député Gilbert Bagana représentant le groupe parlementaire République et Solidarité nationale. Ladite Commission n’a pu donner un avis favorable ni défavorable au rêve du Chef de l’Etat qui, par correspondance adressée au président du Parlement, Me Adrien Houngbédji, a demandé que l’institution mette le député Barthélémy Kassa à la disposition de la justice ; une demande qui a été à nouveau formulée dans les règles de l’art en la matière par le Procureur général près la Cour d’appel de Cotonou, Gilles Sodonon par le biais du Garde des sceaux, Ministre de la justice, de la législation et des droits de l’homme, Evelyne da Silva Ahouanto. Ceci, dans une correspondance adressée par celle-ci au président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji. La discussion se poursuivra ce jour au Palais des gouverneurs à Porto-Novo au sein de la Conférence des présidents, et sans aucun doute, le député Barthélémy Kassa sera de la partie à moins qu’il choisisse de s’absenter pour permettre à ses collègues d’avancer.

17-08-2015, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1980

Gestion du parc automobile de L’Etat : Gustave Dékpo Sonon parle (...)
24-02-2017, Adrien TCHOMAKOU
Dans un entretien exclusif, le ministre du régime défunt, Gustave Dékpo Sonon a donné son point de vue sur l’approche (...)  

Loi portant statut général de la fonction publique : Les députés (...)
24-02-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés à l’Assemblée nationale ont procédé hier, à la mise en conformité de la loi n°2015-18 du 27 août 2015 portant (...)  

Conflits territoriaux entre Porto-Novo et ses voisins : Le (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le Conseil municipal de la ville de Porto-Novo vient d’autoriser le Maire Emmanuel Zossou à recourir à la justice pour (...)  

Réformes constitutionnelles à quelles conditions ?
22-02-2017, La rédaction
L’Afrique de l’Ouest a fait l’option de la démocratie dans le cadre de l’Etat de Droit comme régime politique dans les (...)