Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Réformes dans le secteur de l’éducation : Les innovations de la rentrée scolaire

JPEG - 280.2 ko

Apaisée, s’annonce la deuxième rentrée scolaire de l’ère du Nouveau départ marquée par plusieurs d’innovations. De l’amélioration de la qualité d’enseignement aux conditions d’études des apprenants, rien n’échappe au Gouvernement qui entend faire de l’année scolaire 2017-2018, le point d’ancrage d’un système éducatif compétitif. Et là-dessus, Patrice Talon apporte une touche au calendrier scolaire.
Loin d’être un effet d’annonce, la rentrée scolaire, pour une première fois depuis environ une décennie, se déroulera en septembre. Le 18 du mois prochain précisément, écoliers, élèves et enseignants doivent reprendre le chemin des classes. Finies donc les rentrées tardives. L’enjeu à travers cette innovation est de pouvoir s’arrimer aux standards européens : commencer plus tôt pour que débutent effectivement les vacances en Mai. C’est un challenge porté par cette anticipation sur la traditionnelle période de réouverture des classes.

L’équité dans le recrutement des vacataires
Certes des vacataires, mais qualifiés pour le job. C’est le résultat recherché par le Gouvernement en décidant de redéfinir le processus de recrutement de cette catégorie du personnel enseignant, peu maitrisable jusque-là. L’innovation consiste alors à dessaisir les chefs d’établissements du processus pour le confier à des pools d’inspecteurs déjà à l’œuvre dans les départements. Eu égard à son expérience dans le sous-secteur, le Ministre Lucien Kokou a en effet su vite cerner le favoritisme et les élans de corruption qui entachent le recrutement. D’où la suspension le 13 juillet 2017 du processus habituel qui laisse place à un autre suivant des critères bien définis. L’Etat n’aura donc plus à investir inutilement 16 milliards de Francs Cfa par an pour la vacation. L’assurance qualité est cette fois ci au rendez-vous des innovations de la rentrée.
Aussi faut-il le souligner, les primes de rentrée ne seront plus payer main à main. Il est attendu qu’ils figurent désormais sur les fiches de paie des enseignants.
Double ration pour le primaire
Les écoles primaires s’ouvrent en septembre prochain avec deux innovations : le retour des cantines scolaires et l’introduction de l’anglais dans le programme d’étude. Cette couche non moins négligeable du cycle scolaire trouve ainsi du souffle dans un contexte où, faute de quoi manger pendant la récréation, beaucoup d’écoliers sont contraints à la déperdition. La bagatelle de 27,2 milliards F Cfa sera mise à contribution pour impacter plus de 351.000 écoliers à travers au moins 1574 écoles. Dans le même temps, l’anglais fera ses premiers pas dans l’enseignement primaire. Le Gouvernement, sans doute, a compris que compte tenu de la place qu’occupe désormais l’anglais dans le monde, le Bénin ne peut qu’initier plus tôt ses enfants à son apprentissage. La phase pilote attendue pour le compte de cette rentrée devra baliser le terrain pour son démarrage effectif sur toute l’étendue du territoire national. Une quarantaine d’enseignants sont recrutés à cet effet pour ce ballon d’essai.
Maintenir à tout prix le dialogue
Futiles seront ces innovations si l’année connaissait des perturbations. Le climat actuellement rassurant dans le rang des syndicalistes semble indiquer que les partenaires sociaux apprécient les efforts en cours. Cependant, il est comme de coutume, il ne saurait avoir une nouvelle rentrée sans de nouvelles doléances de la part des centrales et confédérations syndicales. Le Gouvernement a donc intérêt à prendre langue, tout comme l’année dernière, avec les partenaires sociaux. Les débats au sein du cadre de dialogue social sont attendus pour effectivement confirmer les prémices d’une rentrée apaisée.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

16-08-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : La grande attente des travailleurs
19-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Elles sont dans l’attente des élections professionnelles. Les centrales et confédérations syndicales rongent leur frein. Depuis 8 ans, plus rien n’a (...) Lire  

Editorial : Alcootest, attention double (...)
19-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Plaidoyer pour la fête des paysans
18-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Ils nous font regretter Mandela (...)
18-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un visionnaire pour foot malade (...)
17-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tournant décisif !
16-07-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2760

Roland Riboux, président du Conseil des investisseurs privés du (...)
19-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Roland Riboux, c’est tout un parcours entre l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. En 1996, après le Cameroun et le (...)  

Affaire brouillage des fréquences de Soleil Fm et Capp Fm : La (...)
18-07-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Les audiences publiques ont repris à la Cour constitutionnelles après une pause de courte durée. Hier, mardi 17 (...)  

Contrôle de l’action gouvernementale : Les députés déposent leur (...)
18-07-2018, Arnaud DOUMANHOUN
50 milliards de francs Cfa pour du vent ! L’évocation de ce scandale fait frémir, suscite au-delà de l’indignation, un (...)  

Lutte contre la fraude douanière : La douane sort la grande (...)
17-07-2018, La rédaction
La douane béninoise s’est résolument engagée dans la mobilisation de ressources et la lutte contre la fraude, qui (...)