Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Réformes politiques et institutionnelles : Gustave Assah propose la suppression de la Haute cour de justice

Alors que l’Assemblée nationale s’apprête à désigner deux nouveaux députés juges à la Haute Cour de Justice (Hcj), la polémique enfle sur l’utilité de cette institution. Invité hier sur l’émission Zone Franche, Gustave Assah, Président de Social Watch, propose la suppression de la Hcj et dévoile les attentes de la societé civile sur les autres réformes politiques et institutionnelles envisagées.

La Haute Cour de Justice pourra-t-elle résister à la vague des réformes politiques et institutionnelles envisagées pour un Nouveau départ ? L’unanimité commence à se faire autour de l’option de la suppression de cette institution. « Nous, nous sommes pour la suppression de la Haute Cour de Justice. Et à défaut de la supprimer, il faut analyser les points qui font obstacle dans la traduction des mis en cause devant l’institution, notamment la question de l’humilité des députés », a-t-il expliqué. L’invité de Zone franche du dimanche dernier s’inspire à cet effet du modèle japonais avec la limite de l’immunité des députés à la période des sessions au parlement. Par contre, Gustave Assah ne trouve pas de raisons de supprimer le Conseil économique et social. Le Président de Social Watch propose à cet effet, que l’on donne les moyens au conseil économique et social pour convenablement jouer son rôle. Le Ces a besoin de se prononcer, dit-il, sur l’impact des décisions que prend le Gouvernement dans les domaines économiquen et social. L’activiste de la société civile est aussi revenu sur la nécessité de constitutionaliser le droit à l’eau et à l’assainissement dans le cadre des réformes envisagées.

« Contre le mandat unique »
La question du mandat unique apparait comme le principal point d’achoppement dans le cadre de la révision de la loi fondamentale. Pour Gustave Assah, la solution par rapport aux dérives constatées sous le régime Yayi devrait être orientée vers la réforme du système partisan. « Il y a plus de mal à faire l’option d’un mandat unique. On peut trouver une option dans l’assainissement du système partisan. Il nous faut des partis qui puissent animer le débat politique, conquérir le pouvoir et le gérer », a-t-il expliqué. Il rejoint ainsi la position de certaines formations politiques telles que les Fcbe, le Pcb, la Rb, et les Fdu qui se sont prononcées sur la question. A cet effet, le Président de Social Watch est revenu sur les grandes lignes des propositions faites à la commission des réformes le lundi dernier pour redonner du sens à la démocratie béninoise. Il s’agit pour lui, a priori, de réorganiser les partis politiques autour de grandes idéologies. « Il faut pouvoir définir au plus six idéologies et que les primaires se fasse la présidentielle », a-t-il ajouté. L’invité de Zone franche s’est aussi prononcé sur de nombreux sujets d’actualité dont les réformes au sein de l’administration, les nominations dans les ministères. Social Watch Bénin et les autres composantes de la société civile entendent également faire signer au Chef de l’Etat, Patrice Talon, le Pacte social Alafia, afin qu’il marque sa volonté politique à œuvrer pour une gouvernance intégrée.
ADJIMEHOSSOU (coll.)

30-05-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Une position pour l’histoire ! Un ‘‘Non’’ qui rassure. Le Bénin, urbi et orbi, par la voix de son ministre des affaires étrangères l’a soutenu devant (...) Lire  

Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1980

Conflits territoriaux entre Porto-Novo et ses voisins : Le (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le Conseil municipal de la ville de Porto-Novo vient d’autoriser le Maire Emmanuel Zossou à recourir à la justice pour (...)  

Réformes constitutionnelles à quelles conditions ?
22-02-2017, La rédaction
L’Afrique de l’Ouest a fait l’option de la démocratie dans le cadre de l’Etat de Droit comme régime politique dans les (...)  

Plan de développement municipal de Porto-Novo : Emmanuel Zossou (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, met les bouchées doubles pour concrétiser les projets contenus (...)  

Départ du Cpp des Fcbe : L’érosion continue au niveau des (...)
21-02-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le navire cauris tangue ! Le naufrage est imminent bien que quelques incrédules battent encore des ailes, poussant (...)