Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Relance du Programme d’appui à l’emploi salarié : Adidjatou Mathys fait parler donne de la joie au coeur des bénéficiaires

Suspendue le 27 avril 2016 et soumise à un audit sur la qualité de sélection des bénéficiaires, la mise en stage de la promotion 2016 du Programme d’appui à l’emploi salarié est prévue pour le 1er juillet prochain. L’annonce a été faite hier par la Ministre en charge des affaires sociales Adidjatou Mathys au cours de sa rencontre avec les bénéficiaires de ce Programme de l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe).

JPEG - 88.3 ko

Finies les incertitudes sur le Programme d’appui à l’emploi salarié (Paes). La promotion 2016 des bénéficiaires du volet d’assistance de l’Anpe sera mise en service dès le 1er juillet prochain. C’est la ministre en charge des affaires sociales, Adidjatou Mathys qui, en personne, a tenu à dissiper les craintes des bénéficiaires du Paes en leur annonçant la bonne nouvelle. « Le Paes sera relancé. Il était de bon ton que nous vérifions certaines informations qui nous étaient parvenues sur la qualité de recrutement et l’accumulation d’un certain nombre d’allocations des stagiaires », a-t-elle expliqué. Mais avant, le Directeur Général de l’Anpe a rappelé l’importance de ce programme pour l’employabilité des jeunes et souligné combien le Paes est en phase avec la vision du Chef de l’Etat Patrice Talon. « Le Paes est un programme mis en œuvre pour accompagner les jeunes diplômés à renforcer leur employabilité et à pouvoir s’insérer dans le tissu économique à travers un emploi salarié. Le stagiaire du Paes a l’opportunité d’avoir une première expérience professionnelle en entreprise », a rappelé Maixent Djeigo.
Au regard de cette importance, le Programme d’appui à l’emploi salarié ne pourrait être définitivement supprimé. Faisant parler son cœur de mère, la ministre en charge des affaires sociales a expliqué à ces jeunes les tenants et aboutissants de la suspension du programme intervenue le 27 avril 2016. Ainsi, sur une prévision de 1700 jeunes, plus de 2000 ont été pris en compte pour la vague de 2016. Mieux, Adidjatou Mathys a, dit-elle, jugé utile de s’imprégner des conditions de sélection afin de garantir l’équité et la justice sociale en la matière. A cet effet, seuls les bénéficiaires dont les dossiers ont été retenus dans les antennes départementales et qui répondent aux critères de sélection pourront être mis en stage le 1er juillet prochain. Quant au reste, une solution est en vue pour leur prise en compte. « Les 885 qui restent ne seront pas rejetés. Nous devons nous en tenir aux capacités financières de l’Etat. L’Anpe est disposée à les accueillir, les écouter et à les orienter vers d’autres programmes », a rassuré Adidjatou Mathys.
Dans le même temps, les difficultés liées aux allocations impayées ont été évoquées. Une solution est en cours, promet Adidjatou Mathys, pour accélérer le processus de payement. « Nous avons commencé à faire un travail avec les banques, le trésor public et bientôt, nous allons remonter au ministère des finances pour trouver une solution pérenne à ces situations. Les Directeurs des ressources humaines des structures d’accueil seront également sensibilisés à vous délivrer les attestations de présence au poste dans le délai », a-t-elle déclaré. Une promptitude saluée par le Directeur Général de l’Anpe, qui a profité de l’occasion pour appeler les bénéficiaires à plus d’assiduité sur leurs lieux de stage.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

3-06-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)