Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Relecture de la loi portant statut général de la fonction publique : Aké Natondé exige le maintien du verrou des 30 ans de service

JPEG - 217.1 ko

Qui prend la défense de la cause de la jeunesse à l’hémicycle ? La question se pose depuis la demande de la relecture des lois n°2015-18 portant statut général de la fonction publique et n°2015-19 modifiant et complétant la loi n°86-14 du 26 septembre 1986 portant Code des pensions civiles et militaires de retraite. Sur le sujet, l’honorable Aké Natondé est en pole position. A la faveur d’une sortie médiatique sur l’âge du départ à la retraite, le député a pris parti pour la jeunesse. ‘’Si la condition des 30 ans de service pour aller à la retraite n’est pas complétée dans cette loi, cela revient à prolonger le séjour dans la fonction publique à certains fonctionnaires au détriment de la jeunesse béninoise qui sera ainsi sacrifiée’’, a déclaré Aké Natondé. En effet, dans le projet de loi envoyé par le gouvernement à l’hémicycle, la condition de 30 ans de service a été supprimée et les limites d’âge pour faire valoir les droits à la retraite ont été fixées de 55 à 60 ans. Et c’est suite aux contestations nées au lendemain du vote de ladite loi en avril dernier que le gouvernement a demandé une seconde lecture au parlement. Pourtant à en croire le député Aké Natondé, nombre de parlementaires soutiennent mordicus la suppression de la condition de 30 ans de service. Il s’insurge donc contre cette attitude qu’il qualifie de complot contre le peuple béninois et sa jeunesse. ‘’Pour soutenir ce complot, des arguments fallacieux sont agités. Pourtant, ils ont aussi des enfants dont l’avenir doit les préoccuper. Aucun moyen ne doit être de trop pour donner espoir à la jeunesse’’, a laissé entendre Aké Natondé.
(Lire ci-dessous, les réponses de l’honorable aux arguments soutenant le prolongement de l’âge de dépôt à la retraite)

7-08-2015, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon !
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Langage de vérité et énième soutien inconditionnel à Talon et à ses réformes, signés Me Adrien Houngbédji. Une fois de plus, le président du Parti du (...) Lire  

En toute sincérité : Conjoint envouté !
13-01-2017, Naguib ALAGBE
editorial : La violence religieuse en (...)
11-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Plume libre : Merci !
23-12-2016, Sulpice Oscar GBAGUIDI
editorial : Libérez la parole !
22-12-2016, Moïse DOSSOUMOU
editorial : Le mariage de raison
20-12-2016, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Un discours précis, concis et bien structuré
23-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1950

Code de l’information et de la communication au Bénin L’intégralité (...)
17-01-2017, La rédaction
Le député Eric Houndété, 1er Vice-président de l’Assemblée nationale, 7ème législature, estime que le Code de l’information (...)  

Affrontements entre les fidèles de Banamè et les populations (...)
17-01-2017, Karim O. ANONRIN
Le député Louis Vlavonou, a introduit le jeudi dernier, une question d’actualité au gouvernement au sujet de (...)  

* Accusé de mauvaise gestion à la mairie de Ouidah : Des (...)
17-01-2017, La rédaction
Ça grogne au conseil communal de Ouidah ! Le collectif des conseillers communaux protestent contre la gestion de (...)  

Réforme du système partisan au Bénin : Houngbédji n’exclut pas la (...)
16-01-2017, Karim O. ANONRIN
Le Parti du renouveau démocratique (Prd) n’exclut pas sa fusion avec d’autres formations politiques pour la création (...)