Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Remboursement des spoliés de Icc-Services : Abt exige des actions concrètes de la part du gouvernement

Les responsables de l’alliance Abt ont donné de la voix suite à la réaction du gouvernement à propos de leur volonté d’indemniser les spoliés de Icc Services dès qu’ils prendront le pouvoir cette année. Il était question pour le coordonnateur national de l’alliance Abt, Sébastien Azondékon et ses pairs d’expliquer les raisons de leur initiative et d’inviter le gouvernement à mettre fin au dilatoire et à passer à l’action, malgré les deux mois qu’il lui reste.

JPEG - 86.2 ko

Dès que le président Abdoulaye Bio Tchané a fait la proposition de rembourser les spoliés de Icc-Services une fois élu à la tête du pays, des langues s’élèvent pour traiter sa proposition de thème de campagne. Mais quelques jours après, le gouvernement du Dr Boni Yayi a, lors d’un conseil des ministres, réveillé le dossier et fait pression sur la justice pour que les assises entrant dans le cadre du scandale Icc-Services aient lieu afin d’accélérer le processus de remboursement. A cet effet, le coordonnateur national de l’alliance Abt, le professeur Sébastien Azondékon s’estime heureux que le gouvernement, même à deux mois de la fin du mandat revient sur ce sujet malgré les critiques faites à l’endroit du président Abt en son temps. Au cours de ce point de presse, l’économiste a expliqué l’importance de faire renaître la confiance entre le peuple et l’Etat. « Tant que le peuple n’a pas confiance en l’Etat, il y aura toujours de problème pour amorcer le développement. Nous devons prendre par ce chemin et faire renaître la confiance du peuple envers l’Etat afin de mettre en œuvre notre projet de société… Car l’Etat est une continuité » a laissé entendre l’économiste. Le professeur Azondékon a démontré à travers sept arguments, la responsabilité de l’Etat dans ce scandale. Il pense que l’Etat quel que soit sa position, est garant de la sécurité des biens et des personnes et ne peut en aucun cas, ignorer ce système d’escroquerie.

Oui au respect du principe de la séparation des pouvoirs
Dans sa détermination à régler la question sociale de la crise Icc-Services, l’alliance Abt n’a jamais voulu enfreindre aux principes de la séparation des pouvoirs. Elle s’étonne que le gouvernement en faisant resurgir le sujet lors du conseil des ministres veuille mettre la pression sur la justice pour la tenue des assises. « Non ! », dira le conseiller à l’économie du président Abdoulaye Bio Tchané, Chegoun Adjadi Bakari, à la suite du coordonnateur national de l’alliance. Il estime que la démocratie est un principe universel qui s’applique de la même manière dans tous les pays. « Que l’on soit à Londres, New York ou à Paris, le principe de la démocratie s’applique de la même manière et je ne pense pas que le premier ministre candidat me dira le contraire. Il a promis en juin 2015, lors de son entré au gouvernement changer des choses et agir pour le bien des Béninois mais après six mois, je ne sens rien de ce qu’il a fait », s’est inquiété le conseiller à l’économie du président Abt. Il a par la suite invité le gouvernement à agir. « Il faut agir, agir et rembourser les spolier de Icc-Services afin de montrer au peuple béninois que les dilatoires n’ont plus de place, mais les actes ». Quant à la porte-parole de l’alliance Abt, Sakinatou Bello, elle a, pour conclure son intervention réitéré la promesse du président Abt en disant aux personnes spoliées que leur épargne leur sera remboursé une fois que le président Abdoulaye Bio Tchané sera au pouvoir.

6-01-2016, Adrien TCHOMAKOU


CHRONIQUES

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Une position pour l’histoire ! Un ‘‘Non’’ qui rassure. Le Bénin, urbi et orbi, par la voix de son ministre des affaires étrangères l’a soutenu devant (...) Lire  

Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La voie de la fusion !
14-02-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1980

Conflits territoriaux entre Porto-Novo et ses voisins : Le (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le Conseil municipal de la ville de Porto-Novo vient d’autoriser le Maire Emmanuel Zossou à recourir à la justice pour (...)  

Réformes constitutionnelles à quelles conditions ?
22-02-2017, La rédaction
L’Afrique de l’Ouest a fait l’option de la démocratie dans le cadre de l’Etat de Droit comme régime politique dans les (...)  

Plan de développement municipal de Porto-Novo : Emmanuel Zossou (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, met les bouchées doubles pour concrétiser les projets contenus (...)  

Départ du Cpp des Fcbe : L’érosion continue au niveau des (...)
21-02-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le navire cauris tangue ! Le naufrage est imminent bien que quelques incrédules battent encore des ailes, poussant (...)