Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Remise en cause de l’élection de l’équipe dirigeante de Savè : Le Armand Nouatin pris à son propre piège

JPEG - 105.1 ko

Après leur installation, l’élection du maire et de ses deux adjoints dans la commune de Savè n’a pas rencontré l’assentiment du préfet des départements du Zou et des Collines qui a cru devoir procéder à l’annulation du scrutin. En effet, les nouveaux conseillers élus ont été régulièrement invités par les services de la préfecture du Zou et des Collines à se présenter à la mairie de Savè le mercredi 29 juillet dernier en vue de leur installation officielle. Cette cérémonie devait aussi connaître de l’élection du maire, de ses deux adjoints et des huit chefs d’arrondissement. En présence du préfet, s’est déroulée l’élection du maire et de ses adjoints. C’est ainsi que Timothée Biaou de la liste Cap Suru a été élu à la tête de la commune avec comme adjoints Aquilas Dossoumou et Rafio Alagbé, tous deux de l’alliance Eclaireur. Cela n’a pas été du goût de l’autorité préfectorale qui est sortie de la salle, prétextant qu’il devait se rendre à Dassa pour le même exercice.
Quelques heures plus tard, en présence du chargé de mission du préfet, la séance s’est poursuivie avec l’élection des chefs d’arrondissement, mais cette fois sans les 5 conseillers Fcbe qui ont vidé les lieux. Deux jours plus tard, soit le 31 juillet, le préfet adresse un message radio à l’attention de tous les conseillers communaux avec pour objet « annulation opérations installation élections maire et autres organes » au motif que le vote « n’a pas connu les résultats escomptés et qui devrait se traduire par une démarche consensuelle au niveau partage différents postes au niveau exécutif et adjoints au maire ». Aussi, le fait pour les conseillers présents d’avoir installé un autre bureau d’âge, les Fcbe membres dudit bureau s’étant retirés, constitue pour le préfet un motif supplémentaire d’annulation « Ces faits constituent des irrégularités qui ne me fondent pas à entériner les résultats obtenus à cette installation », a souligné la correspondance préfectorale. Mais ce que le préfet a oublié, c’est que le nouveau bureau d’âge a été installé en présence de son chargé de mission.
Au regard de ces faits, il sied de s’interroger sur le rôle du préfet lors de l’installation des conseils communaux et de l’élection de l’exécutif et des membres des divers organes. En effet, après l’installation des conseillers communaux, le préfet installe un bureau d’âge qui organise le scrutin sous sa supervision. Il ne lui appartient donc pas de prédire les résultats et pis encore de refuser de s’y conformer. En cette matière, seule la volonté des élus prévaut.
Faut-il le rappeler, selon les résultats officiels proclamés par la Cena, la liste Cap-Suru conduite par l’ancien député Dénis Oba Chabi a obtenu 6 conseillers, idem pour la liste Eclaireur de l’honorable Edmond Agoua. Les Fcbe avec pour chef de file l’honorable André Okounlola s’en sortent avec 5 conseillers. Ce qui fait un total de 17 conseillers. Aucune liste n’ayant obtenu la majorité absolue, les conseillers Cap Suru et Eclaireur se sont mis ensemble pour contrôler la mairie. Cela n’a pas été du goût du préfet qui a délibérément estimé, peut-être pour s’attirer les faveurs de sa hiérarchie, que les Fcbe devaient aussi obtenir un poste au niveau des adjoints au maire. Mais le même préfet a trouvé normal qu’à Glazoué et Ouèssè, les conseillers de la liste Eclaireur en minorité n’aient obtenu aucun poste pour ce qui est des adjoints au maire pendant que les Fcbe raflaient tout sur leur passage.

3-08-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Nous nous sommes donnés comme mission depuis un certain temps d’apporter notre expertise et notre expérience au service de la culture béninoise qui (...) Lire  

Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité (...)
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas (...)
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2220

Présidence du Parti social démocrate : La justice renvoie Amoussou, (...)
21-07-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le juge n’a pas tranché sur la question de fond. Très attendu par les parties, le verdict du tribunal de première (...)  

Avancées dans le passage de l’analogie au numérique : Rafiatou (...)
21-07-2017, La rédaction
Faire le point de l’évolution des travaux techniques et échanger sur les orientations institutionnelles et juridiques (...)  

Mesures sociales sous la rupture : La vision Talon démontre sa (...)
21-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Ne jamais mettre la charrue avant les bœufs. A ce piège, malgré les critiques les plus acerbes sur le manque de (...)  

Narcisse Djègui à propos de la fête nationale du cotonculteur : « (...)
20-07-2017, La rédaction
Parakou accueille le samedi prochain l’édition 2017 de la fête nationale du cotonculteur (Fnc). Il s’agit d’un (...)