Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Rentrée académique 2016-2017 : Les conditions du Front pour une année scolaire apaisée

JPEG - 227.8 ko

La prochaine rentrée des classes sera effective et sans agitation. C’est un pari gagné par le régime du Nouveau départ. Le Front des trois ordres de l’enseignement l’a certifié à l’occasion d’une conférence de presse tenue dans l’après-midi d’hier à la bourse du travail de Cotonou. Une bouffée d’oxygène au regard des suspicions et protestations contre les conclusions de la première rencontre des négociations gouvernement-syndicats. Pour autant, cette décision ne dissipe pas les incertitudes relatives à l’année scolaire prochaine. Le feu vert donné par le Front n’est pas un visa irréversible. C’est assorti de mise en garde. L’intersyndicale salue les efforts du gouvernement, notamment en ce qui concerne les mesures relatives à la réduction de l’Impôt progressif sur traitements et salaires (Ipts), le redéploiement effectif du personnel enseignant, et fait foi à la promesse du payement des primes de rentrée ce jour, consacré aux travaux pédagogiques. L’engagement du pouvoir à appliquer les points sans incidence financière dans les statuts particuliers a aussi pesé dans la balance pour une reprise des classes sans perturbation. Il est à espérer que Patrice Talon et son équipe continuent à travailler pour épuiser les points capitaux qui conditionneront le déroulement d’une année scolaire apaisée. Au nombre de ces points, l’on retient de la liste des revendications du Front : le recrutement massif d’enseignants qualifiés pour pallier la pénurie dans le secteur, le relèvement des honoraires des vacataires, la parution régulière des actes d’avancement et de promotion, le paiement régulier et à temps des subventions, la restauration de la qualité des enseignements/apprentissages, la formation et le reclassement du personnel. Cette liste n’est pas exhaustive et témoigne de ce que les conditions pour obtenir une année scolaire apaisée ne sont pas encore réunies. Et si toutes les revendications ne sont pas satisfaites progressivement, l’on assistera sans doute au traditionnel bras de fer qui paralyse l’école.

29-09-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Les nouveaux chantiers de la Cour
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
L’effet de contagion est manifeste. Comme Patrice Talon à la tête de l’Etat, Joseph Djogbénou place sa présidence à la Cour constitutionnelle sous le (...) Lire  

Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les indésirables sacs plastiques
12-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les merveilles du coton
11-06-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2700

Aké Natondé sur le toilettage du Code électoral : « Nous prévoyons (...)
18-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Le débat est ouvert sur le toilettage du code électoral, avec des propositions de toutes sortes de la part des (...)  

réforme du code électoral : Guy Mitokpè et Jean-Michel Abimbola (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Représentant chacun un bloc politique, Guy Mitokpè et Jean-Michel Abimbola livrent leurs attentes sur le projet de la (...)  

L’Union fait la nation s’agrandit : L’ancien maire d’Adja Ouèrè (...)
18-06-2018, Arnaud DOUMANHOUN
L’ex maire de la Commune d’Adja Ouèrè, Djiman Fachola a rejoint la barque : « Union fait la Nation » avec son creuset (...)  

Entretien avec, Moukaram BADAROU président du parti Conscience (...)
14-06-2018, Karim O. ANONRIN
Ancien Préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau sous le régime du président Boni Yayi, président du parti (...)