Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Représentants du Parlement dans les postes de vote : La clé de répartition des sièges adoptée

JPEG - 52.9 ko

Les députés ont adopté hier à l’unanimité, la clé de répartition des sièges pour la désignation de leurs représentants dans les postes de vote. Ceci, conformément aux dispositions de l’article 76 du Code électoral en République du Bénin qui stipule que « Le poste de vote est tenu, selon qu’il s’agit d’élections ordinaires ou d’élections couplées, respectivement par cinq (05) et sept (07) agents électoraux. Les membres du poste de vote sont composés de :- un (01) président ;- deux (02) assesseurs ;- un représentant de la majorité parlementaire ;- un représentant de la minorité parlementaire, tous inscrits sur la liste électorale de la commune… ». Mais avant de passer au vote de cette de répartition, les députés ont apprécié le rapport de la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme, présidée par l’honorable Joseph Djogbénou qui présente la configuration politique actuelle du Parlement. Une configuration constituée de 8 groupes parlementaires à savoir le groupe parlementaire République et Unité nationale, le groupe parlementaire République et Démocratie, le groupe parlementaire République, Paix et Progrès, le groupe parlementaire Union fait la Nation, le groupe parlementaire Nation, Unité et Développement, le groupe parlementaire Prd, le groupe parlementaire Union, Paix et Démocratie et un non inscrit. Des interventions des députés au cours du débat général, on peut retenir que certains s’inquiètent de la compétence des personnes qui seront choisies pour représenter l’institution dans les postes de vote à cause des dysfonctionnements notés lors des élections législatives du 26 avril 2015 et des élections communales, municipales et locales du 28 juin 2015. D’autres députés ont plutôt posé le problème de nombre de postes de vote à créer. Mais le président de séance, l’honorable Eric Houndété, Premier Vice-président du Parlement, a rappelé qu’il est du ressort du Conseil d’orientation et de supervision pour l’actualisation de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) de définir le nombre poste de vote sur la base du fichier électoral qu’il aura à établir. Ce n’est qu’à partir de cet instant que les députés enverront les listes de leurs représentants dans les postes de vote selon la configuration.

9-12-2015, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Le style Zinzindohoué !
27-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Ça y est ! Les bons apôtres pour une révision de qualité sortent des bois. En dehors des Béninois qui se sont fait leur religion sans, au préalable, (...) Lire  

Editorial : Le calme après la tempête
27-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour les journées de (...)
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Républicaine posture !
22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un projet avorté ?
22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Propos de quelques députés après le rejet
27-03-2017, Karim O. ANONRIN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2040

Révision de la Constitution béninoise : Les analyses de Abraham (...)
27-03-2017, La rédaction
L’émission ‘’le Grand rendez-vous’’ de soleil Fm a reçu hier, l’ancien ministre de la justice Abraham Zinzindohoué et Me (...)  

Débat sur la révision de la Constitution : Les Fcbe, le Pcb et le (...)
27-03-2017, Naguib ALAGBE
Deuxième sur la liste des personnalités prévues pour être consultées au sujet du projet de révision de la Constitution, (...)  

Projet de révision de la Constitution : Joseph Djogbénou explique (...)
27-03-2017, Karim O. ANONRIN
Le Garde des sceaux, Ministre de la justice, de la législation et des droits de l’homme, Joseph Djogbénou, a rencontré (...)  

Révision de la Constitution en procédure d’urgence : Les raisons du (...)
27-03-2017, Karim O. ANONRIN
Le pouvoir législatif vient de donner un signal de son indépendance vis-à-vis du pouvoir Exécutif en rejetant la (...)