Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Restauration des principes démocratiques : Candide Azannaï appelle à l’inviolabilité de la justice

JPEG - 389.3 ko

Le 9ème anniversaire de la création du parti « Restaurer l’espoir » est le motif invoqué par Candide Azannaï pour renouer avec la presse. « Justice bafouée, Etat de droit menacé, que faire maintenant au soir du mandat de Boni Yayi » ? C’est ce thème assez évocateur que le député de la 16ème circonscription électorale a choisi pour faire son retour sur la scène médiatique après quelques mois d’absence qu’il a consacrés pour des travaux politiques « au laboratoire ».
Selon ses dires, la propension au dénigrement de l’Etat de droit, l’élan d’incitation à la rébellion aux décisions de justice, l’emballement du Conseil des ministres à humilier et à décrédibiliser la justice sont des actes contre lesquels tout démocrate devrait lutter. Paraphrasant un auteur, Candide Azannaï, connu pour son franc-parler déroutant, a indiqué que la justice est la première vertu des institutions sociales comme la vérité est celle des systèmes de pensée. Pour lui, « l’inviolabilité de la justice a priorité sur le bien-être recherché par les citoyens ». C’est pourquoi, « il y a urgence d’empêcher que notre démocratie se transforme en démocrature », selon ses propres expressions. Sur le ton du reproche, il n’a pas manqué de dénoncer ce qu’il évoque par l’alignement politique des institutions, la politisation exagérée de l’administration, la promotion de la médiocrité et l’humiliation des talents.
Pour renverser la tendance, Candide Azannaï propose deux réformes à savoir le réexamen du système partisan et le rééquilibrage du système institutionnel. Pour ce faire, il appelle la classe politique constituée des démocrates à une large coalition, celle qui a porté Adrien Houngbédji au perchoir le 19 mai dernier. Il fait donc appel aux sacrifices et au consensus qui ont prévalu à cette occasion. Ce sont ces éléments combinés au génie et au rôle majeur joué par Patrice Talon ce jour-là qui ont abouti à « la libération du pouvoir législatif ». Pour lui, la victoire du camp des démocrates à la présidentielle de 2016 doit s’appuyer sur les raisons qui ont prévalues à la victoire du 19 mai 2015.

17-12-2015, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Du désaveu au préfet Toboula, respect et humilité envers son peuple. Devant Dieu et devant les hommes, le président Patrice Talon vient, une fois (...) Lire  

Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Communiqué de la Présidence
22-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2190

Marche de protestation du Front pour le sursaut patriotique : Le (...)
23-06-2017, La rédaction
Les militants du Front pour le sursaut patriotique (Fsp) ont battu hier le macadam à Cotonou pour désapprouver la (...)  

Crise à la Renaissance du Bénin : Le film de l’audience au tribunal (...)
23-06-2017, Landry Salanon
L’audience de l’assignation en référé des réformistes de la Renaissance du Bénin (RB) s’est déroulée hier au Tribunal de (...)  

Communiqué de la Présidence
22-06-2017, La rédaction
Le Président de la République, Monsieur Patrice Talon a instruit cet après-midi le préfet du littoral Monsieur Modeste (...)  

Après douze mois à la tête du département de l’Alibori : Le préfet (...)
22-06-2017, Isac A. YAÏ
Mohamadou Moussa, préfet du département de l’Alibori boucle ce jour 12 mois à la tête de ce département. Nommé le 22 (...)