Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Rétablie dans ses prérogatives : L’Aic fait son bilan et annonce des prouesses pour la campagne 2016-2017

JPEG - 81.7 ko

Une mission de sensibilisation dans toutes les communes cotonnières en liaison avec les responsables des producteurs pour un bon déroulement de la campagne cotonnière 2016-2017. Des prévisions encourageantes au vu du niveau des emblavures au 10 août passé et des déclarations de semis. C’est l’essentiel à retenir du bilan de l’Association interprofessionnelle du coton (Aic) au lendemain de son rétablissement dans ses prérogatives. Devant la presse hier au Novotel de Cotonou, le Secrétaire permanent de l’Aic, Narcisse Djègui a d’abord rappelé qu’au lendemain de l’avènement au pouvoir du président Talon, un comité technique paritaire transitoire Maep-Aic pour gérer la campagne cotonnière a été mis en place par arrêté ministériel. Aussi, a-t-il fait savoir qu’il est composé des représentants du Secrétariat général et des différentes directions techniques du Ministère en charge de l’agriculture impliquées dans la gestion de la filière et des représentants de l’Aic-Cspr.
En somme, le Secrétaire permanent de l’Aic, Narcisse Djègui a noté qu’avec la mission de sensibilisation de l’Aic, deux niveaux de prévisions d’emblavures sont à signaler. Le premier niveau est celui des prévisions de la Direction des statistiques agricoles (Dsa) au Ministère en charge de l’Agriculture qui a estimé les emblavures à 350 000 Ha environ. Le deuxième niveau est celui validé par les producteurs après mission de sensibilisation qui est d’environ 477 446 Ha. Il a, par ailleurs, indiqué que les semis sont pratiquement terminés et qu’au regard des déclarations desdits semis, le niveau des emblavures au 10 août 2016 est de 421 336 Ha soit un accroissement de 20% par rapport aux prévisions de la Dsa/Maep et un taux de réalisation de 88% par rapport aux prévisions validées avec les producteurs.

D’heureuses perspectives !
Satisfait que toutes les communes aient dépassé le niveau de prévision de la Dsa/Maep et que la moyenne d’emblavure des quatre dernières campagnes qui est de 278 874 Ha soit largement dépassée, Narcisse Djègui a toutefois rappelé les difficultés rencontrées. A l’en croire, la mise en place des engrais pose jusqu’ici problème. Mais, depuis le 6 avril dernier, des dispositions seraient prises et sont en cours pour la satisfaction des producteurs.
Présents à la rencontre de Novotel, le président de l’Aic, Mathieu Adjovi, le président du Conseil des égreneurs, Eustache Kotingan et le président des producteurs, Sabi Goni Nagayô ont unanimement salué les nouvelles réformes pour la relance de la filière cotonnière. Et si, l’harmonie est revenue dans la filière de l’or blanc avec des creusets comme le Cadre transitoire des producteurs de coton (Cnppc), regroupant l’Association nationale des producteurs de coton (Anpc), le Conseil consultatif national des producteurs de coton et la Fédération nationale des coopératives villageoises des producteurs de coton ( Fncvpc) de même que la mise en place d’un nouvel organe Transitoire de gestion de la filière coton regroupant le Conseil national des égreneurs de coton (Cnec) et le Cntpc, il va sans dire que le Nouveau départ dans la filière s’écrit avec l’Aic rétablie en symbiose avec les Associations des Producteurs et le Conseil National des égreneurs (Cnec).

17-08-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En toute sincérité : Couple tête baissée !!
24-02-2017, Naguib ALAGBE
Sur le revers d’un veston, un long cheveu blond. Dans une poche, la facture d’un romantique restaurant. Et, un discret mais éloquent parfum émanant (...) Lire  

En vérité : La Cpi malgré tout !
22-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Pour un Hadj sans tribulations
22-02-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Cauris au gré des intérêts (...)
20-02-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Couple et Incompatibilités (...)
17-02-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : Des sacrifices pour l’intérêt (...)
14-02-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU
Azannaï face à l’équation du partage des gains électoraux
24-01-2017, Isac A. YAÏ, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1980

Gestion du parc automobile de L’Etat : Gustave Dékpo Sonon parle (...)
24-02-2017, Adrien TCHOMAKOU
Dans un entretien exclusif, le ministre du régime défunt, Gustave Dékpo Sonon a donné son point de vue sur l’approche (...)  

Loi portant statut général de la fonction publique : Les députés (...)
24-02-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés à l’Assemblée nationale ont procédé hier, à la mise en conformité de la loi n°2015-18 du 27 août 2015 portant (...)  

Conflits territoriaux entre Porto-Novo et ses voisins : Le (...)
22-02-2017, Karim O. ANONRIN
Le Conseil municipal de la ville de Porto-Novo vient d’autoriser le Maire Emmanuel Zossou à recourir à la justice pour (...)  

Réformes constitutionnelles à quelles conditions ?
22-02-2017, La rédaction
L’Afrique de l’Ouest a fait l’option de la démocratie dans le cadre de l’Etat de Droit comme régime politique dans les (...)