Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Retard dans l’installation des membres du Cos-Lépi : Une menace pour la tenue à bonne date de la présidentielle 2016

Les membres du Conseil d’orientation et de supervision pour la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) désignés par l’Assemblée nationale peinent à être installés. Conformément aux dispositions de l’article 219 dernier alinéa du Code électoral en République du Bénin qui stipule que : « Le Conseil d’orientation et de supervision se met en place le 1er juillet de chaque année et cesse ses travaux le 31 janvier de l’année suivante », il est plus qu’une évidence que le temps qui reste est de 5 mois au lieu de 7 pour le Cos-Lépi pour accomplir sa mission si ses membres étaient installés le 1er Septembre 2015. Or, la mission du Cos-Lépi est plus qu’importante dans la perspective des élections présidentielles de 2016. Pour rappel, cette mission consiste entre autres à définir les orientations stratégiques de l’Agence nationale de traitement (Ant), superviser l’Ant, analyser et régler les difficultés d’application pratique pouvant résulter des dispositions légales et réglementaires relatives au fichier électoral national, adopter le document de faisabilité technique des opérations d’apurement, de correction et de mise à jour, recevoir les plaintes des citoyens et lancer les enquêtes s’il le juge nécessaire. Evidemment, depuis la réalisation de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi), les plaintes des citoyens ne manquent pas à chaque veille d’élection. Le Cos-Lépi en a reçu plusieurs aussi bien à la veille des élections législatives qu’à la veille des élections communales et locales de cette année 2015. Il en recevra encore plusieurs à la veille des élections présidentielles de 2016. Généralement, ce sont des plaintes qui déteignent sur le bon déroulement des travaux du Cos-Lépi avec très souvent une prorogation du délai imparti pour sa mission. Lorsqu’on sait que le premier tour des élections présidentielles de 2016 est prévu pour le 18 février 2016, il devient donc impératif que le Cos-Lépi se mette rapidement en place pour gagner du temps ; afin d’éviter un éventuel report du scrutin, qui serait préjudiciable au pays. Rappelons que pour le Cos-Lépi dont l’installation tarde, les membres sont déjà connus. Il s’agit des députés Badirou Aguèmon, Nazaire Sado, Louis Vlavonou, Augustin Ahouanvoèbla, et Jérémie Adomahou de la majorité parlementaire, et des députés Abdoulaye Gounou, Simplice D. Codjo, Gilbert Bagana et Idrissou Bakou de la minorité parlementaire. A ces 9 députés, s’ajouteront le Directeur général de l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (Insae) et le Directeur du service national en charge de l’état civil.

25-08-2015, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)