Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Révision de la Constitution : Regards croisés de Gustave Sonon et de Urbain Amégbédji

JPEG - 43.9 ko

La réforme du système partisan a été le principal sujet abordé au cours de l’émission Eclairage du dimanche dernier. A l’occasion, Urbain Amègbédji, vice-président d’Alternative Citoyenne et Directeur de l’Anpe et Gustave Sonon des Forces Cauris pour un Bénin Emergent ont émis des avis opposés sur la question. Urbain Amègbédji a reconnu le rôle majeur joué par la Constitution du 11 décembre 1990 pour la bonne marche de la démocratie. Cependant, il insiste sur le fait qu’il faille corriger certaines dispositions au regard des réalités actuelles. Gustave Sonon, bien qu’étant du même avis, a déploré la procédure et les réponses apportées à travers le projet transmis au parlement. « Je déplore la méthodologie. Si le diagnostic est faussé, le traitement sera faussé », a souligné l’ancien ministre d’Etat. Mieux, il désapprouve le renforcement des pouvoirs du Chef de l’Etat alors que la président Talon a manifesté plutôt la volonté de diminuer certaines de ses prérogatives. En réponse à Gustave Sonon, le Directeur de l’Anpe a démontré que le Chef de l’Etat n’est pas superpuissant et que d’ailleurs, la nouvelle Constitution, si elle était adoptée, ne lui permet plus de nommer les présidents d’institutions.
Au sujet du financement des partis politiques, Urbain Amègbédji a fait remarquer que cette solution permettra une réorganisation des formations politiques et une meilleure couverture du territoire. « Les partis seront financièrement accompagnés lorsqu’ils arrivent à couvrir le territoire. Pour les élections législatives, il faut obtenir 1/5 des députés répartis au plan national. C’est dire que pour participer à la répartition des sièges, il faut au moins 10% dans chaque circonscription électorale », a-t-il expliqué. Les deux invités attendent de voir le parlement jouer son rôle.
Prévert DJOSSOU (Stag)

27-03-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Pleins feux sur le bloc progressiste
23-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Les choses se précisent. Le boulevard de la réforme du système partisan se dresse devant la classe politique. Après la mutation de l’alliance des (...) Lire  

Editorial : Macabre ritournelle !
23-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La grande attente des travailleurs
19-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Alcootest, attention double (...)
19-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Plaidoyer pour la fête des paysans
18-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Ils nous font regretter Mandela (...)
18-07-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2760

Entretien avec Raliou Arinloye, ancien maire de sakété : « …Sans (...)
23-07-2018, Karim O. ANONRIN
Depuis quelques semaines, l’ancien Maire de la Commune de Sakété, Raliou Akanda Olouwa Arinloye, est de retour (...)  

L’Union européenne au sujet de la représentativité des femmes au (...)
23-07-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Les partenaires financiers et techniques, branche Union européenne, approuvent les tentatives en cours à l’Assemblée (...)  

Session du Conseil supérieur de la magistrature : Justin Gbènamèto (...)
23-07-2018, Moïse DOSSOUMOU
Justin Gbènamèto retrouve le sourire. L’ancien procureur de la République près le tribunal de première instance de (...)  

Rapport pour la levée d’immunité : La plénière, deuxième étape (...)
23-07-2018, Angelo DOSSOUMOU
Pour une première étape franchie dans le processus de la levée de son immunité parlementaire, l’He Valentin Djènontin (...)