Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Révision de la Constitution : Regards croisés de Gustave Sonon et de Urbain Amégbédji

JPEG - 43.9 ko

La réforme du système partisan a été le principal sujet abordé au cours de l’émission Eclairage du dimanche dernier. A l’occasion, Urbain Amègbédji, vice-président d’Alternative Citoyenne et Directeur de l’Anpe et Gustave Sonon des Forces Cauris pour un Bénin Emergent ont émis des avis opposés sur la question. Urbain Amègbédji a reconnu le rôle majeur joué par la Constitution du 11 décembre 1990 pour la bonne marche de la démocratie. Cependant, il insiste sur le fait qu’il faille corriger certaines dispositions au regard des réalités actuelles. Gustave Sonon, bien qu’étant du même avis, a déploré la procédure et les réponses apportées à travers le projet transmis au parlement. « Je déplore la méthodologie. Si le diagnostic est faussé, le traitement sera faussé », a souligné l’ancien ministre d’Etat. Mieux, il désapprouve le renforcement des pouvoirs du Chef de l’Etat alors que la président Talon a manifesté plutôt la volonté de diminuer certaines de ses prérogatives. En réponse à Gustave Sonon, le Directeur de l’Anpe a démontré que le Chef de l’Etat n’est pas superpuissant et que d’ailleurs, la nouvelle Constitution, si elle était adoptée, ne lui permet plus de nommer les présidents d’institutions.
Au sujet du financement des partis politiques, Urbain Amègbédji a fait remarquer que cette solution permettra une réorganisation des formations politiques et une meilleure couverture du territoire. « Les partis seront financièrement accompagnés lorsqu’ils arrivent à couvrir le territoire. Pour les élections législatives, il faut obtenir 1/5 des députés répartis au plan national. C’est dire que pour participer à la répartition des sièges, il faut au moins 10% dans chaque circonscription électorale », a-t-il expliqué. Les deux invités attendent de voir le parlement jouer son rôle.
Prévert DJOSSOU (Stag)

27-03-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : L’os dans la gorge de la décentralisation
19-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Les maires de Pèrèrè et de Lokossa sont assis sur des sièges éjectables. Les membres des conseils communaux qu’ils dirigent sont remontés contre eux. (...) Lire  

Editorial : Les boulangeries à la barre
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Chasse aux débiteurs !
18-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le décret de toutes les polémiques
18-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Etudes sous conditions !
17-10-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Mission délicate au Togo !
16-10-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2370

Transfert de l’activité commerce de de gros de Dantokpa : Le marché (...)
20-10-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le conseil des ministres a autorisé en sa séance du mercredi 18 octobre 2017, la signature d’un contrat pour (...)  

Assistance aux populations sinistrées de Sinendé, Karimama et (...)
18-10-2017, La rédaction
Suite à la descente du Ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané dans les communes de Sinende, Karimama et Malanville et sur (...)  

En prélude au démarrage du Ravip : Le Comité de suivi monte au (...)
18-10-2017, La rédaction
Tout se met progressivement en place pour le démarrage, le 1er novembre prochain, du Recensement administratif (...)  

Œuvres sociales dans la 10ème circonscription électorale : Agoua au (...)
16-10-2017, Moïse DOSSOUMOU
Fidèle à ses habitudes, l’élu de la 10ème circonscription électorale, a une fois de plus partagé le vécu des populations (...)