Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Révision de la Constitution : Le ‘’Oui’’ mitigé de Gilbert Tognifodé

JPEG - 90 ko

Les langues se délient progressivement au sujet du projet de révision de la Constitution du 11 décembre 1990, transmis la semaine dernière à l’Assemblée nationale. En plus des praticiens de droit et des acteurs politiques, des organisations non gouvernementales approuvent la nécessité de modifier des dispositions obsolètes de la loi fondamentale, après 27 ans de vie démocratique. C’est le cas de Gilbert Tognifodé, Président de l’Ong Martin Luther King pour la démocratie, les droits civiques et les droits de l’Homme pour qui la Constitution prévoit d’ailleurs elle-même sa révision.
Pour le Professeur certifié de droit et consultant juridique, la révision de la Constitution s’était imposée depuis plus d’une décennie. Elle a été durant tout ce temps retardée par des suspicions et des craintes d’une révision opportuniste, depuis Mathieu Kérékou à Boni Yayi. Pourtant, croit savoir le Président de l’Ong Martin Luther King pour la démocratie, les droits civiques et les droits de l’Homme, il est nécessaire d’y parvenir en œuvrant pour le consensus autour du projet. « Il faut que l’ensemble de la classe politique se retrouve autour d’une même table pour échanger et apporter leurs point de vue. Il faut le débat parce que la Constitution reste et demeure le socle du développement. Ceci nous permettra d’éviter d’avoir une loi fondamentale taillée sur mesure », a-t-il souligné.
Analysant les nouvelles dispositions du projet de loi, Gilbert Tognifodé porte quelques réserves et fait des suggestions à l’endroit du Gouvernement et des députés pour une révision inclusive et qui ne puisse pas porter plus tard des préjudices à la démocratie béninoise. Sur la question du mandat unique, le Président de l’Ong Martin Luther King pour la démocratie, les droits civiques et les droits de l’Homme souhaite plutôt un mandat de cinq ans au lieu de 6 ans s’inspirant de l’expérience de certains pays de la sous-région. Et au-delà de tout, l’Ong Martin Luther King pour la démocratie, les droits civiques et les droits de l’Homme a par ailleurs attiré l’attention du Chef de l’Etat sur la morosité économique à laquelle sont confrontées les populations. Gilbert Tognifodé souhaite que des actions soient menées pour amoindrir les effets de la pauvreté.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

21-03-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)