Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Scrutin du 20 mars prochain : Les départements clés du 2ème tour de la présidentielle

JPEG - 289.3 ko

Des leçons à tirer du premier tour de la présidentielle pour les deux candidats arrivés en tête à savoir Lionel Zinsou et Patrice Talon et de nouvelles stratégies pour aborder le dernier round décisif pour s’ouvrir les portes de la Marina. A quelques jours du scrutin du 20 mars prochain, le grand défi à relever par les candidats de la rupture et de l’Alliance républicaine appuyés par leurs états-majors est connu : renverser la tendance dans les départements clés où ils ont le moins brillé dans les urnes, conserver leurs zones d’influence, capitaliser ou déjouer les reports de voix.
Ainsi, si le candidat de la coalition Fcbe-Prd-Rb, Lionel Zinsou n’a eu, lors du premier tour, aucun mal à triompher devant ses adversaires dans les départements du Borgou, de l’Alibori, des Collines et de l’Atacora avec une bonne moisson de suffrages, il est tenu de changer d’approche et de travailler d’arrache-pied pour convaincre les électeurs dans le Littoral, l’Atlantique, le Mono-Couffo et surtout le Zou où il a été largement battu dans les urnes par ses challengers. Quant au compétiteur né et désormais porte-étendard de la coalition de la rupture, Patrice Talon, la dernière et décisive mission pour s’octroyer le droit de succéder à Boni Yayi est synonyme de mettre tout en œuvre pour, à défaut de remporter la bataille du septentrion et des Collines, réduire l’écart au vu des résultats du premier tour.

Un œil sur le report des voix !
Mais, contrairement au premier tour tenu le 6 mars dernier, dimanche prochain, ce sera une autre élection. Ceci, puisqu’il n’y aura plus 33 candidats sur le bulletin unique mais seulement les deux finalistes. De plus, la grande inconnue de ce second tour très attendu par les électeurs, les candidats et leurs soutiens, c’est le report des voix. A ce niveau, si le candidat Lionel Zinsou est plutôt à plaindre, il n’en demeure pas moins qu’il ne se laissera pas faire et misera sur un discours fédérateur et incisif qui puisse émouvoir les électeurs des zones d’où sont sortis les candidats détenteurs des plus importants suffrages comme Sébastien Ajavon, Abdoulaye Bio Tchané et Pascal Irénée Koupaki. C’est d’ailleurs l’alignement de ce trio gagnant derrière le finaliste de la coalition de la rupture, Patrice Talon qui fait de ce 2ème tour, une montagne quasi insurmontable pour Lionel Zinsou, le dauphin de Boni Yayi.
Par contre, au soir du 20 mars prochain, les observateurs seront surtout très attentifs aux scores que réalisera le candidat de la rupture, Patrice Talon dans les départements de l’Ouémé, du Plateau, du Mono-Couffo et de la Donga. En effet, dans ces localités, l’opposant au régime en place bénéficie de bonnes combinaisons avec ses partenaires du second tour notamment les candidats Sébastien Ajavon, Abdoulaye Bio Tchané et Pascal Irénée Koupaki. Ainsi, dans le Mono-Couffo, les suffrages du fils du terroir, Sébastien Ajavon et du Général Fernand Amoussou ajoutés à ceux du finaliste de la rupture, Patrice Talon vont peser lourd dans la balance dans l’optique de l’obtention de la majorité absolue.

Des combinaisons pour la victoire
Toujours pour disposer de cette majorité confortable, Abdoulaye Bio Tchané sera d’une grande utilité pour le compétiteur né dans la Donga où au premier tour, il était au coude-à-coude avec Lionel Zinsou, le challenger au second tour du candidat de la rupture pour lequel, il a appelé ses électeurs à voter. Il en est de même des départements de l’Ouémé et du Plateau où si la machine Ajavon tourne à plein régime, Patrice Talon ne devrait pas avoir du mal à prendre le dessus sur le candidat de l’Alliance républicaine.
Dans le Borgou, l’Alibori et l’Atacora, le ralliement des candidats Robert Gbian, Issa Salifou, Saliou Aboudou Youssao, Issa Azizou, Bako Arifari est du pain bénit pour l’ancien exilé politique dont la machine électorale est partie pour tourner à plein régime. En somme, dimanche prochain, Lionel Zinsou et Patrice Talon auront à cœur de réaliser de belles performances dans les départements clés qui leur ont échappé au premier tour, et pour cela, les deux états-majors se sont, d’ores et déjà, lancés dans la conquête de l’électorat.

15-03-2016, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : L’école à nouveau dans la tourmente
19-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
Ils ont repris du service. L’Ecole béninoise est à nouveau prise en otage. La période d’accalmie n’a duré que le temps d’un clignement des paupières. (...) Lire  

En vérité : Trois tickets ‘‘dauphinat’’ à (...)
19-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Tribune verte : Passons en mode renouvelable (...)
19-01-2017, La rédaction
En vérité : Imposteurs, à la barre !
18-01-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le temps, l’ennemi du PAG
18-01-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Soutien cinq étoiles à Talon (...)
16-01-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1950

Pour défaut d’autorisation : Plusieurs établissements supérieurs (...)
20-01-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Odile Attanasso siffle la fin de la récréation dans le secteur de l’enseignement supérieur privé. Les promoteurs (...)  

Entretien avec le Ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines : (...)
20-01-2017, Adrien TCHOMAKOU, La rédaction
Sans tambours ni trompette, le Gouvernement de la rupture agit pour venir à bout du délestage. Dans un contexte, où (...)  

Destitution tous azimuts des Maires : Péril sur le développement à (...)
19-01-2017, Naguib ALAGBE
Une courte trêve et nous voilà repartis de plus belle. La fronde gagne de plus en plus du terrain plongeant (...)  

Clôture de la 2ème session ordinaire 2016 : Adrien Houngbédji fait (...)
18-01-2017, Karim O. ANONRIN
Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a procédé hier au Palais des gouverneurs à Porto-Novo à la (...)