Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Second tour de la présidentielle : Jean-Michel Abimbola rejoint Talon

Le 20 mars prochain, le Rassemblement national pour la démocratie (Rnd), présidé par Jean-Michel Abimbola vote Patrice Talon. Ainsi, pour le second tour de la présidentielle, l’ancien ministre de Boni Yayi a lâché ses partisans de la mouvance pour constituer un soutien de taille pour le porte-flambeau de la coalition de la Rupture.

JPEG - 381.3 ko

Encore une belle prise pour Patrice Talon, candidat de la coalition de la Rupture au second tour de la présidentielle de 2016. Longtemps dubitatif, depuis le 4e congrès du Rnd, le député Jean-Michel Abimbola s’est enfin décidé à suivre ce qu’il appelle « la volonté du peuple ». Une volonté qui se traduit par un vote à plus de 70% des électeurs pour les candidats de la coalition de la Rupture au 1er tour de la présidentielle. L’ancien ministre de la culture de Boni Yayi préfère la Rupture à la Continuité, c’est-à-dire Patrice Talon à Lionel Zinsou. « Le Rnd appelle tous ses militants et sympathisants à suivre la volonté du peuple et aller dans le sens de l’histoire en portant massivement lors du second tour, leurs suffrages au candidat Patrice. Talon », a-t-il souligné dans un communiqué du Bureau directeur national en date du 15 mars 2016.
Pourtant, Jean-Michel Abimbola et ses partisans du Rassemblement national pour la démocratie avaient milité pour l’élection de Lionel Zinsou au premier tour de la Présidentielle. Et à quelques jours du scrutin du 20 mars prochain, ils ont divorcé d’avec le premier ministre candidat et le Président Boni Yayi pour rejoindre le camp d’en face, celui de la Rupture. Ce ralliement est intervenu suite à une session extraordinaire du Bureau Directeur national du parti pour « prendre acte, selon le communiqué, du signal fort lancé par le peuple pour rompre avec une certaine gouvernance ». Jean-Michel Abimbola qui s’affichait il y a quelques mois encore comme un membre de l’aile critique des Forces Cauris pour un Bénin Emergent prend définitivement sa distance avec sa famille politique.
Fulbert ADJIMEHOSSOU (Coll.)

17-03-2016, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)