Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Sociétés et offices d’Etat : Vague de suspensions des Dg

JPEG - 150.1 ko
La rupture marque timidement ses empruntes dans les sociétés et offices d’Etat

Le nouveau départ imprime lentement, mais sûrement sa marque. Le régime va à son rythme et n’est nullement influencé par l’impatience des partisans de la victoire. La pédagogie Talon éprouve les nerfs, mais se départit des imprudences du régime défunt. Longtemps attendues, les premières nominations tombent déjà à la tête des sociétés et offices d’Etat restés jusqu’ici sous la direction des fidèles de Yayi. Après l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac), la Société béninoise de manutentions portuaires (Sobemap), la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop), le Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb), ce fut hier, le tour du Port autonome de Cotonou (Pac) de voir relever de ses fonctions sa Directrice générale. Ainsi, le Pac, poumon de l’économie nationale avec ses structures connexes telles que la Sobemap et le Cncb, ont changé de main. Le département des transports subit de grandes mutations et sans doute à raison, parce que le Bénin est surtout un pays de service. Le régime Talon prend progressivement et entièrement possession du navire. Le limogeage des Dg Yayistes n’est que la conséquence directe du changement de régime. Et Patrice Talon met d’ailleurs du temps à marquer son territoire. D’aucuns disaient que le nouveau régime laisse un goût d’inachevé, car pour ces ‘’mauvaises’’ langues, le Nouveau départ s’est installé, mais ce sont les compétences laissées par le précédent régime qui font le boulot. En tout cas, à chacun sa méthode et son mode de gouvernance. Les premières nominations sont connues, et seul le Nouveau départ pourra répondre désormais des actes que poseront ses poulains. C’est aussi cela la gouvernance au sommet de l’Etat. Le régime de la rupture doit installer son équipe, pour ne pas continuer à rendre davantage responsables les artisans de la gestion dite catastrophique de Boni Yayi. Un nouveau départ impose des hommes acquis à la cause, imprégnés de la vision et ayant les compétences pour la transformer en des actes concrets. Une mission, c’est une vision, des hommes et des moyens.

24-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)