Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Sortie du groupe de Dahè contre le congrès de Houdé : Guerre de paternité à l’And

L’Alliance nationale pour la démocratie et le développement (And) s’enfonce dans la crise. Déclenchée par la destitution, lors de la rencontre du 25 octobre dernier à Dahè, du président du Bureau exécutif national, l’honorable Valentin Aditi Houdé au profit de l’He Octave Houdégbé par les membres du bureau politique, elle ne cesse d’enfler. Le dernier fait en date est l’exclusion hier de Houdé par le groupe de Dahè en réponse à leur écartement lors du congrès extraordinaire de l’And le 28 novembre dernier.
Ainsi, les positions se sont radicalisées à tel point qu’il est aujourd’hui possible de parier que les deux camps sont sur un chemin de non retour. Et comme dans cette guerre pour la paternité de l’And, ni le groupe conduit par le député Houdé ni celui de Barnabé Dassigli et de Octave Houdégbé ne veut perdre la face, il faut s’attendre, dans les tout prochains jours, à l’exhibition de part et d’autre des arguments devant les juridictions compétentes.
Mais déjà, il est à noter que le groupe Houdé, se basant sur le protocole d’accord qui a donné naissance à l’And le 31 mai 2014 et la violation des dispositions de l’article 12 dudit protocole, affirme que c’est en application du code d’éthique que le groupe Dassigli a été exclu. Dans l’autre camp, l’argument brandi est que l’And ne comptait que douze partis politiques régulièrement enregistrés au lieu de la quarantaine annoncée par Nazaire Dossa, vice président et porte-parole de l’And aile Houdé. De même, arguent-ils, la loi serait de leur côté. Car, selon eux, conformément à l’acte administratif N°1380/Mispc/Dc/Sgm/Dgaic/Dtlp/Saap/Sa du 27 novembre 2015 du ministère de l’intérieur, Barnabé Dassigli est désormais à la tête de l’And.
La bataille juridique est donc enclenchée. L’incertitude en ce qui concerne le camp qui a, avec lui, la légitimité est totale. Houdé ou Dassigli ? Seule l’issue de la guerre de paternité de l’And entre les désormais anciens camarades nous le dira. Mais, au regard de l’opinion publique nationale et de la stratégie déployée ces derniers jours, le député Houdé a pris une longueur d’avance sur ses adversaires dans la course au contrôle de l’And et de ses attributs. Seulement, le camp Dassigli ne se laissera pas faire et une fois de plus, la justice sera amenée à départager les deux camps en conflit.

3-12-2015, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Le style Zinzindohoué !
27-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Ça y est ! Les bons apôtres pour une révision de qualité sortent des bois. En dehors des Béninois qui se sont fait leur religion sans, au préalable, (...) Lire  

Editorial : Le calme après la tempête
27-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour les journées de (...)
23-03-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fausse route pour l’Unamab !
23-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Républicaine posture !
22-03-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un projet avorté ?
22-03-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Propos de quelques députés après le rejet
27-03-2017, Karim O. ANONRIN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2040

Révision de la Constitution béninoise : Les analyses de Abraham (...)
27-03-2017, La rédaction
L’émission ‘’le Grand rendez-vous’’ de soleil Fm a reçu hier, l’ancien ministre de la justice Abraham Zinzindohoué et Me (...)  

Débat sur la révision de la Constitution : Les Fcbe, le Pcb et le (...)
27-03-2017, Naguib ALAGBE
Deuxième sur la liste des personnalités prévues pour être consultées au sujet du projet de révision de la Constitution, (...)  

Projet de révision de la Constitution : Joseph Djogbénou explique (...)
27-03-2017, Karim O. ANONRIN
Le Garde des sceaux, Ministre de la justice, de la législation et des droits de l’homme, Joseph Djogbénou, a rencontré (...)  

Révision de la Constitution en procédure d’urgence : Les raisons du (...)
27-03-2017, Karim O. ANONRIN
Le pouvoir législatif vient de donner un signal de son indépendance vis-à-vis du pouvoir Exécutif en rejetant la (...)