Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Soutien au candidat Lionel Zinsou : La Rb opte pour l’unité nationale et la paix

Très attachée aux idéaux de paix, d’unité et de cohésion nationale, la Renaissance du Bénin du président Léhady Vinagnon Soglo a opté pour le soutien à la candidature du premier ministre Lionel Zinsou au scrutin présidentiel du 28 février 2016. Un homme qui incarne des valeurs telles que l’éthique et l’unité, doté de compétences et d’expériences avérées capable de relever les défis majeurs de développement du Bénin.

JPEG - 61.1 ko
Léhady Soglo, président de la RB

La paix, la stabilité politique, la cohésion nationale, la bonne gouvernance, la lutte contre le chômage des jeunes etc. sont entre autres, les motifs qui ont guidé la Renaissance du Bénin dans son choix en faveur de Lionel Zinsou, candidat de la coalition PRD-RB-FCBE, d’après les explications des membres du bureau politique du parti.
En effet, l’environnement politique pollué par « les acheteurs de conscience » appelle la classe politique à un sursaut patriotique. Et c’est dans cette optique que la Renaissance du Bénin en alliance avec le PRD et les FCBE a décidé de barrer la route aux marchands. « Nos députés, élus communaux et locaux sont démarchés à coup de millions par des hommes d’affaires qui tentent de déstabiliser le parti avec leur pouvoir d’argent », déclarent les responsables du parti. Ainsi, il n’est donc pas question pour eux, de laisser le projet de marchandisation du pouvoir d’Etat aboutir.
A cela, il faut ajouter la menace réelle que constitue la candidature des hommes d’affaires sur la stabilité politique, la paix et l’unité nationale. Ne voulant pas cautionner une quelconque déstabilisation des acquis démocratiques chers au peuple béninois, le parti des « Houézèhouè » a opté pour le Franco-béninois Lionel Zinsou qui, selon les responsables de cette formation politique, incarne au mieux l’unité nationale et l’équilibre régionale, gage de la cohésion sociale sans laquelle aucun développement n’est possible.
L’autre raison majeure qui milite en faveur du premier ministre candidat, toujours selon les responsables de la RB, est liée à son profil pour le moins élogieux. En effet, Lionel Zinsou a des entrées faciles dans les milieux financiers internationaux. Banquier d’affaires, ancien associé gérant chez Rothschild & Cie, le Franco-Béninois a été président du comité exécutif du fonds de capital-investissement Pai Partners, une société française dotée de plus de 11 milliards d’euros soit environ 7205 milliards de Fcfa d’actifs. Lionel Zinsou, fortement impliqué dans les problématiques de développement du continent africain est, entre autres, président du think tank Cap Afrique dont la mission est d’aider à mieux comprendre le continent africain, de travailler au changement de sa perception trop souvent négative et d’en renforcer l’attractivité. A ce titre, il connait mieux que quiconque les maux dont souffre l’Afrique en général et le Bénin en particulier.
Très proche des dirigeants français notamment de Laurent FABIUS actuel ministre des Affaires étrangères de la France, Lionel Zinsou est bien connu à l’Elysée. Son investissement dans les secteurs éducatif et culturel à travers la fondation Zinsou que dirige sa fille, prouve son attachement au développement de son pays d’origine le Bénin.
Au-delà de ces raisons, l’ancien député RB Francis Loko rassure que « Lionel Zinsou n’est pas Yayi Boni et Yayi Boni n’est pas Lionel Zinsou ».
Autant d’éléments qui justifient l’appel lancé par le parti de Léhady V. Soglo, à travers son communiqué du 15 janvier 2016, pour une mobilisation générale en faveur de la victoire de Lionel Zinsou au soir du 28 février prochain.

20-01-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)