Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Talon-Houngbédji pour la mise en œuvre du Pag

JPEG - 71.5 ko

L’un des moments forts de la cérémonie solennelle de lancement du Programme d’actions du gouvernement (Pag) fut le message de Patrice Talon à l’endroit du président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji. « L’Assemblée nationale nous accompagne depuis huit mois comme si nous sommes des partenaires. La toute dernière preuve, c’est le vote du budget à l’unanimité », a déclaré Patrice Talon en fixant du regard le président Houngbédji. Avec ce sourire aux lèvres qui le caractérise, un visage rayonnant et séduisant, celui d’un homme qui se prépare à recevoir sa nouvelle conquête, Talon s’incline presque devant le président Houngbédji et déclare : « je suis votre poulain ». Bien malin qui peut déchiffrer ce code. Mais, visiblement le chef de l’Etat est joyeux. Il n’en a pas encore fini avec Houngbédji. Se référant à son prédécesseur, l’homme du Nouveau départ invite le président de l’Assemblée nationale à oublier les ‘‘intrigues’’ politiques. Une façon diplomatique d’inviter le président du Prd à oublier les querelles politiques du passé. Ainsi, Talon a saisi l’occasion pour faire sa confession. « Je voudrais compter sur l’accompagnement du parlement pour l’exécution du Pag : le Bénin révélé ». L’homme d’affaires sait qu’il aurait de la peine à exécuter son Pag sans l’accompagnement du parlement. C’est pourquoi, il entend maximiser ses chances avec le président de l’Assemblée nationale. Séduire Houngbédji à l’occasion du lancement du Pag est bien réfléchi. C’est une opération de charme qui sera rentabilisée. Le Chef de l’Etat a d’ailleurs émis le vœu de voir dans les tout prochains jours ses projets de loi passer sans grand débat à l’Assemblée nationale. Adrien Hougbédji est donc devenu l’homme sur qui Patrice Talon entend s’appuyer pour la réussite de son quinquennat. En tout cas, depuis huit mois, le tandem Talon-Houngbédji est productif, et avec le vote à l’unanimité du projet de budget de l’Etat 2017, il est clair que les relations entre les deux hommes sont au beau fixe. Pourvu que cela n’empiète pas sur le principe de la séparation des pouvoirs et que, tout en accompagnant l’Exécutif, le législateur puisse exercer sa mission de contrôle de l’action gouvernementale. Une curieuse question tout de même : Jusqu’à quand durera la lune de miel entre Houngbédji et Talon ?

19-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Mérite à la Rupture !
11-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Pour la Rupture et le président Patrice Talon, le risque politique est énorme. Mais, audace en deçà, lâcheté au-delà. Ça, c’était avant. A l’époque où (...) Lire  

En vérité : Vivres détournés et indignité (...)
7-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le réveil diplomatique
7-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Un réquisitoire signé Mahougnon (...)
6-12-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le budget selon l’opposition
6-12-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un cadeau suspect
5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2430

Visite de la Directrice Générale du Fmi à Cotonou : La Dg/Fmi salue (...)
12-12-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En visite au Bénin, la Directrice Générale du Fonds Monétaire International (Fmi), Christine Lagarde a échangé hier (...)  

Criminalité pharmaceutique : Encore 200 cartons de faux médicaments (...)
12-12-2017, La rédaction
A chaque jour son lot de faux médicaments retrouvés chez l’honorable Atao Hinnouho. Depuis le vendredi dernier, où la (...)  

Département du Mono : Dakpè Sossou mobilise les populations de (...)
12-12-2017, La rédaction
Le député de la 18e circonscription électorale, Dakpè Sossou fait montre d’une détermination inédite pour la réussite du (...)  

Contre la corruption et les pratiques connexes : Patrice Talon (...)
11-12-2017, Naguib ALAGBE
D’une révolution à la Ghanéenne des années 80 notamment, nul doute que le Bénin en avait grand besoin. Le constat était (...)