Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Urbain Amégbédji à propos de la révision de la Constitution : ‘’Le nouveau projet permet de réelles avancées’’

L’émission ‘’Ma part de vérité’’ de Golfe TV a reçu hier pour invité Urbain Amégbédji. L’actuel Directeur général de l’Anpe pense que le projet transmis au parlement est une étape essentielle pour le développement du Bénin.

JPEG - 101.6 ko

Urbain Amégbédji épouse les innovations contenues dans le projet de révision transmis la semaine dernière à l’Assemblée nationale. Pour l’invité de l’émission Ma part de vérité, si la pertinence de la démarche ne souffre d’aucune ambigüité, il en est de même des mesures phares introduites dans le nouveau projet. « La révision est la tenue d’une promesse faite par le président Patrice Talon avant même d’être élu. La réduction des prérogatives du Chef de l’Etat vise un rééquilibrage des pouvoirs. L’élection des présidents d’institutions telles que la Haac et la Cour suprême permettra à ces contre-pouvoirs d’agir efficacement », a-t-il souligné. Selon le 2e vice-président de Alternative citoyenne, le projet en cours confère plus d’indépendance à la Cour constitutionnelle et le mandat unique permettra au Chef de l’Etat en place de se focaliser sur sa mission tout en évitant la distraction de l’argent public pour des motifs de campagne. D’ailleurs, justifie-t-il, les actions corsées du président Talon dans le domaine social se font parce qu’il ne vise pas une réélection, ce qui lui permet d’être libre. Urbain Amégbédji est entièrement en phase avec la réforme du système partisan et approuve le financement public des partis politiques. « Cette nouvelle disposition favorisera la reconstitution du paysage politique béninois et coup l’accession au pouvoir de politiciens expérimentés dans la gestion publique », a-t-il dit. La levée des blocages à l’interpellation des ministres impliqués dans des dossiers de malversations, le transfert à l’exécutif de la ratification des accords de prêts sont les autres réformes saluées par le Directeur Général de l’Anpe. En clair, appuie-t-il, à travers cette révision de la Constitution, le président Talon compte se donner les moyens de mettre en œuvre son Programme d’actions. Il faut rappeler que le projet modifie 43 articles sur 160.
Rodrigue ADJAKIDJE (Stag)

20-03-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco !
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Décidément. Plus on fouille dans l’écurie d’Augias de la gestion des fonds d’aide au développement, mieux on découvre. A tort, on pensait l’avoir (...) Lire  

Editorial : Un mutisme surprenant
19-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée du Nouveau départ (...)
18-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : L’alternance syndicale
18-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : A la merci des domestiques
15-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La Pendajri a sa Brigade spéciale (...)
14-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2340

Gouvernement du Nouveau départ : Talon limoge le ministre Hervé (...)
19-09-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Une nouvelle inattendue et peu honorable pour une personnalité qui aura marqué l’opinion publique par son zèle. Et ce (...)  

Gestion des Forêts Communales Phase II : Les députés autorisent la (...)
15-09-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés ont adopté hier, la loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé à Cotonou, le 10 (...)  

Vote de la loi portant prévention et prise en charge des hépatites (...)
15-09-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés à l’Assemblée nationale, 7ème législature viennent de doter le Bénin d’un arsenal juridique qui va soulager les (...)  

Les députés adoptent une loi pour réduire la demande et l’offre des (...)
15-09-2017, Karim O. ANONRIN
Les choses devront se passer autrement au Bénin aussi bien pour les fumeurs, les commerçants du tabac que pour les (...)